L'ensemble de la séance n'aura duré que 10 minutes. Comme il n'y avait pas d'autre candidat, Wilfried Vandaele a été confirmé par applaudissements. Le nouveau président temporaire a fait part de ses "sentiments mitigés" mais sa désignation n'en est pas moins un "grand honneur", selon lui.

Le nouveau président a promis de construire des ponts, à l'instar de ce qu'avait fait l'ancien président du parlement flamand Jan Peumans (N-VA), et de traiter correctement tous les membres de l'hémicycle flamand.

La séance a également vu Freya Saeys (Open Vld) prêter serment et remplacer le ministre d'Etat Herman De Croo qui, comme il l'avait annoncé, a démissionné de son mandat de parlementaire flamand. Herman De Croo n'avait pas l'intention de siéger après sa réélection le 26 mai mais il l'a fait pour éviter que Filip Dewinter (Vlaams Belang) ne préside la séance d'installation du parlement flamand.