Ce partenariat "Partners in the Sky" (Partenaires dans le ciel) vise à utiliser, développer ou inventer de nouveaux outils bénéficiant des derniers progrès de la technologie aéronautique pour étudier les déplacements des animaux, leur environnement ou leurs maladies. Les premiers projets concernent la recherche d'un engin de traçage pesant moins d'un gramme, dont on peut équiper un petit oiseau ou une grenouille, et l'amélioration de la transmission des informations. "En conjuguant l'expertise scientifique du Smithsonian et les atouts technologiques de nos partenaires, nous allons faire un bond en avant dans la compréhension des migrations", a indiqué à la presse Steve Monfort, directeur de l'Institut de biologie et de conservation du Smithsonian. Les partenaires sont notamment l'avionneur européen Airbus, les groupes américains de défense Lockheed Martin et Raytheon, le fabricant américain de puces informatiques Intel ou le laboratoire de recherche appliquée de l'université Pennsylvania State. La compagnie aérienne américaine United Airlines envisage pour sa part d'équiper certains de ses avions commerciaux d'antennes et de récepteurs capables de détecter des animaux et d'en transmettre les données pour comprendre leur route. Le coût du projet est estimé à cinq millions de dollars pour les cinQ années à venir. (Belga)

Ce partenariat "Partners in the Sky" (Partenaires dans le ciel) vise à utiliser, développer ou inventer de nouveaux outils bénéficiant des derniers progrès de la technologie aéronautique pour étudier les déplacements des animaux, leur environnement ou leurs maladies. Les premiers projets concernent la recherche d'un engin de traçage pesant moins d'un gramme, dont on peut équiper un petit oiseau ou une grenouille, et l'amélioration de la transmission des informations. "En conjuguant l'expertise scientifique du Smithsonian et les atouts technologiques de nos partenaires, nous allons faire un bond en avant dans la compréhension des migrations", a indiqué à la presse Steve Monfort, directeur de l'Institut de biologie et de conservation du Smithsonian. Les partenaires sont notamment l'avionneur européen Airbus, les groupes américains de défense Lockheed Martin et Raytheon, le fabricant américain de puces informatiques Intel ou le laboratoire de recherche appliquée de l'université Pennsylvania State. La compagnie aérienne américaine United Airlines envisage pour sa part d'équiper certains de ses avions commerciaux d'antennes et de récepteurs capables de détecter des animaux et d'en transmettre les données pour comprendre leur route. Le coût du projet est estimé à cinq millions de dollars pour les cinQ années à venir. (Belga)