"En 1991, les membres du Vlaams Blok tels que Filip Dewinter parlaient encore de tapis volants et de musulmans à dos de chameau", explique Johan Leman. "L'islam était encore inconnu de la plupart des Flamands et le Blok a averti que les Turcs et les Marocains allaient supprimer les emplois des Flamands qui travaillent dur. Personne ne connaît mieux les racines du Vlaams Blok/Belang que Johan Leman. Après ce premier dimanche noir, il a continué à suivre le parti de près. Leman a longtemps été chef de cabinet de Paula D'Hondt, Commissaire royal à l'Immigration, puis, en 1993, il a été nommé directeur du Centre pour l'égalité des chances et de la lutte contre le racisme. Il a été l'un des initiateurs du grand procès contre le Vlaams Blok en 2004. Ensuite, le parti s'est transformé en Vlaams Belang.
...