Le ministère public a estimé qu'il n'y avait pas lieu de casser la décision de la chambre des mises en accusation de Bruxelles. La cour de cassation rendra sa décision le 24 avril prochain. En 2008, une visite domiciliaire avait été effectuée par la police au luxueux hôtel Conrad, situé Avenue Louise à Bruxelles. Les enquêteurs avaient constaté qu'une famille princière des Emirats arabes, qui louait tout un étage de l'hôtel, y exploitait une vingtaine de femmes de différentes nationalités. En novembre dernier, la chambre des mises en accusation avait confirmé la décision de la chambre du conseil qui renvoyait les huit princesses de la noble famille d'Abu Dhabi ainsi que leur majordome en correctionnelle. Ces personnes sont prévenues de trafic d'êtres humains, de traitements inhumains et dégradants et de séquestration. (Belga)

Le ministère public a estimé qu'il n'y avait pas lieu de casser la décision de la chambre des mises en accusation de Bruxelles. La cour de cassation rendra sa décision le 24 avril prochain. En 2008, une visite domiciliaire avait été effectuée par la police au luxueux hôtel Conrad, situé Avenue Louise à Bruxelles. Les enquêteurs avaient constaté qu'une famille princière des Emirats arabes, qui louait tout un étage de l'hôtel, y exploitait une vingtaine de femmes de différentes nationalités. En novembre dernier, la chambre des mises en accusation avait confirmé la décision de la chambre du conseil qui renvoyait les huit princesses de la noble famille d'Abu Dhabi ainsi que leur majordome en correctionnelle. Ces personnes sont prévenues de trafic d'êtres humains, de traitements inhumains et dégradants et de séquestration. (Belga)