Cette partie de l'épreuve, qui correspondait à la question expérimentale, porte sur 15 points sur 100 du CE1D sciences. Toutes les autres questions sont maintenues et la notation s'effectuera sur 85 points au lieu de 100, a indiqué le cabinet de la ministre, par voie de communiqué.

Celui-ci a également tenu à préciser que toutes les procédures de sécurité prévues par la législation ont été respectées. Une enquête sera menée pour identifier le ou les responsables.

"De nombreux élèves ayant pu prendre connaissance de la question, sa fiabilité est largement compromise et son maintien risquerait de créer une inégalité de traitement entre les élèves", a encore justifié le cabinet de Mme Désir. L'information a été communiquée aux équipes éducatives par circulaire.

La ministre se dit "désolée pour les élèves qui ont passé du temps à étudier pour préparer l'expérience". Son cabinet a enfin tenu à rappeler que le conseil de classe a par ailleurs le dernier mot sur la réussite de l'élève et peut la prononcer, même en cas d'échec à l'épreuve externe, en prenant en compte l'ensemble de son parcours et des connaissances acquises durant l'année.

Cette partie de l'épreuve, qui correspondait à la question expérimentale, porte sur 15 points sur 100 du CE1D sciences. Toutes les autres questions sont maintenues et la notation s'effectuera sur 85 points au lieu de 100, a indiqué le cabinet de la ministre, par voie de communiqué. Celui-ci a également tenu à préciser que toutes les procédures de sécurité prévues par la législation ont été respectées. Une enquête sera menée pour identifier le ou les responsables. "De nombreux élèves ayant pu prendre connaissance de la question, sa fiabilité est largement compromise et son maintien risquerait de créer une inégalité de traitement entre les élèves", a encore justifié le cabinet de Mme Désir. L'information a été communiquée aux équipes éducatives par circulaire. La ministre se dit "désolée pour les élèves qui ont passé du temps à étudier pour préparer l'expérience". Son cabinet a enfin tenu à rappeler que le conseil de classe a par ailleurs le dernier mot sur la réussite de l'élève et peut la prononcer, même en cas d'échec à l'épreuve externe, en prenant en compte l'ensemble de son parcours et des connaissances acquises durant l'année.