Selon le biostatisticien Geert Molenberghs interrogé par HLN, plus de la moitié des nouvelles infections au coronavirus proviennent du variant delta. "D'ici la fin du mois, il est même possible que nous ne voyions que le variant Delta se propager en Belgique."

Vu la plus haute transmissibilité du variant delta, le comité de concertation du vendredi 16 juillet, qui doit encore prendre des mesures d'assouplissement, ne devrait pas annoncer, comme c'est le cas en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, l'abandon prochain du masque. "Laisser tomber maintenant ? Non, le masque reste l'une des mesures de prévention les plus importantes", rapporte HLN de la rue de la Loi. Mais en septembre, il pourra probablement être jeté à la poubelle.

Le 1er septembre

Dans une interview accordée à VTM News, le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), a annoncé qu'il voulait ouvrir les portes du "royaume de la liberté" le 1er septembre. Selon Jambon, "si l'évolution des chiffres reste telle qu'elle est actuellement", le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) voit également dans cette date un tournant.

Selon le biostatisticien Geert Molenberghs interrogé par HLN, plus de la moitié des nouvelles infections au coronavirus proviennent du variant delta. "D'ici la fin du mois, il est même possible que nous ne voyions que le variant Delta se propager en Belgique." Vu la plus haute transmissibilité du variant delta, le comité de concertation du vendredi 16 juillet, qui doit encore prendre des mesures d'assouplissement, ne devrait pas annoncer, comme c'est le cas en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, l'abandon prochain du masque. "Laisser tomber maintenant ? Non, le masque reste l'une des mesures de prévention les plus importantes", rapporte HLN de la rue de la Loi. Mais en septembre, il pourra probablement être jeté à la poubelle.Le 1er septembreDans une interview accordée à VTM News, le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), a annoncé qu'il voulait ouvrir les portes du "royaume de la liberté" le 1er septembre. Selon Jambon, "si l'évolution des chiffres reste telle qu'elle est actuellement", le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) voit également dans cette date un tournant.