Cette déclaration survient alors qu'une guerre fratricide entre groupes armés a déjà fait des milliers de morts depuis janvier dans les zones du nord du pays échappant à l'autorité de Damas. L'interview, réalisée entre février et avril selon le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE, a été diffusée après qu'un puissant groupe jihadiste en Syrie, l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a accusé les dirigeants d'Al-Qaïda de s'être "détournés de la bonne voie". "Ils ont divisé partout les rangs des moujahidine", a accusé le porte-parole de l'EIIL, Abou Mohammed al-Adnani, dans un communiqué posté vendredi sur les forums jihadistes. M. Zawahiri a rejeté de telles allégations, laissant entendre que le régime syrien avait pu infiltrer les groupes jihadistes pour semer la division, selon SITE qui a traduit l'interview donnée à As-Sahab, l'organe médiatique d'Al-Qaïda. Le différend avec l'EIIL a éclaté l'année dernière lorsque Zawahiri a ordonné à ce groupe de restreindre ses activités à l'Irak après l'avoir accusé de violences contre des civils et des rebelles rivaux. Le commandement d'Al-Qaïda a déclaré un autre groupe, le Front al-Nosra, comme la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie, désavouant clairement l'EIIL. (Belga)

Cette déclaration survient alors qu'une guerre fratricide entre groupes armés a déjà fait des milliers de morts depuis janvier dans les zones du nord du pays échappant à l'autorité de Damas. L'interview, réalisée entre février et avril selon le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE, a été diffusée après qu'un puissant groupe jihadiste en Syrie, l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a accusé les dirigeants d'Al-Qaïda de s'être "détournés de la bonne voie". "Ils ont divisé partout les rangs des moujahidine", a accusé le porte-parole de l'EIIL, Abou Mohammed al-Adnani, dans un communiqué posté vendredi sur les forums jihadistes. M. Zawahiri a rejeté de telles allégations, laissant entendre que le régime syrien avait pu infiltrer les groupes jihadistes pour semer la division, selon SITE qui a traduit l'interview donnée à As-Sahab, l'organe médiatique d'Al-Qaïda. Le différend avec l'EIIL a éclaté l'année dernière lorsque Zawahiri a ordonné à ce groupe de restreindre ses activités à l'Irak après l'avoir accusé de violences contre des civils et des rebelles rivaux. Le commandement d'Al-Qaïda a déclaré un autre groupe, le Front al-Nosra, comme la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie, désavouant clairement l'EIIL. (Belga)