OpenFlow, l'une des premières "coopératives technologiques à impact sociétal" belges, a été lancée à l'automne dernier par plusieurs indépendants, entrepreneurs et industriels aux compétences variées (ingénieurs, informaticiens, architectes, avocats,...). La crise sanitaire du coronavirus a donné un coup d'accélérateur à la concrétisation de leur mission de partage de ressources et d'échanges de services.
...

OpenFlow, l'une des premières "coopératives technologiques à impact sociétal" belges, a été lancée à l'automne dernier par plusieurs indépendants, entrepreneurs et industriels aux compétences variées (ingénieurs, informaticiens, architectes, avocats,...). La crise sanitaire du coronavirus a donné un coup d'accélérateur à la concrétisation de leur mission de partage de ressources et d'échanges de services. Alors que le manque de masques pour le personnel médical est criant, les membres d'OpenFlow coordonnent de façon totalement bénévole et solidaire la réalisation de masques en tissu et à visières à destination d'un réseau de maisons médicales et d'hôpitaux de la province de Namur. "On a lancé en urgence un groupe Facebook pour mettre en relation les offres et les besoins actuels, car cela partait un peu dans tous les sens. Notre objectif est de favoriser les échanges d'informations et de services en fonction des compétences et du matériel qui peuvent être mis à disposition", nous explique Olivier Wénin, l'un des membres fondateurs de l'entreprise à impact sociétal. "Des particuliers et des sociétés nous prêtent des imprimantes 3D nécessaires à la 'production collaborative' de masques à visière. Des personnes nous font don de feuilles en plastique pour les réaliser. Nous avons déjà pu livrer 900 masques de ce type destinés aux secrétaires médicales ou au personnel administratif", explique Olivier Wénin.L'entreprise de travail adapté namuroise L'Atelier a fourni, grâce à la plateforme, des tabliers alimentaires jetables à destination des hôpitaux et des maisons médicales. Le Grepan, le Groupement des entreprises du parc d'activités de Naninne, a également fait appel à ses membres dans le but de lancer une chaîne de fabrication solidaire de masques de protection en tissu. Des couturières bénévoles ont répondu à l'appel et la production de masques va bon train."On a aussi l'idée de créer une liste de courses en ligne pour centraliser les besoins du personnel soignant qui n'a pas le temps d'aller au supermarché. Des citoyens peuvent les aider", ajoute Olivier Wenin. Autre exemple d'aide solidaire fourni par les membres d'OpenFlow: un document très complet concernant les mesures d'aide pour indépendant et PME a été réalisé gracieusement par deux juristes et mis à disposition sur la page Facebook. "Les initiatives restent très locales pour le moment, mais l'idée est évidemment de reproduire cette chaîne bénévole et solidaire dans d'autres régions du pays", conclut le membre de la plateforme collaborative.