"C'est même trois fois non" a-t-elle affirmé mercredi, interrogée par l'agence Belga. La ministre a rappelé d'emblée que son parti, le cdH, était opposé à ce déménagement "car il en va de l'autonomie du FNRS, doté d'un patrimoine propre, et de la liberté de la recherche fondamentale. Elle a souligné que le bailleur de fonds était la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont les institutions ont leur siège à Bruxelles. En outre, le pendant flamand du FNRS restera bel et bien dans la capitale. Qui plus est, les partenaires privilégiés du Fonds sont installés à Bruxelles: la Commission européenne, le bras articulé international de la fédération a Wallonie-Bruxelles, les bureaux de liaison étrangers pour les institutions finançant la recherche, a-t-elle fait observer. Céline Fremault a par ailleurs affirmé que Bruxelles était le théâtre de pas moins de cinquante réunions de commissions scientifiques internationales par an. La présence du FNRS à Bruxelles tend donc à renforcer sa visibilité et à limiter les contraintes logistiques auxquelles il doit faire face. Sans oublier d'évoquer l'inquiétude que peut engendre un tel déménagement pour le personnel administratif, la ministre bruxelloise de la Recherche scientifique a enfin estimé qu'il fallait mesurer l'impact financier d'une telle proposition en période de crise et ses conséquences sur les moyens de financement de la recherche. (Belga)

"C'est même trois fois non" a-t-elle affirmé mercredi, interrogée par l'agence Belga. La ministre a rappelé d'emblée que son parti, le cdH, était opposé à ce déménagement "car il en va de l'autonomie du FNRS, doté d'un patrimoine propre, et de la liberté de la recherche fondamentale. Elle a souligné que le bailleur de fonds était la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont les institutions ont leur siège à Bruxelles. En outre, le pendant flamand du FNRS restera bel et bien dans la capitale. Qui plus est, les partenaires privilégiés du Fonds sont installés à Bruxelles: la Commission européenne, le bras articulé international de la fédération a Wallonie-Bruxelles, les bureaux de liaison étrangers pour les institutions finançant la recherche, a-t-elle fait observer. Céline Fremault a par ailleurs affirmé que Bruxelles était le théâtre de pas moins de cinquante réunions de commissions scientifiques internationales par an. La présence du FNRS à Bruxelles tend donc à renforcer sa visibilité et à limiter les contraintes logistiques auxquelles il doit faire face. Sans oublier d'évoquer l'inquiétude que peut engendre un tel déménagement pour le personnel administratif, la ministre bruxelloise de la Recherche scientifique a enfin estimé qu'il fallait mesurer l'impact financier d'une telle proposition en période de crise et ses conséquences sur les moyens de financement de la recherche. (Belga)