Le fabricant de tabac connu pour ses marques Lucky Strike et Belga, dont le siège est à Molenbeek, est cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Bruxelles le 28 février prochain par le parquet de Bruxelles. On lui reproche d'avoir habillé des magasins entiers à l'effigie de Lucky Strike, les transformant en "magasins à thème". BAT risque une amende de 600.000 euros maximum, peu au regard des bénéfices réalisés l'an dernier par la société, mais le jugement pourrait constituer un important précédent, souligne Paul Van den Meerssche du service de contrôle "tabac" du SPF Santé publique. Depuis l'introduction de l'interdiction il y a 15 ans, seule l'enseigne de grande distribution Colruyt et deux petits magasins ont été poursuivis. (Belga)

Le fabricant de tabac connu pour ses marques Lucky Strike et Belga, dont le siège est à Molenbeek, est cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Bruxelles le 28 février prochain par le parquet de Bruxelles. On lui reproche d'avoir habillé des magasins entiers à l'effigie de Lucky Strike, les transformant en "magasins à thème". BAT risque une amende de 600.000 euros maximum, peu au regard des bénéfices réalisés l'an dernier par la société, mais le jugement pourrait constituer un important précédent, souligne Paul Van den Meerssche du service de contrôle "tabac" du SPF Santé publique. Depuis l'introduction de l'interdiction il y a 15 ans, seule l'enseigne de grande distribution Colruyt et deux petits magasins ont été poursuivis. (Belga)