"Evidemment, beaucoup de parents étaient inquiets mais la réunion était très constructive. Plusieurs idées ont été émises pour améliorer la participation, comme l'organisation d'une réunion de parents par section ou l'instauration d'un conseil de participation", indique l'échevine nivelloise de la Petite enfance, Evelyne Stinglhamber-Vanpée. Les responsables ont informé les parents sur les faits avérés. Ils leur ont dit qu'ils pouvaient déposer une plainte, sans être sûr que les actes rapportés soient suffisants pour étayer une telle procédure. Quant à l'idée de retirer les enfants de la crèche, elle a été évoquée par certains sans provoquer de grande adhésion. "Les parents se pénaliseraient eux-mêmes. Ce qui s'est produit est un électrochoc pour mettre des choses en place, et parvenir à instaurer un climat de confiance suffisant pour que de tels agissements ne soient plus cachés", précise l'échevine. Cette réunion d'information des parents avait été prévue par le conseil d'administration de la crèche, mais elle a été avancée à vendredi soir après que le rapport d'une stagiaire révélant des dysfonctionnements ait été divulgué dans la presse. (CYA)

"Evidemment, beaucoup de parents étaient inquiets mais la réunion était très constructive. Plusieurs idées ont été émises pour améliorer la participation, comme l'organisation d'une réunion de parents par section ou l'instauration d'un conseil de participation", indique l'échevine nivelloise de la Petite enfance, Evelyne Stinglhamber-Vanpée. Les responsables ont informé les parents sur les faits avérés. Ils leur ont dit qu'ils pouvaient déposer une plainte, sans être sûr que les actes rapportés soient suffisants pour étayer une telle procédure. Quant à l'idée de retirer les enfants de la crèche, elle a été évoquée par certains sans provoquer de grande adhésion. "Les parents se pénaliseraient eux-mêmes. Ce qui s'est produit est un électrochoc pour mettre des choses en place, et parvenir à instaurer un climat de confiance suffisant pour que de tels agissements ne soient plus cachés", précise l'échevine. Cette réunion d'information des parents avait été prévue par le conseil d'administration de la crèche, mais elle a été avancée à vendredi soir après que le rapport d'une stagiaire révélant des dysfonctionnements ait été divulgué dans la presse. (CYA)