"Nos soldats ont payé le prix ultime au service de leur pays, l'Afrique. Nous leur rendons honneur", a déclaré M. Zuma, ajoutant que ces hommes déployés en soutien au président François Bozizé avaient combattu des "bandits". "Durant les combats, 13 de nos soldats sont tombés, et l'un est porté disparu", a-t-il précisé. Le porte-parole du gouvernement et ministre des médias congolais, Lambert Mende, a par ailleurs annoncé que la famille du président centrafricain déchu François Bozizé avait été prise en charge en République démocratique du Congo (RDC). "Une vingtaine de personnes, dont son fils, ont été accueillies et éloignées des frontières conformément aux règles internationales", a précisé M. Mende, qui a refusé "pour des raisons de sécurité" de dire où elles avaient été hébergées. (JAV)

"Nos soldats ont payé le prix ultime au service de leur pays, l'Afrique. Nous leur rendons honneur", a déclaré M. Zuma, ajoutant que ces hommes déployés en soutien au président François Bozizé avaient combattu des "bandits". "Durant les combats, 13 de nos soldats sont tombés, et l'un est porté disparu", a-t-il précisé. Le porte-parole du gouvernement et ministre des médias congolais, Lambert Mende, a par ailleurs annoncé que la famille du président centrafricain déchu François Bozizé avait été prise en charge en République démocratique du Congo (RDC). "Une vingtaine de personnes, dont son fils, ont été accueillies et éloignées des frontières conformément aux règles internationales", a précisé M. Mende, qui a refusé "pour des raisons de sécurité" de dire où elles avaient été hébergées. (JAV)