La 11e chambre de la cour d'appel de Bruxelles a remis, pour la deuxième fois, le prononcé de son arrêt dans le dossier des fraudes au sein de l'armée, en raison de l'encombrement du rôle de la cour. Des employés de la Défense, dont les ex-commandants Luc Allard et Baudouin Deru, avaient permis à des entrepreneurs de se faire régler des factures par l'armée sans que le matériel soit pour autant livré. Par ailleurs, ces commandants, qui avaient été nommés "pilotes budgétaires", avaient aussi permis à nombre de leurs collègues d'acquérir du matériel pour eux-mêmes aux frais de l'armée. Prononcé le 23 octobre prochain. (Belga)

La 11e chambre de la cour d'appel de Bruxelles a remis, pour la deuxième fois, le prononcé de son arrêt dans le dossier des fraudes au sein de l'armée, en raison de l'encombrement du rôle de la cour. Des employés de la Défense, dont les ex-commandants Luc Allard et Baudouin Deru, avaient permis à des entrepreneurs de se faire régler des factures par l'armée sans que le matériel soit pour autant livré. Par ailleurs, ces commandants, qui avaient été nommés "pilotes budgétaires", avaient aussi permis à nombre de leurs collègues d'acquérir du matériel pour eux-mêmes aux frais de l'armée. Prononcé le 23 octobre prochain. (Belga)