"Inviter les chalands à une balade shopping agréable et attractive. " Voilà l'ambition principale du projet Promenade dont Françoise Pigeolet, la bourgmestre ff de Wavre, se fait la porte-parole. En ligne de mire d'ici à 2030, la volonté de " redynamiser les commerces du centre-ville afin de confirmer et pérenniser la vitalité de la commune ", mais aussi " proposer une offre commerciale globale et équilibrée en réelle complémentarité par rapport aux pôles périphériques existants, et ce en évitant la concurrence directe ", détaille l'édile. Pour que le dossier...

"Inviter les chalands à une balade shopping agréable et attractive. " Voilà l'ambition principale du projet Promenade dont Françoise Pigeolet, la bourgmestre ff de Wavre, se fait la porte-parole. En ligne de mire d'ici à 2030, la volonté de " redynamiser les commerces du centre-ville afin de confirmer et pérenniser la vitalité de la commune ", mais aussi " proposer une offre commerciale globale et équilibrée en réelle complémentarité par rapport aux pôles périphériques existants, et ce en évitant la concurrence directe ", détaille l'édile. Pour que le dossier évolue correctement et afin d'éviter d'éventuels recours, la Ville a fait le choix de délimiter la zone concernée par un PRU (périmètre de remembrement urbain). Depuis 2012, c'est le groupe Matexi qui a été mandaté par la Ville pour mettre en oeuvre le concept " Wavre 2030 ". Au coeur de cette refonte d'envergure, un circuit urbain au sein duquel les visiteurs pourront déambuler entre les places Bosch, Cardinal Mercier et le plateau de la gare. Objectifs : doper le commerce (environ 5 000 m2) qui est en berne depuis l'arrivée de l'Esplanade en 2005, densifier la zone avec un complexe immobilier (95 logements en étage), offrir davantage de places de parking et conférer une véritable identité esthétique à la ville, le tout pour une enveloppe de 65 millions d'euros. En vue de permettre aux piétons de se réapproprier l'espace urbain, la place Cardinal Mercier sera débarrassée de son parking, le parking des Mésanges sera réaménagé sur deux niveaux et la gare des bus déménagera sur l'actuel parking de la SNCB. Quatre autres millions d'euros seront déboursés pour embellir le " vieux-centre ", de sorte qu'il soit en accord avec les nouvelles constructions. Président de l'association des commerçants de Wavre, Emile Delvaux estime " qu'il y a du bon et du moins bon " dans le projet. " Je pense que réaménager la galerie des Carmes est une bonne idée, mais rendre le centre-ville totalement piéton comporte des risques (accessibilité pour les fournisseurs, manque de parking...) et je crains que, pendant les travaux, les commerçants n'y laissent quelques plumes... " Outre le pan commercial qui sera renforcé, la Ville souhaite installer un centre d'entreprises sur l'ancien site Philips, dans le parc industriel sud. Malgré la réticence des élus de la commune d'Ottignies - Louvain-la-Neuve, le conseil communal ambitionne d'y créer un bâtiment PME, un bâtiment logistique, un bâtiment commercial composé d'unités de 1 000 m2 minimum qui seront spécialisées en articles d'équipement semi-courant lourd (articles de bricolage, électroménager...), un bâtiment durable dédié au coworking et doté d'un show-room, ainsi qu'un bâtiment technique abritant une cabine haute tension. Le tout sur une surface totale d'environ 35 000 m2. Par Annabelle Duaut.