L'échevine bruxelloise de l'Instruction publique et de la Jeunesse Faouzia Hariche (PS) a présenté, lundi midi, les résultats d'une première enquête de satisfaction réalisée entre le 19 novembre et le 17 décembre dernier auprès du personnel enseignant et assimilé de la Ville de Bruxelles. "Le but était de sortir des impressions et d'objectiver les perceptions des enseignants pour dresser un plan d'action. Je m'attendais à de meilleurs résultats pour l'évaluation 'valeurs et culture' car j'estimais que l'Instruction publique de la ville de Bruxelles avait une identité forte", a expliqué l'échevine. Dans cette catégorie, c'est l'impression d'entreprendre sur le plan sociétal qui obtient les moins bons résultats. Les notions de contribution active, de confiance dans la bonne issue des changements réalisés, d'information ou l'avenir apparaissent également plus faibles que la moyenne des services publics. Deux workshops ont débuté en mai sur les questions de valeurs et culture, de politique et ouverture au changement, d'environnement de travail et de plans de carrière qui ont obtenu de mauvaises notes. A contrario, le contenu de la fonction, la joie au travail, l'équilibre vie privée/vie publique ou le management obtiennent les plus hauts scores. Transversalement, on remarque que les jeunes professeurs de moins de 25 ans sont plus satisfaits que ceux de 45 et plus. Les niveaux d'enseignement inférieur octroient de même de meilleurs résultats. (Belga)

L'échevine bruxelloise de l'Instruction publique et de la Jeunesse Faouzia Hariche (PS) a présenté, lundi midi, les résultats d'une première enquête de satisfaction réalisée entre le 19 novembre et le 17 décembre dernier auprès du personnel enseignant et assimilé de la Ville de Bruxelles. "Le but était de sortir des impressions et d'objectiver les perceptions des enseignants pour dresser un plan d'action. Je m'attendais à de meilleurs résultats pour l'évaluation 'valeurs et culture' car j'estimais que l'Instruction publique de la ville de Bruxelles avait une identité forte", a expliqué l'échevine. Dans cette catégorie, c'est l'impression d'entreprendre sur le plan sociétal qui obtient les moins bons résultats. Les notions de contribution active, de confiance dans la bonne issue des changements réalisés, d'information ou l'avenir apparaissent également plus faibles que la moyenne des services publics. Deux workshops ont débuté en mai sur les questions de valeurs et culture, de politique et ouverture au changement, d'environnement de travail et de plans de carrière qui ont obtenu de mauvaises notes. A contrario, le contenu de la fonction, la joie au travail, l'équilibre vie privée/vie publique ou le management obtiennent les plus hauts scores. Transversalement, on remarque que les jeunes professeurs de moins de 25 ans sont plus satisfaits que ceux de 45 et plus. Les niveaux d'enseignement inférieur octroient de même de meilleurs résultats. (Belga)