L'opération visait des suspects impliqués dans des vols avec violences, des home-jackings, des car jackings, ainsi que la prise d'otage d'un bijoutier et le braquage d'un fourgon de la Brink's, le 22 novembre dernier, à Signy-le-Petit, en France. Un appel à témoins avait été lancé il y a deux mois et l'enquête a été menée en collaboration entre les autorités belges et françaises. Outre 150 enquêteurs de la police fédérale, les policiers des Unités spéciales ont pris part à la vague de perquisitions de ce mercredi. Elles ont permis de découvrir des armes de guerre, des fusils mitrailleurs, des gilets pare-balles, des armes de poing ainsi que des gyrophares, le tout donnant à penser que des attaques d'envergure étaient encore en préparation. Treize suspects ont été interpellés. Ils étaient entendus dans l'après-midi de mercredi par les autorités judiciaires. (Belga)

L'opération visait des suspects impliqués dans des vols avec violences, des home-jackings, des car jackings, ainsi que la prise d'otage d'un bijoutier et le braquage d'un fourgon de la Brink's, le 22 novembre dernier, à Signy-le-Petit, en France. Un appel à témoins avait été lancé il y a deux mois et l'enquête a été menée en collaboration entre les autorités belges et françaises. Outre 150 enquêteurs de la police fédérale, les policiers des Unités spéciales ont pris part à la vague de perquisitions de ce mercredi. Elles ont permis de découvrir des armes de guerre, des fusils mitrailleurs, des gilets pare-balles, des armes de poing ainsi que des gyrophares, le tout donnant à penser que des attaques d'envergure étaient encore en préparation. Treize suspects ont été interpellés. Ils étaient entendus dans l'après-midi de mercredi par les autorités judiciaires. (Belga)