Les faits ont eu lieu dans un appartement de la rue de Couillet, occupé par Jessica S. (Steenberghs) et Steve T. (Tréfois-Mary). Le demi-frère de ce dernier, Marc T., s'était une nouvelle fois invité chez le couple, ce qui était la source de fréquentes altercations. Toxicomane et porté sur la boisson, ce dernier possédait une arme qu'il a manifestement exhibée au cours d'une dispute alcoolisée. Un coup de feu est parti, traversant le cou de Jessica S. (28 ans), enceinte de son deuxième enfant depuis le mois d'août. La jeune femme est morte sur le coup. A l'arrivée des services de police, les deux demi-frères étaient occupés à se battre. Ils ont été privés de liberté et interrogés. Steve T., le compagnon de la victime, a rapidement été mis hors cause et relaxé. Marc T., par contre, a été entendu par le juge d'instruction Pierre Hustin dans la soirée. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'intention de tuer n'a pu être retenue par le magistrat qui a placé le suspect sous mandat d'arrêt pour homicide involontaire. Pour l'heure, c'est donc la thèse de l'accident qui prime, mais des analyses balistiques et d'autres devoirs doivent encore être réalisés. (Belga)

Les faits ont eu lieu dans un appartement de la rue de Couillet, occupé par Jessica S. (Steenberghs) et Steve T. (Tréfois-Mary). Le demi-frère de ce dernier, Marc T., s'était une nouvelle fois invité chez le couple, ce qui était la source de fréquentes altercations. Toxicomane et porté sur la boisson, ce dernier possédait une arme qu'il a manifestement exhibée au cours d'une dispute alcoolisée. Un coup de feu est parti, traversant le cou de Jessica S. (28 ans), enceinte de son deuxième enfant depuis le mois d'août. La jeune femme est morte sur le coup. A l'arrivée des services de police, les deux demi-frères étaient occupés à se battre. Ils ont été privés de liberté et interrogés. Steve T., le compagnon de la victime, a rapidement été mis hors cause et relaxé. Marc T., par contre, a été entendu par le juge d'instruction Pierre Hustin dans la soirée. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'intention de tuer n'a pu être retenue par le magistrat qui a placé le suspect sous mandat d'arrêt pour homicide involontaire. Pour l'heure, c'est donc la thèse de l'accident qui prime, mais des analyses balistiques et d'autres devoirs doivent encore être réalisés. (Belga)