Malines, Mouscron et Namur, qui s'étaient également portées candidates, restent donc sur le carreau au terme de ce premier "round" de sélection. Le WWF félicite toutefois ces autres villes et indique qu'elles ont "présenté de très bons dossiers". La création du EHCC part du constat que "les villes sont responsables d'environ 70% des émissions de CO2 liées à la production d'énergie dans le monde". Pour "gagner", les candidates doivent proposer une série d'actions, à l'échelle de la ville, destinées à lutter contre le changement climatique et à limiter les émissions de CO2. Anvers, par exemple, a l'ambition d'installer un réseau de distribution de chaleur et de développer un projet de parc industriel durable. Gand cible une neutralité en carbone d'ici à 2050, via différentes approches participatives, tandis que la Région bruxelloise propose une "norme passive" pour toute nouvelle construction à partir de 2015. Cette année, 163 villes participent au concours. "Ensemble, ces villes ont proposé 2.123 actions pour diminuer leurs émissions de CO2 et 484 actions pour protéger leur population des conséquences du changement climatique", note le WWF. L'an dernier, la première édition du EHCC avait rassemblé 66 villes de 6 pays et avait abouti au couronnement de la canadienne Vancouver. (Belga)

Malines, Mouscron et Namur, qui s'étaient également portées candidates, restent donc sur le carreau au terme de ce premier "round" de sélection. Le WWF félicite toutefois ces autres villes et indique qu'elles ont "présenté de très bons dossiers". La création du EHCC part du constat que "les villes sont responsables d'environ 70% des émissions de CO2 liées à la production d'énergie dans le monde". Pour "gagner", les candidates doivent proposer une série d'actions, à l'échelle de la ville, destinées à lutter contre le changement climatique et à limiter les émissions de CO2. Anvers, par exemple, a l'ambition d'installer un réseau de distribution de chaleur et de développer un projet de parc industriel durable. Gand cible une neutralité en carbone d'ici à 2050, via différentes approches participatives, tandis que la Région bruxelloise propose une "norme passive" pour toute nouvelle construction à partir de 2015. Cette année, 163 villes participent au concours. "Ensemble, ces villes ont proposé 2.123 actions pour diminuer leurs émissions de CO2 et 484 actions pour protéger leur population des conséquences du changement climatique", note le WWF. L'an dernier, la première édition du EHCC avait rassemblé 66 villes de 6 pays et avait abouti au couronnement de la canadienne Vancouver. (Belga)