Cinq propositions de loi été déposées en ce sens par des députés des groupes MR, Open Vld et CD&V ont été discutées et votées (jeudi, ndlr) à une large majorité de voix, a précisé la Défense sur son site internet.

Parmi les mesures concrètes destinées à améliorer l'attractivité du métier militaire avec pour objectifs l'accroissement du recrutement et la rétention du personnel figure la suppression de la discrimination entre les militaires qui effectuent une opération sur le territoire belge - comme l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale en cours depuis janvier 2015 et qui mobilise encore quelque 550 personnes au maximum, après un "pic" à 1.800 - et à l'étranger.

Ceux qui effectuent une mission en Belgique ont désormais droit aux mêmes indemnités que lors d'une mission à l'étranger. Les différentes indemnités sont: la pension de réparation, l'indemnité en cas d'accident ou de maladie, la subrogation de l'Etat dans certains cas de refus d'intervention de compagnies d'assurance et l'octroi du statut de vétéran, a précisé le cabinet de M. Reynders (MR) dans un communiqué.

Parmi les autres mesures l'une concerne la mobilité externe - les militaires peuvent à présent se porter candidats pour des emplois statutaires internes à la Défense, sans devoir préalablement démissionner - et une révision à la hausse des limites d'âge pour le recrutement de militaires BDL (Beperkte Duur, Durée limitée ou "court terme") et de militaires de réserve.

"Cela permettra à un plus grand nombre de personnes de postuler et diminuera la pression sur le personnel militaire actuel", souligne le communiqué.

Pour les militaires du cadre de réserve ayant atteint l'âge de 60 ans, la limitation de prestations de deux mois par an a été supprimée. Ainsi, la Défense peut alimenter certaines fonctions qui ne peuvent pas être remplies par un militaire du cadre actif.

Une épreuve de sélection complémentaire sera organisée pour certains postes vacants, afin de permettre une meilleure évaluation de l'aptitude des candidats.

Deux dernières mesures portent sur l'amélioration du congé parental et du congé pour soins d'accueil "pour mieux concilier vie professionnelle et vie privée" et sur le report au 31 décembre prochain de l'entrée en vigueur des dispositions relatives à l'évaluation des militaires.

M. Reynders s'est réjoui de la concertation avec les syndicats militaires - qu'il avait rencontré le 30 janvier dernier - et de la bonne collaboration avec le Parlement dans l'intérêt des militaires et de la Défense.

Cinq propositions de loi été déposées en ce sens par des députés des groupes MR, Open Vld et CD&V ont été discutées et votées (jeudi, ndlr) à une large majorité de voix, a précisé la Défense sur son site internet.Parmi les mesures concrètes destinées à améliorer l'attractivité du métier militaire avec pour objectifs l'accroissement du recrutement et la rétention du personnel figure la suppression de la discrimination entre les militaires qui effectuent une opération sur le territoire belge - comme l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale en cours depuis janvier 2015 et qui mobilise encore quelque 550 personnes au maximum, après un "pic" à 1.800 - et à l'étranger.Ceux qui effectuent une mission en Belgique ont désormais droit aux mêmes indemnités que lors d'une mission à l'étranger. Les différentes indemnités sont: la pension de réparation, l'indemnité en cas d'accident ou de maladie, la subrogation de l'Etat dans certains cas de refus d'intervention de compagnies d'assurance et l'octroi du statut de vétéran, a précisé le cabinet de M. Reynders (MR) dans un communiqué.Parmi les autres mesures l'une concerne la mobilité externe - les militaires peuvent à présent se porter candidats pour des emplois statutaires internes à la Défense, sans devoir préalablement démissionner - et une révision à la hausse des limites d'âge pour le recrutement de militaires BDL (Beperkte Duur, Durée limitée ou "court terme") et de militaires de réserve."Cela permettra à un plus grand nombre de personnes de postuler et diminuera la pression sur le personnel militaire actuel", souligne le communiqué. Pour les militaires du cadre de réserve ayant atteint l'âge de 60 ans, la limitation de prestations de deux mois par an a été supprimée. Ainsi, la Défense peut alimenter certaines fonctions qui ne peuvent pas être remplies par un militaire du cadre actif.Une épreuve de sélection complémentaire sera organisée pour certains postes vacants, afin de permettre une meilleure évaluation de l'aptitude des candidats.Deux dernières mesures portent sur l'amélioration du congé parental et du congé pour soins d'accueil "pour mieux concilier vie professionnelle et vie privée" et sur le report au 31 décembre prochain de l'entrée en vigueur des dispositions relatives à l'évaluation des militaires. M. Reynders s'est réjoui de la concertation avec les syndicats militaires - qu'il avait rencontré le 30 janvier dernier - et de la bonne collaboration avec le Parlement dans l'intérêt des militaires et de la Défense.