La législation belge interdit la publicité pour la chirurgie esthétique. La semaine dernière, le parquet de Hal-Vilvorde avait dès lors décidé de traîner la compagnie devant le tribunal correctionnel.

Celle-ci risque une amende de 72.000 euros et son gérant une amende de 30.000 euros ainsi qu'une peine de prison de six mois.

"ZEB ne veut pas exacerber la polémique", indique lundi l'entreprise, qui prétend avoir fait de la publicité pour elle-même et non pour la chirurgie esthétique. "ZEB n'a pas l'intention de s'impliquer dans une bataille juridique à propos de la loi contre la publicité pour la chirurgie esthétique. Le seul but de la campagne était de dénoncer la législation sur les soldes."

Le prix du concours a été converti en un bon de 5.000 euros pour des vêtements.

La législation belge interdit la publicité pour la chirurgie esthétique. La semaine dernière, le parquet de Hal-Vilvorde avait dès lors décidé de traîner la compagnie devant le tribunal correctionnel.Celle-ci risque une amende de 72.000 euros et son gérant une amende de 30.000 euros ainsi qu'une peine de prison de six mois. "ZEB ne veut pas exacerber la polémique", indique lundi l'entreprise, qui prétend avoir fait de la publicité pour elle-même et non pour la chirurgie esthétique. "ZEB n'a pas l'intention de s'impliquer dans une bataille juridique à propos de la loi contre la publicité pour la chirurgie esthétique. Le seul but de la campagne était de dénoncer la législation sur les soldes." Le prix du concours a été converti en un bon de 5.000 euros pour des vêtements.