Ils disposent à présent de toutes les hypothèses de travail pour aller de l'avant et se lancer dans les derniers arbitrages. Le gouvernement a décidé lundi d'améliorer le solde structurel d'1% du PIB après une réunion avec le Commissaire européen Olli Rehn. Dans cette hypothèse, il peut relâcher l'effort sur le déficit nominal 2013 censé être limité à 2,15% du PIB. (OCH)

Ils disposent à présent de toutes les hypothèses de travail pour aller de l'avant et se lancer dans les derniers arbitrages. Le gouvernement a décidé lundi d'améliorer le solde structurel d'1% du PIB après une réunion avec le Commissaire européen Olli Rehn. Dans cette hypothèse, il peut relâcher l'effort sur le déficit nominal 2013 censé être limité à 2,15% du PIB. (OCH)