Les insectes qui selon l'Afsca peuvent être mangés sont : le grillon domestique, le criquet migrateur africain, le ver de farine géant, le ver de farine, le ver Buffalo, la chenille de la fausse teigne, le criquet pèlerin d'amérique, le grillon à ailes courtes, la chenille de la petite fausse teigne et la chenille du bombyx.

Si l'on veut créer un élevage d'insectes à usage culinaire, on doit toutefois se déclarer à L'Afsca. Pour l'instant seul l'Anversois Peter De Batist est officiellement autorisé à élever des insectes qui peuvent être consommés. Interrogé par le Standaard, cet éleveur d'un nouveau genre précise que le criquet cru se rapproche gustativement des noix et à du lard ou du poulet lorsqu'il est cuit . Le ver de farine ressemble quant à lui plus à des noisettes quand il est cru et à des pistaches quand il est cuit.

Les insectes qui selon l'Afsca peuvent être mangés sont : le grillon domestique, le criquet migrateur africain, le ver de farine géant, le ver de farine, le ver Buffalo, la chenille de la fausse teigne, le criquet pèlerin d'amérique, le grillon à ailes courtes, la chenille de la petite fausse teigne et la chenille du bombyx. Si l'on veut créer un élevage d'insectes à usage culinaire, on doit toutefois se déclarer à L'Afsca. Pour l'instant seul l'Anversois Peter De Batist est officiellement autorisé à élever des insectes qui peuvent être consommés. Interrogé par le Standaard, cet éleveur d'un nouveau genre précise que le criquet cru se rapproche gustativement des noix et à du lard ou du poulet lorsqu'il est cuit . Le ver de farine ressemble quant à lui plus à des noisettes quand il est cru et à des pistaches quand il est cuit.