Alors que la situation sanitaire s'améliore et que l'économie repart (la Banque nationale de Belgique table même sur une croissance de 5,5% pour 2021), deux employeurs sur trois ont du mal à trouver du personnel. Cette pénuri...

Alors que la situation sanitaire s'améliore et que l'économie repart (la Banque nationale de Belgique table même sur une croissance de 5,5% pour 2021), deux employeurs sur trois ont du mal à trouver du personnel. Cette pénurie est présente dans les trois Régions du pays. En avril dernier, la Belgique comptait encore quelque 460 000 travailleurs en chômage temporaire, mais ces chômeurs retourneront majoritairement au travail dans les prochains mois, car la demande de main-d'oeuvre est forte. La BNB constate même que certains profils sont à nouveau difficiles à recruter et que le taux de vacance d'emplois est de nouveau en hausse, dans les trois Régions du pays. C'est particulièrement le cas dans l'Horeca où nombre de travailleurs du secteur n'ont pas attendu la fin des mesures sanitaires pour retrouver un job ailleurs. Les difficultés à trouver du personnel se constatent également dans les secteurs de l'agriculture, du transport et de la logistique, mais aussi de la construction et l'industrie déjà touchées par une pénurie de main-d'oeuvre avant la pandémie.