La députée veut démontrer l'incitation du Vlaams Belang à porter atteinte aux droits fondamentaux et son "hostilité manifeste" à l'égard des droits de l'homme. Pour appuyer cette thèse, Mélissa Hanus et son équipe ont consigné, entre mai 2019 et février 2020, des captures d'écran de publications Facebook par des mandataires Vlaams Belang qui présentent "un caractère haineux ou d'incitation à la haine".

La dotation publique du Vlaams Belang s'est élevée à 7,9 millions d'euros en 2020.

Une procédure devant le Conseil d'Etat contre le Vlaams Blok n'avait pas abouti en 2011.

La députée veut démontrer l'incitation du Vlaams Belang à porter atteinte aux droits fondamentaux et son "hostilité manifeste" à l'égard des droits de l'homme. Pour appuyer cette thèse, Mélissa Hanus et son équipe ont consigné, entre mai 2019 et février 2020, des captures d'écran de publications Facebook par des mandataires Vlaams Belang qui présentent "un caractère haineux ou d'incitation à la haine". La dotation publique du Vlaams Belang s'est élevée à 7,9 millions d'euros en 2020. Une procédure devant le Conseil d'Etat contre le Vlaams Blok n'avait pas abouti en 2011.