Cette résolution symbolique fait écho à l'adoption par le Parlement européen, le 11 mars dernier, d'une déclaration promulguant "l'UE comme zone de libertés LGBTQI".

Selon Ecolo, le PS et DéFI, signataires de la proposition, celle-ci se veut une réponse positive et symbolique face à la mise en place de "zones sans (idéologie) LGBT" par la Pologne et face aux nouvelles lois homophobes et transphobes mises en place, la semaine dernière, en Hongrie.

De son côté, le MR (opposition) avait déposé il y a trois semaines, une proposition de résolution demandant elle aussi qu'à l'instar de l'Union européenne, la Région bruxelloise soit déclarée "zone de libertés LGBTQI+".

Cette résolution symbolique fait écho à l'adoption par le Parlement européen, le 11 mars dernier, d'une déclaration promulguant "l'UE comme zone de libertés LGBTQI".Selon Ecolo, le PS et DéFI, signataires de la proposition, celle-ci se veut une réponse positive et symbolique face à la mise en place de "zones sans (idéologie) LGBT" par la Pologne et face aux nouvelles lois homophobes et transphobes mises en place, la semaine dernière, en Hongrie. De son côté, le MR (opposition) avait déposé il y a trois semaines, une proposition de résolution demandant elle aussi qu'à l'instar de l'Union européenne, la Région bruxelloise soit déclarée "zone de libertés LGBTQI+".