L'alerte rouge était notamment maintenue dans les collines de Ramaditas, Pajonal et Mariposas où les flammes sont attisées par des vents violents. Selon un dernier bilan communiqué par le ministre de l'Intérieur, Rodrigo Penailillo, 12 personnes sont mortes dans l'incendie qui a détruit 850 hectares, 2.000 habitations et fait quelque 8.000 sinistrés. Le ministre de l'Intérieur a toutefois indiqué au cours d'une conférence de presse que la "situation est moins compliquée" que la nuit précédente. Onze hélicoptères, six avions, 2.000 membres des forces de l'ordre --policiers et soldats--, ainsi que des centaines de pompiers continuent de combattre l'incendie qui, selon le ministre, pourrait être sous contrôle dans les prochaines 48 à 72 heures. Plusieurs quartiers de la célèbre cité portuaire, classée en 2003 au Patrimoine Mondial par l'Unesco, ont été particulièrement touchés par l'incendie qui a affecté surtout les zones les plus défavorisées de la ville, où les habitations sont le plus souvent en bois. Mais le centre historique a pour le moment été épargné par les flammes. Une épaisse fumée et une pluie de cendres ont recouvert le port pittoresque, un paysage de carte postale, où les petites maisons bigarrées dont celle du poète Pablo Neruda, aujourd'hui musée, surplombent le Pacifique du haut de 44 collines. (Belga)

L'alerte rouge était notamment maintenue dans les collines de Ramaditas, Pajonal et Mariposas où les flammes sont attisées par des vents violents. Selon un dernier bilan communiqué par le ministre de l'Intérieur, Rodrigo Penailillo, 12 personnes sont mortes dans l'incendie qui a détruit 850 hectares, 2.000 habitations et fait quelque 8.000 sinistrés. Le ministre de l'Intérieur a toutefois indiqué au cours d'une conférence de presse que la "situation est moins compliquée" que la nuit précédente. Onze hélicoptères, six avions, 2.000 membres des forces de l'ordre --policiers et soldats--, ainsi que des centaines de pompiers continuent de combattre l'incendie qui, selon le ministre, pourrait être sous contrôle dans les prochaines 48 à 72 heures. Plusieurs quartiers de la célèbre cité portuaire, classée en 2003 au Patrimoine Mondial par l'Unesco, ont été particulièrement touchés par l'incendie qui a affecté surtout les zones les plus défavorisées de la ville, où les habitations sont le plus souvent en bois. Mais le centre historique a pour le moment été épargné par les flammes. Une épaisse fumée et une pluie de cendres ont recouvert le port pittoresque, un paysage de carte postale, où les petites maisons bigarrées dont celle du poète Pablo Neruda, aujourd'hui musée, surplombent le Pacifique du haut de 44 collines. (Belga)