Des restrictions sont toujours d'application dans les communes de Beauraing, Vielsalm, Ciney, Rochefort, Nassogne, Rouvray et Gouvy. Ce n'est en revanche plus le cas à Tellin, Tintigny, Tenneville et Stoumont. L'interdiction de faire du kayak reste elle d'actualité et les micro-centrales hydroélectriques en éclusée ne peuvent toujours pas fonctionner.

Si la situation s'améliore, le niveau des nappes phréatiques est toujours à un niveau historiquement bas et on ne sait pas à l'heure actuelle si elles pourront être suffisamment rechargées durant l'hiver.

Il est donc demandé aux Wallons de continuer à consommer l'eau en bon père de famille. Pour envisager le pire, un groupe de travail regroupant des membres de la DGO3, des distributeurs et des producteurs d'eau va être rapidement mis en place. La Région wallonne et la Société wallonne des Eaux (SWDE) rappelle par ailleurs que 270 millions sont en train d'être investis afin d'améliorer le réseau. L'objectif du schéma directeur, s'étalant sur dix ans, est de garantir la fourniture d'eau jusqu'à 30% au-delà de la consommation normale en tout point du territoire.