"A la suite des combats entre des membres des forces nationales sud-africaines de défense (SANDF) et les rebelles du Centrafrique, il y a eu des morts des deux côtés", a indiqué le brigadier-général Xolani Mabanga. "Nous ne pouvons confirmer aucun chiffre", a-t-il ajouté, alors que d'autres sources évoquent un bilan d'au moins six militaires sud-africains tués. Des sources non confirmées indiquent que le bilan des tués s'élèverait à neuf personnes, selon la radio publique SAFM qui précise que les combats ont eu lieu à un check-point aux abords de Bangui et qu'il y a eu aussi des blessés. L'Afrique du Sud a déployé 200 hommes en janvier en Centrafrique afin d'assister le gouvernement de Bangui dont le président François Bozizé est désormais en fuite. En janvier, le président sud-africain Jacob Zuma avait autorisé le déploiement de 400 militaires sud-africains en République centrafricaine pour tenter de restaurer la paix civile. (AUM)

"A la suite des combats entre des membres des forces nationales sud-africaines de défense (SANDF) et les rebelles du Centrafrique, il y a eu des morts des deux côtés", a indiqué le brigadier-général Xolani Mabanga. "Nous ne pouvons confirmer aucun chiffre", a-t-il ajouté, alors que d'autres sources évoquent un bilan d'au moins six militaires sud-africains tués. Des sources non confirmées indiquent que le bilan des tués s'élèverait à neuf personnes, selon la radio publique SAFM qui précise que les combats ont eu lieu à un check-point aux abords de Bangui et qu'il y a eu aussi des blessés. L'Afrique du Sud a déployé 200 hommes en janvier en Centrafrique afin d'assister le gouvernement de Bangui dont le président François Bozizé est désormais en fuite. En janvier, le président sud-africain Jacob Zuma avait autorisé le déploiement de 400 militaires sud-africains en République centrafricaine pour tenter de restaurer la paix civile. (AUM)