L'année 2020 aura été exceptionnellement pauvre en vols. La pandémie et les différents confinements ont eu pour effet de faire baisser singulièrement leur nombre. Les cambriolages dans habitation (qui constituent environ 75% des faits de cambriolage) avaient ainsi baissé de 28,6%, passant de 48 050 faits en 2019 à 34 299 faits. C'est le chiffre le plus bas jamais atteint. Cette baisse s'explique par le fait que les gens étaient plus souvent à la maison que d'habitude et que les frontières du pays ont été temporairement fermées. Les contrôles frontaliers, l'interdiction de déplacement et les couvre-feux complètent la liste des raisons.
...

L'année 2020 aura été exceptionnellement pauvre en vols. La pandémie et les différents confinements ont eu pour effet de faire baisser singulièrement leur nombre. Les cambriolages dans habitation (qui constituent environ 75% des faits de cambriolage) avaient ainsi baissé de 28,6%, passant de 48 050 faits en 2019 à 34 299 faits. C'est le chiffre le plus bas jamais atteint. Cette baisse s'explique par le fait que les gens étaient plus souvent à la maison que d'habitude et que les frontières du pays ont été temporairement fermées. Les contrôles frontaliers, l'interdiction de déplacement et les couvre-feux complètent la liste des raisons. Mais, depuis le début de l'année, le nombre de cambriolages est à nouveau en augmentation selon le SPF intérieur. Si les derniers chiffres disponibles remontent au premier trimestre 2021, plusieurs zones de police confirmeraient cette hausse, qui n'est pas non plus spectaculaire si on la compare aux trois dernières années (à l'exception, donc, de 2020). La conséquence d'un retour physique sur le lieu de travail ? Il est difficile d'en mesurer l'impact réel, puisque ce retour n'est encore que parcellaire et fluctuant (il est même à nouveau conseillé partout en Belgique depuis la semaine dernière). Dans la zone de police de Liège on n'a, par exemple, pas constaté une hausse spectaculaire des vols au mois d'octobre puisque seul 150 ont été signalés cette année par rapport à 178 en 2018 et 123 en 2019. Plus que le détricotage du télétravail, ce qui a par contre un impact réel sur les vols des domiciles, c'est le passage à l'heure d'hiver. Même si cette tendance est à la baisse chaque année, on observe une hausse à la même période. Où la nuit tombe plus vite, les conditions sont plus propices pour les voleurs à la recherche de domiciles vides. C'est pourquoi l'hiver est la saison favorite des cambrioleurs, rappelle la police fédérale. Point positif, toutefois : les cambriolages dans habitation sont globalement plutôt à la baisse depuis des années puisqu'en 2010, ils s'élevaient à 75.125 pour passer à 52.492 en 2018, 48.065 en 2019 et 34.510 en 2020. Pour le premier trimestre de 2021, ils s'élevaient à 6.973.Les vols n'ont pas principalement lieu la nuit On croit souvent que les vols ont lieu la nuit, mais ce n'est pas vrai. La plupart des vols se produisent entre 14 et 23 heures. Par ailleurs, il est rare que le voleur s'acharne. Un cambriolage prend en moyenne entre 3 et 6 minutes. S'il n'y parvient pas dans ce laps de temps, il tentera sa chance plus loin. D'où l'intérêt de lui compliquer la tâche. Ce constat relativise néanmoins l'importance d'une alarme, puisque la police n'arrive en moyenne que 15 minutes après son déclenchement. Une alarme n'a donc un intérêt que si la maison est parfaitement sécurisée puisque ce système peut au mieux le dissuader, mais ne retardera pas le cambrioleur. Quelques astuces préventivesIl existe dans chaque commune un conseiller en prévention vol qui aide gratuitement les habitants à sécuriser leur habitation. >>> Il est bon d'entretenir des bons contacts avec ses voisins. C'est encore la meilleure des alarmes. En cas de doute ou si l'on repère quelque chose de suspect, il ne faut d'ailleurs pas hésiter à la signaler à la police qui viendra vérifier (vraiment). >>>Installer des bonnes serrures à toutes les portes et fenêtres. Ce n'est pas un gros investissement puisqu'installer des serrures pour une porte ou une fenêtre coûte entre 50 et 100 euros. Souvent cela suffit à décourager les voleurs qui tenteront leur chance plus loin. >>> Ne pas laisser ses fenêtres ouvertes en oscillo-battants, même pour ventiler >>> Ne pas laisser trainer de clés (et encore moins sous le paillasson).>>> Laisser une lumière d'ambiance, la télévision ou radio allumée (il existe des cubes lumineux qui imitent la télé) ou/et placer une lampe led à détecteur de mouvements. >>> On veille à ne pas laisser sa poubelle dehors car elle peut servir pour accéder aux étages supérieurs. >>> En sachant que les biens les plus volés sont les bijoux, l'argent et le multimédia, on ne laisse rien à vue (et on ne jette pas devant chez soi les cartons des nouveaux appareils).