C'est une annonce qui a fait l'effet d'une petite bombe auprès des habitants du centre de Bruxelles mais pas uniquement.... La ministre bruxelloise de la Mobilité (ou de l'immobilité, selon les points de vue) Elke Van den Brandt, a fait passer la zone actuelle du centre de Bruxelles, appelée le Pentagone en raison de sa forme géométrique, en zone de rencontre soit limité à la vitesse de 20 km/h.

A l'heure où les zones 30 généralisées vont pousser comme des petites fleurs dans Bruxelles en raison d'une politique généralisée de mobilité dans l'ensemble de la Région, il ne manquait vraiment plus que ça. C'était la véritable priorité en ce moment, alors que les bruxellois n'ont pas encore fini de s'habituer à la zone basse émission, on leur rajoute la zone 30 généralisée et maintenant nouvelle trouvaille, la zone de rencontre (zone 20) .... Si l'on ne critique pas tant le fond de l'utilité de ces mesures, c'est surtout la forme qui agace.

L'une des multiples victimes de cette nouvelle trouvaille, les SENIORS !

Comme le rappelle un rapport de la Belgian Daily Mobility, les seniors ont tendance a se déplacer moins que les autres catégories d'âges de belge et sur des distances plus courtes. Toutefois 15% d'entre eux utilisent encore très régulièrement leur voiture (au moins 5x par semaine).

Assez interpellant donc quand on sait que le centre de Bruxelles n'est pas encore accessible depuis certains endroits de la Région et surtout que l'Offre S de la SNCB est encore méconnue en particulier chez les ainés.

Nous sommes d'avis que cette tranche de la population ne se rendra tout simplement plus dans le centre-ville. Le piétonnier ayant déjà fait fuir nombre d'entre eux tout comme la fermeture des tunnels Stéphanie.

Le Pentagone, véritable centre névralgique de la capitale souffre déjà. Avec cette mesure, les commerçants risquent tout simplement la fermeture.

Nous sommes bien entendu en faveur du changement, quand celui-ci est opportun. Mais nous sommes pas partisan d'une ville verte à tout prix, imaginé dans l'esprit d'une minorité et ce sans coordination ni concertation avec d'autres mesures comme une politique de mobilité plus inclusive des seniors. En effet, en matière de transports en commun la tarification annoncée sur la gratuité des transport publics à Bruxelles n'a toujours pas vu le jour. Et puis ne soyons pas dupes, à Bruxelles le provisoire devient vite définitif....

Arrêtons-nous maintenant deux minutes sur le procédé utilisé qui est lui tout à fait regrettable, surtout venant d'une ministre écologiste qui prône la participation citoyenne en campagne électorale mais qui une fois aux responsabilités, s'évertue à faire tout le contraire. Par ailleurs, surtout dans ce cas de figure, il aurait fallu une concertation avec les acteurs de terrain comme les policiers et les pompiers qui ont affiché récemment leur mécontentement.

La zone de rencontre arrive tout simplement au mauvais moment, dans un contexte économique très difficile pour les petits commerçants et indépendants qui souffrent déjà de la crise sanitaire. Ils n'ont pas besoin qu'on leur rajoute la fuite d'une partie de leur clientèle....

De plus, cette mesure va engendrer un coût pour la Région bruxelloise puisqu'il faudra refaire une partie de la signalisation dans l'ensemble de la Région. C'était évidemment la chose à faire en cette période de crise, l'argent des bruxellois ne pouvait pas être utilisé de manière plus consciencieuse ?

Nous sommes en faveur d'une politique de mobilité douce, intelligente et multimodale pour tous les bruxellois, il n'existe pas que vélo et la marche à pied pour se déplacer. Cette conception unilatérale de la mobilité n'est pas inclusive mais discriminante.

Partageons l'espace public, ne le confisquons pas

Francis Cochez, Vice-président Fédéral des séniors MR

Jacques Oberwoits, Président régional des séniors MR

Mikaël Hosseini, Président jeunes MR Périphérie

Laura Hidalgo, Présidente jeunes MR Anderlecht

Kevin Karena , Président jeunes MR Schaerbeek

Alexandre Somma, Président jeunes MR Uccle

C'est une annonce qui a fait l'effet d'une petite bombe auprès des habitants du centre de Bruxelles mais pas uniquement.... La ministre bruxelloise de la Mobilité (ou de l'immobilité, selon les points de vue) Elke Van den Brandt, a fait passer la zone actuelle du centre de Bruxelles, appelée le Pentagone en raison de sa forme géométrique, en zone de rencontre soit limité à la vitesse de 20 km/h. A l'heure où les zones 30 généralisées vont pousser comme des petites fleurs dans Bruxelles en raison d'une politique généralisée de mobilité dans l'ensemble de la Région, il ne manquait vraiment plus que ça. C'était la véritable priorité en ce moment, alors que les bruxellois n'ont pas encore fini de s'habituer à la zone basse émission, on leur rajoute la zone 30 généralisée et maintenant nouvelle trouvaille, la zone de rencontre (zone 20) .... Si l'on ne critique pas tant le fond de l'utilité de ces mesures, c'est surtout la forme qui agace.L'une des multiples victimes de cette nouvelle trouvaille, les SENIORS !Comme le rappelle un rapport de la Belgian Daily Mobility, les seniors ont tendance a se déplacer moins que les autres catégories d'âges de belge et sur des distances plus courtes. Toutefois 15% d'entre eux utilisent encore très régulièrement leur voiture (au moins 5x par semaine).Assez interpellant donc quand on sait que le centre de Bruxelles n'est pas encore accessible depuis certains endroits de la Région et surtout que l'Offre S de la SNCB est encore méconnue en particulier chez les ainés.Nous sommes d'avis que cette tranche de la population ne se rendra tout simplement plus dans le centre-ville. Le piétonnier ayant déjà fait fuir nombre d'entre eux tout comme la fermeture des tunnels Stéphanie.Le Pentagone, véritable centre névralgique de la capitale souffre déjà. Avec cette mesure, les commerçants risquent tout simplement la fermeture.Nous sommes bien entendu en faveur du changement, quand celui-ci est opportun. Mais nous sommes pas partisan d'une ville verte à tout prix, imaginé dans l'esprit d'une minorité et ce sans coordination ni concertation avec d'autres mesures comme une politique de mobilité plus inclusive des seniors. En effet, en matière de transports en commun la tarification annoncée sur la gratuité des transport publics à Bruxelles n'a toujours pas vu le jour. Et puis ne soyons pas dupes, à Bruxelles le provisoire devient vite définitif....Arrêtons-nous maintenant deux minutes sur le procédé utilisé qui est lui tout à fait regrettable, surtout venant d'une ministre écologiste qui prône la participation citoyenne en campagne électorale mais qui une fois aux responsabilités, s'évertue à faire tout le contraire. Par ailleurs, surtout dans ce cas de figure, il aurait fallu une concertation avec les acteurs de terrain comme les policiers et les pompiers qui ont affiché récemment leur mécontentement.La zone de rencontre arrive tout simplement au mauvais moment, dans un contexte économique très difficile pour les petits commerçants et indépendants qui souffrent déjà de la crise sanitaire. Ils n'ont pas besoin qu'on leur rajoute la fuite d'une partie de leur clientèle....De plus, cette mesure va engendrer un coût pour la Région bruxelloise puisqu'il faudra refaire une partie de la signalisation dans l'ensemble de la Région. C'était évidemment la chose à faire en cette période de crise, l'argent des bruxellois ne pouvait pas être utilisé de manière plus consciencieuse ?Nous sommes en faveur d'une politique de mobilité douce, intelligente et multimodale pour tous les bruxellois, il n'existe pas que vélo et la marche à pied pour se déplacer. Cette conception unilatérale de la mobilité n'est pas inclusive mais discriminante.Partageons l'espace public, ne le confisquons pasFrancis Cochez, Vice-président Fédéral des séniors MR Jacques Oberwoits, Président régional des séniors MR Mikaël Hosseini, Président jeunes MR PériphérieLaura Hidalgo, Présidente jeunes MR AnderlechtKevin Karena , Président jeunes MR SchaerbeekAlexandre Somma, Président jeunes MR Uccle