Mise à jour automatique:
On
Off
De nieuwste eerst De oudste eerst

Une carte de Brussels Airport retrouvée dans un appartement d'Abaaoud à Athènes

Des dessins et une carte de l'aéroport de Brussels Airport ont été découverts sur un ordinateur et une clé usb dans un appartement à Athènes, où Abdelhamid Abaaoud, un des auteurs des attentats de Paris, a séjourné au mois de janvier 2015, a annoncé vendredi le site grec Skai.gr, citant des sources policières. Contacté par l'agence Belga, le parquet fédéral n'a pas confirmé l'information.

L'article paru sur Skai.gr qualifie en outre de "problématique" la manière de procéder des autorités belges lors de l'échange d'informations avec les autorités grecques.

Abaaoud y est également décrit comme le chef de la cellule terroriste de Verviers, qui a été constituée au cours de ce même mois de janvier 2015. Abdelhamid Abaaoud est soupçonné d'être le coordinateur des attentats perpétrés à Paris et en Ile-de-France le 13 novembre 2015. Il était parvenu à prendre la fuite mais a été tué lors d'une opération policière le 18 novembre 2015 à Saint-Denis.

REUTERS
© REUTERS

Daech revendique les attentats dans deux vidéos

L'EI avait déjà revendiqué les attentats de mardi à l'aéroport et à la station de métro Maelbeek via un communiqué écrit. Ce vendredi, elle les a revendiqués, pour la première fois, à travers deux vidéos. Plus d'infos ICI

Twitter
© Twitter

Erdogan critique à nouveau les manquements de la Belgique dans la lutte anti-terroriste

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois critiqué vendredi la Belgique pour ses manquements dans la lutte contre le terrorisme, en rappelant que les autorités turques avaient arrêté près de la frontière syrienne puis déporté Ibrahim El Bakraoui, l'un des kamikazes de l'attentat commis mardi contre l'aéroport de Bruxelles-National.

REUTERS
© REUTERS

Informations pratiques pour récupérer des bagages à l'aéroport

Au bâtiment 722 de Brucargo (l'espace fret de l'aéroport), endroit où les voyageurs pouvaient récupérer leurs bagages, l'affluence était grande aussi vendredi. Mais tout s'est bien déroulé, selon Mme Fransen. Le bâtiment sera encore ouvert samedi et dimanche de 8h à 21h. Pour le moment il n'est encore possible que de se voir remettre les bagages et bagages à main déjà chargés à bord d'un avion, ainsi que les bagages à main abandonnés au Pier A, au bâtiment Connector et au contrôle de sécurité de Connector. Pour les infos pratiques: le site de Brussels Airport.

REUTERS
© REUTERS

2.000 voitures récupérées à Zaventem

Environ 2.000 personnes sont allées vendredi récupérer leur voiture à Brussels Airport. Un des tiers des voitures laissées sur les parking de l'aéroport mardi après les attentats terroristes ont ainsi été reprises par leurs propriétaires. Il sera encore possible de récupérer son véhicule demain/samedi et dimanche, a indiqué Anke Fransen, porte-parole de Brussels Airport. Infos http://www.brusselsairport

Un calendrier pour la proposition de création d'une commission d'enquête

La conférence des présidents de la Chambre s'est accordée vendredi sur un calendrier en vue du vote de la proposition de création d'une commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars à Bruxelles et Zaventem.

La commission de suivi des comités P et R et la commission lutte contre le terrorisme se réuniront mardi prochain. Un groupe de travail se penchera le même jour sur le périmètre du texte portant création de la commission d'enquête. Une nouvelle conférence des présidents est convoquée pour mercredi prochain. Elle examinera les possibilités de mise à l'agenda de la proposition de création de la commission d'enquête et jugera de l'opportunité de réunir d'autres commissions en fonction de la situation politique. A la rentrée, une séance plénière est prévue le mardi pour prendre en considération la proposition de création de la commission d'enquête. Selon ce scénario, le texte pourra alors être voté le jeudi qui suit. Entre-temps, le mercredi se tiendra une séance plénière ordinaire. Selon un premier 'non paper' de la majorité qui circule au parlement, la commission d'enquête parlementaire se donnerait huit mois pour aboutir et en tout cas en finir d'ici au 31 décembre, sauf prolongation qui lui serait octroyée par la Chambre.

Elle se pencherait sur l'inventaire des faits qui ont pu mener aux attentats du 22 mars, vérifierait si l'architecture de la sécurité a fonctionné (flux d'informations, capacité en moyens), évaluerait la gestion du terrorisme (utilisation des informations, banques de données), les relations avec les services étrangers, et la libération conditionnelle. L'objectif est de déterminer les éventuelles "responsabilités politiques". La commission d'enquête formulera des recommandations.

L'homme intercepté avenue Rogier n'est pas Mohamed Abrini

AFP
© AFP

La personne interceptée vendredi après-midi midi avenue Rogier à Schaerbeek n'est pas Mohamed Abrini, confirme le parquet fédéral.

Lors de l'opération menée à Schaerbeek vendredi après-midi, un homme a été intercepté par la police à hauteur d'un arrêt de tram avenue Rogier, non loin de la place Meiser. D'après des témoins sur place, le suspect a pris une femme et un enfant en otage, avant de relâcher ce dernier. L'homme aurait ensuite utilisé la femme comme bouclier humain. Il a néanmoins été neutralisé par les forces de l'ordre, qui lui ont demandé de remettre son sac à dos et se déshabiller partiellement afin de s'assurer qu'il ne portait pas d'explosifs sur lui. On ignore si c'était le cas.

Légèrement blessé à la jambe, il a ensuite été emmené en ambulance vers un hôpital. Contrairement à ce qu'ont affirmé certains médias, il ne s'agit pas de Mohamed Abrini, le Belgo-Marocain filmé dans une station-service deux jours avant les attaques parisiennes en compagnie de Salah Abdeslam et toujours recherché. "La personne qui a été interpellée est un suspect", indique seulement le parquet fédéral, se refusant à communiquer son identité.

Le 1771 ouvert pour le week-end de Pâques

Le numéro d'information 1771 a reçu, depuis les attentats, quelque 17.460 appels. Le centre de crise du SPF Intérieur a fait appel à l'entreprise de call center, IPG de Louvain. "Jeudi soir, nous avons totalisé 1.800 appels, et vendredi, dans la soirée, 660. A chaque fois, vingt pour cent des questions étaient des demandes d'information sur les victimes", indique Peter Mertens. Pour vendredi, le call center de Louvain reste en place jusque 20h00. Durant le week-end prolongé de Pâques, les collaborateurs de IPG seront disponibles de 8 à 18h. "Nous restons ouverts jusqu'à la prochaine évaluation". "Le numéro reste disponible jusqu'à ce que nous sentions qu'il n'existe plus de besoin d'information ou qu'il est satisfait via d'autres canaux". Le 1771 avait été ouvert mardi pour répondre aux questions des familles des victimes et des voyageurs après les attentats sanglants perpétrés à Bruxelles et Zaventem.

Jambon retrace les évènements du 22 mars

BELGA
© BELGA

La décision d'évacuer le métro a été prise mardi à 08h50, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, devant la réunion conjointe des commissions de l'Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères de la Chambre. Devant les parlementaires, le ministre a retracé les événements de la matinée du 22 mars.

Des aides psychologiques à disposition de la population (Maggie De Block)

AFP
© AFP

Le Service public fédéral (SPF) Santé Publique a organisé ces derniers jours le suivi psychologique des personnes impliquées dans les attentats de l'aéroport de Bruxelles-National et de la station de métro Maelbeek, qu'il s'agisse de personnes présentes sur place ou qui ont aidé les victimes, a indiqué vendredi la ministre de la Santé, Maggie De Block.

A Bruxelles et en Wallonie, les victimes peuvent prendre contact avec Télé-Accueil au numéro 107, et avec le service d'aide aux victimes de la police de Bruxelles "qui les guidera vers le service d'aide aux victimes le plus approprié de la police locale". En Flandre, un soutien psychologique peut être obtenu auprès des "Centra voor Algemeen Welzijn" et de Télé-Onthaal (106), souligne le ministre flamand du Bien-Etre et de la Santé Publique, Jo Vandeurzen.

Image de la nouvelle perquisition à l'Avenue des Cerisiers (Schaerbeek)

Une autre perquisition en cours à Schaerbeek

Une nouvelle perquisition est en cours à l'Avenue des Cerisiers, à Schaerbeek, a constaté l'Agence Belga sur place. D'après les habitants du quartier, une partie de la rue a été bouclée dans le courant de l'après-midi par des véhicules de la police et de l'armée, avant que la police ne pénètre dans une habitation. Peu après 18h00, la rue avait été libérée mais la perquisition est toujours en cours. Des agents de police en civil sont postés devant l'entrée mais ne font aucun commentaire.

Neuf victimes étrangères identifiées

L'ancien diplomate franco-belge André Adam est décédé dans les attentats survenus à Bruxelles mardi, a indiqué vendredi le porte-parole des Affaires étrangères. Jusqu'à présent, neuf victimes étrangères ont été identifiées, a précisé Didier Vanderhasselt. Lire aussi: qui sont les victimes décédées et portées disparues?

Jambon: "Une personne issue de l'appareil policier a gaffé"

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a pointé du doigt vendredi le travail de l'officier de liaison de la police fédérale belge à Istanbul. Informé de l'interpellation du djihadiste présumé Ibrahim El Bakraoui et par la suite de son passé criminel, il a tardé à réagir, estime le ministre qui a annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire contre cet agent. Les détails ICI

A Meiser, une petite fille à l'identité inconnue (VIDEO)

Une petite fille apparaît dans l'une des vidéos de l'interpellation de l'individu allongé devant l'arrêt de tram, à Meiser. De nombreux internautes s'interrogent sur son identité et émettent des hypothèses plus ou moins sérieuses. Un témoin interrogé par les médias a affirmé que l'individu était "assis à l'arrêt du bus avec sa fille". Une affirmation qui n'a été confirmée par aucune source officielle.

Les différents niveau d'alerte en Europe (INFOGRAPHIE)

L'Agence France Presse (AFP) diffusé sur son compte twitter une infographie des différents niveau d'alerte en Europe.

Un réseau "en voie d'être anéanti, mais il y a d'autres réseaux" (Hollande)

Le réseau qui a commis les attentats de Paris et Bruxelles est "en voie d'être anéanti", mais il y a d'"autres réseaux" qui constituent "une menace", a déclaré vendredi le président français François Hollande.

"Nous avons eu des résultats pour retrouver les terroristes et, aussi bien à Bruxelles qu'à Paris, il y a eu un certain nombre d'arrestations", a déclaré M. Hollande en recevant l'ex-président israélien Shimon Peres. "Nous savons qu'il y a d'autres réseaux", a-t-il ajouté. "Parce que même si celui qui a commis (les attentats) de Paris et de Bruxelles est en voie d'être anéanti (...), il y a toujours une menace qui pèse", a-t-il insisté.

Salah Abdeslam ne veut plus parler

"Après les attentats de Zaventem et Maelbeek, Salah Abdeslam ne veut plus parler", a indiqué vendredi le ministre de la Justice Koen Geens après s'être entretenu quelques minutes auparavant avec le procureur fédéral.

"Je dois être bref", a précisé le ministre face aux députés des commissions de la Chambre réunies sur les attentats et la crise politique qui a suivi. "Après les attentats, il a refusé de parler. A mon avis, on peut en déduire qu'on a essayé de l'interroger après les attentats. Je ne peux pas être plus clair", a ajouté M. Geens. Le député Georges Dallemagne (cdH) s'était particulièrement étonné de l'information apportée par le ministre alors qu'il croyait Salah Abdeslam mis au secret. "Il existe un droit à la défense. Est-ce que cette réponse suffit pour être claire?", a répliqué M. Geens. Lire aussi: Abdeslam use de son droit de silence

Reprise de la circulation des métros entre Gare Centrale et Schuman

Les métros peuvent à nouveau emprunter le tronçon entre Schuman et Gare Centrale, les enquêteurs ayant terminé jeudi leurs recherches à Maelbeek, indique la Stib. Celle-ci va donc pouvoir aller constater les dégâts à la station. La station de métro Arts-Loi a par ailleurs été rouverte vendredi après-midi. Elle a toutefois dû être évacuée juste après sa réouverture, après que "quelque chose de suspect" a été remarqué, précise un porte-parole. La station était à nouveau accessible quelques minutes plus tard. Tous les détails sur la circulation dans le métro ICI

L'ADN de Laachraoui retrouvé sur du matériel explosif et "un morceau de tissu" utilisés à Paris

Des traces ADN de Najim Laachraoui, l'un des deux kamikazes de l'aéroport de Bruxelles, ont été retrouvées sur plusieurs objets explosifs ayant servi dans les attentats du 13 novembre à Paris et sur "un morceau de tissu utilisé au Bataclan" à Paris, a annoncé vendredi le parquet fédéral belge.Plus d'infos

Trois des six personnes interpellées jeudi remises en liberté (parquet fédéral)

Les trois personnes interpellées jeudi en début de soirée devant les locaux du parquet fédéral sont Fayçal C., Khalid A. et Mariam A. Ces interpellations ont eu lieu dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite des attentats survenus à Bruxelles.

Une quatrième personne a été interpellée jeudi sur la voie publique à Bruxelles, avenue du Port, et emmenée pour audition approfondie. Il s'agit de Ali E. Khalid A., Mariam A. et Ali E. ont été remis en liberté par le juge d'instruction. Les résultats des deux perquisitions effectuées dans la soirée jeudi (Bruxelles et Schaerbeek) sont, eux, toujours en cours d'exploitation. Abou A. et une autre personne ont par ailleurs été interpellés alors que leur véhicule quittait le ring de Bruxelles à la sortie Jette, indique vendredi le parquet fédéral dans un communiqué.

L'opération antiterroriste à Meiser est terminée

L'opération antiterroriste menée vendredi après-midi à proximité de la place Meiser à Schaerbeek est terminée. Le service de déminage de l'armée a quitté les lieux à l'instar des unités spéciales de la police, a constaté l'agence Belga sur place.

D'après un témoin sur place, le suspect a pris une femme et un enfant en otage, avant de relâcher ce dernier. L'homme a néanmoins été neutralisé par les forces de l'ordre, qui se sont assurées qu'il ne portait pas d'explosifs sur lui. Légèrement blessé à la jambe, il a été emmené en ambulance vers un hôpital. Selon Mobiris, le tunnel Reyers-Meiser a été rouvert à la circulation. Le périmètre de sécurité autour de la place Meiser était maintenu vers 16H00.

BELGA
© BELGA

Deux suspects blessés et arrêtés au cours d'opérations policières à Forest et Schaerbeek

Deux perquisitions ont été menées vendredi matin dans un dossier de terrorisme lié à l'arrestation jeudi soir à Argenteuil (France) de Reda Kriket, un Français ayant été condamné par défaut par le tribunal correctionnel de Bruxelles le 29 juillet 2015 à une peine d'emprisonnement de 10 ans du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste et recel, a indiqué le parquet fédéral.

Une perquisition a été effectuée, à Forest, rue de Belgrade. Un suspect, Tafwik A., a été blessé à la jambe et arrêté par la police. Les forces de l'ordre ont par ailleurs interpellé rue de Mérode à Saint-Gilles, un autre suspect, Salah A.. Un peu plus tard, la police a arrêté un troisième suspect avenue Rogier à Schaerbeek, non loin de la place Meiser. Ce suspect a été également blessé à la jambe.

Evacuation de la station Arts-Loi: alerte levée

Selon un journaliste du Soir présent sur place, la station de métro Arts-Loi à Bruxelles a été évacuée brièvement ce vendredi après-midi. Les forces de l'ordre y ont mené une opération de contrôle. Elles ont demandé aux navetteurs d'ouvrir leurs manteaux. Tout le monde a obtempéré sauf un individu. Les policiers ont dès lors fait évacuer toute la station par précaution. Selon Le Soir, l'homme était seulement un peu agité. Il a fini par collaborer avec les forces de l'ordre. Aucun explosif n'a été retrouvé. Fausse alerte donc.

Le second kamikaze de Brussels Airport est Najim Laachraoui

Le parquet fédéral confirme que le second kamikaze de Brussels Airport est Najim Laachraoui. Dans son communiqué, le parquet précise que "suite aux recherches ADN et aux devoirs d'enquête réalisés au cours des dernières heures, le parquet fédéral est en mesure à présent de confirmer que le second kamikaze de l'aéroport de Bruxelles National, à Zaventem, à gauche sur la photo reprenant les trois suspects, est bien Najim LAACHRAOUI, né le 18 mai 1991".

L'homme intercepté à Schaerbeek a été emmené en ambulance

Un homme a été intercepté vendredi par la police à hauteur d'un arrêt de bus avenue Rogier, non loin de la place Meiser à Schaerbeek où un périmètre de sécurité avait été dressé, a confirmé le bourgmestre de la localité, Bernard Clerfayt. Le suspect a été légèrement blessé, à la jambe, lorsqu'il a été neutralisé par les policiers lors d'une opération antiterroriste. Il a été emmené en ambulance vers un hôpital. L'opération policière a débuté vers 13H45 et s'est achevée environ une heure après.

Le service de déminage s'est rendu sur place et a fait exploser un colis suspect. Des détonations ont été en effet entendues par les riverains. La police a procédé à des tirs pour neutraliser le suspect. Ce dernier n'aurait quant à lui pas tiré. Le boulevard Lambermont, situé de l'autre côté de la place Meiser, n'a pas été fermé à la circulation. Le parquet fédéral, cité par les médias, infirme l'information selon laquelle il s'agit de Mohamed Abrini.

Perquisition à Schaerbeek: un suspect interpellé

Un suspect a été interpellé et neutralisé lors d'une importante opération antiterroriste à Schaerbeek. Il a été blessé à la jambe.

L'opération est en train de se terminer. La circulation reprend peu à peu autour de la place Meiser. Aucun tram ni bus ne peut encore circuler. Le véhicule de déminage a quitté les lieux.

Une autre vidéo de l'homme neutralisé

Vidéo non trouvée

L'homme neutralisé sur le sol (vidéo)

Le FBI à Bruxelles

Une équipe américaine spécialisée la lutte contre "les combattants étrangers" s'était rendue en Belgique en février dernier pour rencontrer les autorités locales et une demi-douzaine de missions de coopération antiterroriste ont été programmées dans les semaines à venir, avant même les attentats de mardi à Bruxelles. "Ils (les Belges) ont demandé et accepté dix ou onze agents du FBI qui travaillent dessus en ce moment", a précisé M. Kerry. M. Kerry a souligné que les agences américaines chargées du contre-terrorisme continueraient à collaborer avec les autorités en Europe pour améliorer les échanges de renseignement sur le continent.

Fin de l'opération antiterroriste à Schaerbeek

Un homme a été interpellé lors de l'intervention. Selon le site de La Capitale, il s'agirait de Mohamed Abrini qui a été blessé à la jambe droite.

Vidéo non trouvée

Attentats de Bruxelles : qui sont les victimes décédées et portées disparues?

Peu à peu, on apprend les identités des victimes.

Lire l'article

L'ambassade de Belgique n'a pas connaissance d'un 2e refoulement d'I. El Bakraoui en août 2015 comme relaté par la presse turque

L'ambassade de Belgique n'a pas connaissance d'un 2e refoulement d'I. El Bakraoui en août 2015 comme relaté par la presse turque selon Reynders

Les journalistes tenus à l'écart à Meiser

Les Turcs ont communiqué le 15 juillet 2015 qu'Ibrahim El Bakraoui a été arrêté pour terrorisme présumé

Les autorités turques ont communiqué pour la première fois le 15 juli 2015 qu'elles avaient arrêté Ibrahim El Bakraoui pour des faits présumés de terrorisme, a indiqué vendredi à la Chambre le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon.

Belga
© Belga

Charles Michel annule sa présence au dépôt de gerbes à l'aéroport

Le Premier ministre Charles Michel a renoncé à se rendre à la cérémonie et au dépôt de gerbes organisés vendredi après-midi à l'aéroport de Bruxelles-National en compagnie du secrétaire d'Etat américain John Kerry pour suivre les opérations de police en cours, a indiqué son cabinet.

Belga
© Belga

L'opération antiterroriste à Schaerbeek liée au projet d'attentat déjoué en France

Les unités spéciales de la police fédérale sont entrées vendredi en début d'après-midi dans une habitation de Schaerbeek, en région bruxelloise, a constaté l'Agence Belga sur place. Les démineurs du Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins explosifs de l'armée (SEDEE) ont été appelés sur les lieux. Selon une source policière française citée par l'AFP, cette opération est liée au projet d'attentat déjoué jeudi en France, en région parisienne.

Au début de l'opération des forces de l'ordre, un suspect aurait été interpellé. La police a fermé la place Meiser au trafic et demandé à la presse et au public de rester à distance du périmètre de sécurité. La circulation de certains trams a également été suspendue. Cette opération est liée au projet d'attentat déjoué jeudi en France, selon une source policière française. Un homme suspecté d'être impliqué dans un projet d'attentat conduit à un "stade avancé" en France a été interpellé jeudi à Argenteuil, en région parisienne. Des explosifs ont également été retrouvés. L'individu interpellé s'appelle Reda K. (Kriket). En juillet 2015, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait prononcé une peine de dix ans de prison à son encontre, lors du procès dit de la "filière syrienne".

Les voyageurs viennent nombreux récupérer leur véhicule à Brussels Airport

Les voyageurs se pressent depuis 10h00 vendredi à Brussels Airport afin de récupérer leur véhicule stationné dans les parkings de l'aéroport depuis les attentats terroristes de mardi. Anke Fransen, porte-parole de l'aéroport, précise qu'à 13h00 plus de 1.000 personnes avaient déjà repris possession de leur voiture. Une longue file s'est formée devant le Crowne Plaza Hotel, endroit où il faut s'adresser à cette fin.

L'info qui n'a pas été transmise par la police de Malines avait été jugée non fiable

La police de Malines soutient vendredi qu'elle ne disposait pas d'information concernant une éventuelle planque de Salah Abdeslam. Elle se défend, par la voix de son chef de corps, Yves Bogaerts, d'avoir retenu une info cruciale. Ce dernier reconnaît cependant qu'une faute a été commise au sein de ses services autour de la transmission d'une information à la Banque de données nationale générale. Cette information précisait qu'il pouvait y avoir une "troisième personne radicalisée" qui pouvait être liée à l'adresse rue des Quatre Vents à Molenbeek-Saint-Jean et qui a probablement eu un contact avec les frères Abdeslam dans un passé lointain.

La police de Malines affirme qu'elle n'avait pas d'information concernant une éventuelle planque de Salah Abdeslam et aucune info en sa possession ne renvoyait à Salah Abdeslam ou Abid Aberkane, le logeur du suspect clé, d'après la police locale. Selon les journaux de Mediahuis, le chef de corps aurait volontairement bloqué une information ce qui aurait empêché une interpellation anticipée de Salah Abdeslam. Le 11 décembre, la cellule radicalisation de la police de Malines s'est interrogée sur ce qu'elle devait faire avec une information évoquant "une potentielle troisième personne radicalisée" et il a été décidé de transmettre toute info au parquet d'Anvers et à la police fédérale d'Anvers. Cela a été fait le 17 décembre et le 30 du même mois. Bien que des incertitudes planaient encore, le chef de corps a tout de même décidé de transférer l'info à la Banque de données nationale générale (BNG), le 31 décembre. Selon le chef de corps, une faute en interne aurait été commise à ce moment là car l'info n'a jamais été transmise à la Banque de données. Les bourgmestres de Malines et Willebroek ont, dans un communiqué commun, affiché leur soutien à leur zone de police et son chef de corps. Ils ont également apporté quelques éléments de contexte. "La police de Malines a même reçu, de plus hautes instances, l'avis de considérer cette info comme 'non fiable'. Après concertation avec le parquet, le chef de corps a donné l'ordre à ses services, fin décembre, d'introduire cette information dans la BNG avec la mention 'non-fiable'. C'est là qu'une erreur aurait été commise par un collaborateur qui ne s'est pas exécuté. Il n'y a toutefois aucun indice de mauvaise intention. L'enquêteur concerné travaille depuis des années à la police de Malines et à d'excellents étatsde service." Entre-temps, une enquête a été ouverte au Comité P et le chef de corps a promis sa collaboration totale et transparente. "Je répète qu'il n'y a aucun indice selon lequel nous étions en possession d'une information cruciale. Nous n'avons certainement pas intentionnellement retenu une info", a indiqué M. Bogaerts dans un communiqué. "Je maintiens ma confiance en mon personnel et regrette que la cellule radicalisation de notre corps véhicule une image négative et erronée à cause de ces articles."

Belga

Evacuation des trams

Trois bruits sourds

Il y aurait eu une détonation avenue Rogier, non loin de Meiser

Selon l'envoyé spécial de la RTBF, il y aurait eu une détonation il y a quelques instants.

Meiser vidé

Les démineurs sont sur place

Les démineurs du Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins explosifs de l'armée (SEDEE) ont été appelés sur les lieux. Pour l'heure, on ignore si leur intervention fait suite à la découverte d'un colis suspect ou d'explosifs.

La réunion de la commission conjointe entend les ministres de l'Intérieur Jan Jambon, de la Justice Koen Geens et des Affaires étrangères Didier Reynders

Les ministres de l'Intérieur, de la Justice et des Affaires étrangères seront entendus vendredi en commission mixte de la Chambre après que le trouble a notamment été jeté par des informations faisant état de l'arrestation l'année dernière de l'un des kamikazes de Zaventem à la frontière turco-syrienne, Ibrahim El Bakraoui. Signalé "combattant étranger" par la Turquie, il a été expulsé mais la Belgique ne l'a pas remis en prison, bien qu'il ait violé les conditions de sa libération conditionnelle.

Opération policière en cours à Schaerbeek près de Meiser

Les unités spéciales de la police fédérale ont pénétré vendredi en début d'après-midi dans une habitation de Schaerbeek, en région bruxelloise, a constaté Belga sur place. Une explosion a pu être entendue au début de l'intervention. Les environs ont été fermés, encerclés par des agents lourdement armés et des camions militaires. Le service de déminage de l'armée est également sur place. Des équipes de la police locale sont sur les lieux de l'opération, mais elles ne semblent pas être intervenues dans un premier temps. Un homme aurait été interpellé. Le périmètre de sécurité est très large.

La police allemande arrête deux hommes en lien avec les attentats de Bruxelles

Deux hommes ont été arrêtés en Allemagne, à Giessen (Hessen) et Düsseldorf (Rhénanie-du-Nord - Westphalie), en lien avec les attentats à Bruxelles, indique De Spiegel sur son site internet. L'un d'eux avait des SMS "suspects" dans son GSM, rapporte le magazine. La police allemande n'a pas confirmé l'information vendredi. Elle a toutefois annoncé une arrestation, sans donner davantage de détails, comme un éventuel lien avec Bruxelles.

Samir E. aurait été arrêté dimanche dans les environs de Düsseldorf. Il appartiendrait à un groupuscule salafiste de la région. Selon Der Spiegel, l'homme aurait été arrêté par les autorités turques à la frontière avec la Syrie durant l'été 2015, tout comme Khalid El Bakraoui. Ils seraient tous deux rentrés dans le même avion vers Amsterdam. La justice allemande va à présent tenter de savoir si les deux individus se connaissaient. Un autre homme a été interpellé à Giessen mercredi soir. Il avait reçu deux SMS suspects à la suite des attentats de Paris. Le nom de Khalid El Bakraoui apparaissait dans un des messages, et le mot français "fin" dans le second. Ce dernier aurait été envoyé à 09h08 mardi 22 mars, soit le moment des attentats de Maelbeek, dans lequel Khalid El Bakraoui est mort. Selon la chaîne ARD, il s'agit d'un Marocain de 28 ans qui a été arrêté lors d'un contrôle de police de routine.

Tous les vols Jetairfly déviés vers les aéroports régionaux jusqu'à vendredi prochain

La compagnie aérienne Jetairfly dévie tous ses vols vers les aéroports régionaux, principalement vers celui d'Ostende, jusqu'au vendredi 1er avril, a-t-elle annoncé dans un communiqué vendredi.

Salah Abdeslam aurait été d'une planque à l'autre en taxi

La chaîne BFM TV et Le Monde publient ce matin des extraits de l'audition de Salah Abdeslam effectuée après son arrestation de vendredi dernier. Il serait notamment passé d'une planque à une autre en taxi.

AFP
© AFP

John Kerry : "Je suis Bruxellois; ik ben Brussels"

Les Etats-Unis sont aux côtés de la Belgique et de l'Europe face au terrorisme, a affirmé vendredi le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, se déclarant même "bruxellois" lors d'une brève visite à Bruxelles trois jours après les attentats sanglants qui ont endeuillé la capitale belge.

"Je suis Bruxellois; ik ben Brussels", a-t-il affirmé en français et en néerlandais lors d'un point de presse avec le Premier ministre Charles Michel, dans une référence au "Je suis Américain" lancé par le chef de gouvernement belge de l'époque, Guy Verhofstadt, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis

Reuters
© Reuters

Les trois erreurs de la police dans le suivi Ibrahim El Bakraoui

Le quotidien De Standaard s'est entretenu avec des sources proches de l'enquête et cite trois erreurs commises par la police fédérale lors du suivi du terroriste.

Lire l'article

AFP
© AFP

Thomas Cook opèrera de Liège au moins jusqu'à vendredi prochain

Le tour-opérateur Thomas Cook poursuivra ses opérations depuis l'aéroport de Liège au moins jusqu'à vendredi prochain, en raison de l'indisponibilité de Brussels Airport à la suite des attentats, a annoncé son porte-parole.

Le ministre français Michel Sapin regrette ses propos "déformés" sur la Belgique

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a "regretté" vendredi ses propos sur la Belgique, tout en déclarant qu'ils avaient été "déformés", assurant n'avoir jamais parlé de naïveté de la part exclusivement des autorités belges face au communautarisme.

Le ministre français Michel Sapin regrette ses propos "déformés" sur la Belgique

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a "regretté" vendredi ses propos sur la Belgique, tout en déclarant qu'ils avaient été "déformés", assurant n'avoir jamais parlé de naïveté de la part exclusivement des autorités belges face au communautarisme.

"Je regrette ces propos. D'abord parce qu'ils ont été déformés. Je n'ai évidemment jamais parlé de la naïveté belge", a assuré le ministre à la radio RMC et à la chaîne BFM, après les propos qui lui ont attiré les foudres de responsables politiques en France et en Belgique. "J'ai décrit des phénomènes de communautarisme qui existent chez les uns comme chez les autres et auxquels nous devons faire face", a expliqué M. Sapin. "Je le regrette aussi car dans le contexte d'aujourd'hui, qui est celui du drame, de la douleur, la seule chose qui compte c'est la solidarité", a-t-il déclaré.

Reprise prochaine de la mission des F-16 belges contre l'Etat islamique

Charles Michel confirme la reprise prochaine de la mission des F-16 belges contre l'Etat islamique avec une éventuelle extension à la Syrie

L'avis de recherche de Najim Laachraoui ne figure plus sur le site de la police fédérale

La porte-parole de la police fédérale a renvoyé vers le parquet fédéral confirmant toutefois que les avis de recherche étaient postées et retirées "à la demande du parquet fédéral, en fonction de l'avancement de l'enquête". Depuis mercredi, De Standaard affirme que le deuxième kamikaze qui s'est fait exploser à Brussels airport est Najim Laachraoui, une information reprise par l'ensemble des médias mais qui n'a toujours pas été confirmée par le parquet fédéral, précisant que les vérifications étaient toujours en cours.

AFP
© AFP

Voilà ce que Salah Abdeslam aurait dit lors de son audition à la police

La chaîne BFM TV publie ce matin des extraits de l'audition de Salah Abdeslam après son arrestation de vendredi dernier. A lire ici

BELGA
© BELGA

Comment on en est arrivé là ?

On a longtemps cru la Belgique à l'abri des attaques terroristes. Les attentats de Zaventem et de Bruxelles ont dramatiquement balayé ces faux espoirs. Bruxelles est devenue une cible des djihadistes, alors qu'elle n'était encore, jusqu'il y a peu, qu'une base arrière préservée de la violence. Comment expliquer ce revirement ? Pourquoi l'horreur s'est abattue chez nous aussi ? Notre enquête à lire ici.

Reuters
© Reuters

Les militaires autorisés à patrouiller et à contrôler les bagages

Le Conseil national de sécurité a décidé d'autoriser les militaires déployés à effectuer des patrouilles et si nécessaire, contrôler les bagages et les sacs à dos. "Ceci toujours sous le commandement direct de la police", explique vendredi le cabinet du ministre de la Défense dans un communiqué, donnant également des informations sur les capacités mises à disposition des services de sécurité intérieure depuis les attentats.

Belga
© Belga

Le suspect arrêté jeudi en France avait été condamné avec Abaaoud à Bruxelles

Le suspect arrêté jeudi en France avait été condamné avec Abaaoud à Bruxelles en juillet, a confirmé vendredi matin une source policière française à l'AFP. Un homme suspecté d'être impliqué dans un projet d'attentat conduit à un "stade avancé" en France a été interpellé jeudi à Argenteuil, en région parisienne. Des explosifs ont également été retrouvés, mais le projet semble avoir un lien avec les attaques qui ont frappé Bruxelles et Paris. L'individu interpellé s'appelle Reda K. (Kriket) En juillet 2015, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait prononcé une peine de dix ans de prison à son encontre, lors du procès dit de la "filière syrienne".

Trois personnes de nationalité néerlandaise sont décédées dans les attentats

Selon l'agence américaine Associated Press, les victimes ont été tuées dans l'attaque à Brussels Airport. Les victimes sont un frère et une soeur domiciliés aux Etats-Unis et une femme originaire de Deventer (est). Le ministère a pris contact avec les familles dans la nuit de jeudi à vendredi.

Une personne interpellée vendredi matin à Forest

Une nouvelle interpellation a eu lieu vendredi matin à Forest lors d'une perquisition qui s'est terminée tôt en matinée, révèle la RTBF sur son site internet. Une action policière de grande envergure dans les communes de Bruxelles, Jette et Schaerbeek avait également mené à l'arrestation de six personnes dans la soirée de jeudi, a confirmé le parquet fédéral. Ce dernier, contacté par l'agence Belga, a confirmé que des perquisitions avaient été effectuées à Forest mais n'a pas souhaité faire de commentaire sur une éventuelle interpellation.

Les perquisitions de la nuit pourraient représenter une avancée majeure

Il semble que les diverses perquisitions à Bruxelles représentent des avancées majeures dans l'enquête sur les attentats de mardi.

La menace baisse au niveau 3

Cela signifie une baisse des contrôles dans les gares, métros et aéroports. Mais pas seulement. Le point à lire ici.

Belga
© Belga

Les frères El Bakraoui déjà sur la liste noire du terrorisme dressée par les Etats-Unis

Les noms des frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui figuraient déjà sur la liste noire du terrorisme dressée par les Etats-Unis avant les attentats de Bruxelles, ont affirmé deux fonctionnaires américains, souhaitant conserver l'anonymat, à NBC News.

Belga
© Belga

L'aéroport d'Anvers accueillera dix liaisons supplémentaires de Brussels Airlines

L'aéroport de Deurne (Anvers) accueillera vendredi une dizaine de liaisons en plus, a indiqué jeudi soir Marcel Buelens, le directeur général de la société d'exploitation aéroportuaire pour l'aéroport régional d'Anvers, après un premier jour sans encombres avec de nombreux vols supplémentaires qui font suite au double attentat perprété mardi à Brussels Airport.

John Kerry rencontrera Charles Michel et Didier Reynders vendredi matin

Lors de sa venue en Belgique vendredi, le secrétaire d'État américain John Kerry rencontrera le Premier ministre Charles Michel et le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, a fait savoir jeudi soir le service de presse de la chancellerie. Tous trois se recueilleront ensuite dans l'après-midi à l'aéroport de Bruxelles national.
Reuters
© Reuters

Les propriétaires des voitures garées à Bruxelles National peuvent venir les récupérer

Les personnes dont les voitures étaient garées dans les parkings non loin du hall de départ de l'aéroport de Bruxelles National au moment de l'attentat, peuvent venir récupérer leur véhicule dans les trois prochains jours entre 10 et 16h. Les propriétaires doivent s'inscrire à l'hotel Crowne Plaza. Ces personnes devront fournir le numéro de la plaque d'immatriculation ainsi qu'un ticket de parking, une preuve de réservation, ou un abonnement. Sacs à dos ou paquet plus conséquents ne seront pas autorisés.

Reuters
© Reuters

Un policier avait l'adresse de Salah Abdeslam depuis décembre

Le comité P ouvre en enquête sur le fait que des informations relatives à l'adresse où résidait Salah Abdeslam à Molenbeek figuraient depuis début décembre dans un rapport qui n'a jamais été transmis à la cellule antiterrorisme de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, rapportent vendredi La Dernière Heure et plusieurs médias flamands. L'organe de contrôle des services de police, le Comité P, a confirmé l'ouverture d'une enquête pour une information qui n'a pas circulé. Dès le 7 décembre, un policier de Malines a signalé dans un rapport l'adresse du 79 rue des Quatre vents, où a été appréhendé ce mois-ci Salah Abdeslam, le seul suspect vivant des attentats de Paris du 13 novembre. Le rapport n'avait pas été transmis à la cellule antiterrorisme.

"Abdeslam n'a été interrogé qu'une heure entre son arrestation et les attentats"

Les enquêteurs belges n'auraient entendu Salah Abdeslam, suspecté de terrorisme, qu'une heure entre son arrestation vendredi soir et le double attentat terroriste de mardi matin. Lire la suite ici

Belga
© Belga

France: un projet d'attentat mis "en échec"

Les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont effectué jeudi matin en région parisienne une "interpellation importante" qui a permis de "mettre en échec un projet d'attentat en France conduit à un stade avancé", a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Lire la suite ici

AFP
© AFP

Opération à Jette et Schaerbeek : 6 personnes interpellées

Des perquisitions ont eu lieu dans les communes de Bruxelles, Jette et Schaerbeek. Dans cette dernière, les opérations ont débuté vers 21H00 et ont été menées par les unités spéciales de la police fédérale, avec le soutien de l'armée. Lire la suite ici

Belga
© Belga

Les 4 lignes de métro à nouveau exploitées demain

Vendredi, les quatre lignes du métro bruxellois seront à nouveau exploitées, a annoncé la Stib jeudi soir dans un communiqué. "Toutes les stations ne seront par contre pas encore ouvertes: 38 des 69 stations seront accessibles. Les trams et les bus circuleront normalement tout comme aujourd'hui, à l'exception des lignes de bus 12 et 22", a ajouté la société de transports publics. En début de soirée, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, avait annoncé que le niveau de la menace repassait de 4 à 3.

Menace au niveau 3: baisse des contrôles dans les gares, métros et aéroports

Une réunion au Centre de crise avec l'ensemble des autorités et services impliqués et un Conseil national de sécurité se sont tenus jeudi à la suite de la nouvelle évaluation de l'Ocam (Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace) abaissant le niveau de la menace de 4 à 3. Alain Lefèvre, directeur général du Centre de crise, a communiqué jeudi soir les mesures de sécurité adaptées, qui ont été décidées.

"Informé après que l'avion transportant El Bakraoui a atterri à Schipol"

La Belgique a été informée par la Turquie à la fin du mois de juin 2015 qu'Ibrahim El Bakraoui avait été interpellé, mais n'a appris son expulsion vers les Pays-Bas qu'après que le vol le transportant a atterri à Schipol, a déclaré le ministre belge de la Justice, Koen Geens à l'issue de la réunion extraordinaire des ministres européens de l'Intérieur et de la Justice à Bruxelles.

M. Geens sera entendu vendredi en commission mixte de la Chambre à ce sujet.

La Turquie a mis Ibrahim El Bakraoui dans un avion à destination de Schipol le 14 juillet 2015, "sans avertir au préalable que cette expulsion aurait lieu et vers où elle serait effectuée", a indiqué M. Geens.

Ibrahim El Bakraoui, en possession d'un passeport belge, n'était pas accompagné de policiers à son arrivée à Amsterdam. Il a donc passé les contrôles comme "un Belge normal", car les autorités n'étaient pas au courant de son expulsion.

"Ce sont les infos dont nous disposons pour le moment, mais elles doivent encore être vérifiées. Nous aurons un débat au parlement dès demain", a conclu M. Geens.

Il n'y aura plus de contrôles systématiques dans les gares bruxelloises

Il n'y aura plus de contrôles systématiques aux entrées des gares bruxelloises mais des fouilles aléatoires seront opérées dans les grandes gares dans l'ensemble du pays, a indiqué jeudi soir le Centre de crise lors d'une conférence de presse. Plus tôt dans la soirée, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, avait annoncé dans le journal télévisé de RTL-TVI que le niveau de la menace repassait de 4 à 3.

Le niveau de la menace était passé de 3 à 4 à la suite des attentats perpétrés mardi à Brussels Airport et à la station de métro Maelbeek. Depuis, les usagers des trois gares principales de la capitale étaient contrôlés systématiquement aux accès, ce qui entraînait, aux heures de pointe, la formation de files d'attente assez conséquentes à l'extérieur des gares du Nord, du Midi et Centrale.

Khalid El Bakraoui, en conditionnelle, n'avait plus donné signe de vie depuis octobre 2015

Khalid El Bakraoui, le kamikaze du métro de Bruxelles, avait été condamné à 5 ans de prison pour vol avec violence en 2011. Il avait bénéficié d'une libération conditionnelle en décembre 2013. Cette libération conditionnelle avait été révoquée par défaut par le Tribunal d'Application des Peines (TAP) de Mons le 18 février dernier, a indiqué le procureur du Roi de Mons, confirmant une information de plusieurs médias. El Bakraoui était aux abonnés absents depuis octobre 2015.

Le 1771 a reçu 16.500 appels depuis les attaques de mardi

Le numéro d'information 1771 a reçu quelque 16.500 appels depuis les attentats commis mardi à Brussels Airport et dans une station de métro de la capitale. Le centre de crise du ministère de l'Intérieur a fait appel à la société IPG, basée à Louvain, pour assurer le fonctionnement et le suivi de cette ligne peu après les attaques terroristes qui ont ciblé Bruxelles en ce 22 mars de triste mémoire.

Ibrahim El Bakraoui n'était pas connu des autorités néerlandaises

Ibrahim El Bakraoui n'était pas connu des autorités néerlandaises, ressort-il d'une lettre transmise jeudi soir à la Deuxième Chambre du parlement des Pays-Bas par le ministre de la Justice Ard van der Steur.

Le Parquet ne confirme pas que les frères El Bakraoui visaient des centrales nucléaires

Le Parquet fédéral ne peut confirmer l'information publiée jeudi par le journal La Dernière Heure selon laquelle les frères El Bakraoui auraient un projet d'attaque terroriste visant les centrales nucléaires belges. "Nous ne faisons pas de commentaires à ce sujet, l'enquête est toujours en cours. Nous ne savons pas d'où le journal tire cette information", indique-t-on au parquet fédéral.

Le niveau de la menace repasse au niveau 3

L'OCAM a décidé de diminuer le niveau de la menace au niveau 3, a déclaré Jan Jambon lors du JT de RTL TVI.

"Abdeslam avait un projet de fusillade dans Bruxelles"

Les enquêteurs pensent que Salah Abdeslam, Mohammed Belkaïd et un troisième individu voulaient organiser une fusillade à Bruxelles avec des kalachnikovs et des riotguns. Une autre partie du groupe terroriste se serait fait exploser. Les terroristes avaient donc élaboré un scénario similaire à celui des attaques de Paris, rapporte la VRT jeudi soir.

Les personnes impliquées dans les attentats à Paris et Bruxelles

Une dizaine d'assaillants, des kamikazes qui restent non identifiés, des suspects-clés toujours introuvables. Les enquêteurs tentent d'identifier et de dénombrer l'ensemble des participants et complices des attentats du 13 novembre à Paris qui ont fait 130 morts, et de ceux du 22 mars à Bruxelles. Voici un aperçu des différentes personnes suspectées d'être impliquées dans les attentats, sur base des informations issues des médias et/ou de la justice.

Plus de moyens pour la sécurité des aéroports régionaux

Le gouvernement wallon a décidé jeudi de mobiliser un budget prévisionnel pour renforcer la sûreté dans les deux aéroports régionaux wallons, à la suite des attentats de Bruxelles qui ont notamment touché l'aéroport de Bruxelles-National. Un budget de 2 millions a ainsi été prévu.

Il s'agit non seulement de répondre aux mesures prises ces derniers jours, mais aussi d'anticiper des mesures de sûreté nouvelles, complémentaires à celles déjà décidées après les attentats de Paris de novembre dernier.

Jeudi, le ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio a détaillé au gouvernement wallon les mesures d'urgence des aéroports régionaux de Charleroi et de Liège ainsi qu'au sein des TECs, suite aux attentats de Bruxelles et à l'alerte de niveau 4 sur l'ensemble du territoire.

La SRWT (Société régionale wallonne du Transport) a été en contact permanent avec le Centre de Crise de la Région wallonne et a pris les mesures sollicitées par celui-ci. Dans les deux aéroports régionaux wallons, des centres de crise internes ont été mis en place, comme un renforcement de tous les contrôles à proximité et en dehors des aéroports ainsi qu'à l'intérieur des terminaux. L'aéroport de Charleroi et de Liège, en soutien, ont accepté les déroutages de l'aéroport National. Enfin, une dérogation ministérielle aux heures d'ouvertures de l'aéroport de Charleroi a été octroyée afin de permettre l'ouverture 24 heures sur 24 durant le temps jugé nécessaire.

110 pompiers-ambulanciers de la capitale sont intervenus sur les lieux des attentats

Quelque 110 pompiers-ambulanciers du Service de l'Incendie et de l'Aide Médicale Urgente sont intervenus dans la journée de mardi sur les deux lieux d'attentats. Une centaine d'autres se tenaient prêts à intervenir, a indiqué jeudi la secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du SIAMU, Cécile Jodogne (DéFI).

D'après celle-ci, en temps normal, 145 pompiers sont de garde dans les casernes et postes avancés bruxellois. Mardi, 220 pompiers-ambulanciers étaient prêts à intervenir. Sur les 60 personnes supplémentaires venues en renfort, plusieurs dizaines se sont présentées spontanément.

Par ailleurs, 12 ambulances, 2 SMUR et 7 véhicules d'intervention incendie ont été envoyés à Zaventem en soutien des forces de la zone Vlaams Brabant West.

A la station Maelbeek, 34 véhicules d'intervention, dont 17 ambulances, ont été envoyés sous la direction des pompiers de Bruxelles.

L'union nationale en attendant les réponses aux questions qui se posent

Le parlement a rendu jeudi un hommage appuyé aux victimes des attentats du métro bruxellois et de l'aéroport de Zaventem, l'opposition rejoignant la majorité dans une volonté commune d'en faire encore plus pour venir à bout du terrorisme. L'ensemble des groupes politiques ont également souligné la nécessité de répondre aux questions qui se posent après les événements du 22 mars.

Les ministres de l'Intérieur Jan Jambon, de la Justice Koen Geens et des Affaires étrangères Didier Reynders seront entendus demain vendredi en commission mixte de la Chambre après que le trouble a été jeté par des informations faisant état de l'arrestation l'année dernière de l'un des kamikazes de Zaventem sur la frontière turco-syrienne. Signalé "combattant étranger" en Turquie, ce dernier a été expulsé mais la Belgique ne l'a pas remis en prison bien qu'il avait violé les conditions de sa libération.

Le président de la Chambre Siegfried Bracke a confirmé la prise en considération prochaine d'une proposition visant à créer une commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 22 mars.

Jeudi, hormis le Vlaams Belang, personne n'a exigé de démission. Les ministres Jan Jambon et Koen Geens ont offert leur démission au Premier ministre qui les a refusées.

Manifestement ému, le Premier ministre Charles Michel a répété que le parlement méritait toute la clarté et la transparence. "Il ne peut y avoir de la place pour une tentation d'atténuer, de minimiser ou de cacher quoi que ce soit", a-t-il dit.

Après Bruxelles, l'Europe doit accroître ses efforts contre l'EI

Les attentats de Bruxelles viennent rappeler aux Européens qu'ils doivent accroître leurs efforts dans la guerre contre l'organisation Etat islamique (EI), a estimé le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter dans une interview à la chaîne CNN.

"Je pense que les attentats de Bruxelles viennent encore rappeler un peu plus aux Européens qu'ils (...) ont besoin d'accélérer leurs efforts contre le groupe Etat islamique" en Irak et Syrie, comme les Etats-Unis le font déjà, a déclaré M. Carter dans cette interview enregistrée mercredi, et diffusée mercredi et jeudi.

"Pour tous ceux qui en Europe doutent" du besoin d'intensifier les efforts, "c'est un rappel", a répété M. Carter.

Les vols passagers au Brussels Airport suspendus jusqu'à dimanche inclus

Les vols passagers à l'aéroport de Bruxelles sont suspendus jusqu'à dimanche inclus, a fait savoir jeudi le Brussels Airport. L'attentat perpétré mardi dans le hall des départs, qui a fait une dizaine de morts et une centaine de blessés, a également engendré d'importants dégâts matériels.

L'aéroport précise encore jeudi que les bagages à main et les bagages enregistrés à bord d'appareils qui étaient sur le tarmac au moment de l'attaque peuvent être retirés par leur propriétaire dans le building 722 sur le site de Brucargo. La liste des vols concernés figure sur le site internet de l'aéroport (http://www.brusselsairport.be).

Manneken Peace

Free Hugs, amour et espoir sont au coeur de cette vidéo.

Vidéo non trouvée

Stib: les voyageurs peuvent emprunter le réseau souterrain jusqu'à 18h30

Le réseau souterrain de la Stib sera fermé à partir de 19h00, ce qui signifie "que les derniers embarquements des voyageurs doivent se faire à 18h30", signale Cindy Arents, la porte-parole de la société de transports publics. "À 19h00, le réseau sera totalement fermé et plus personne ne pourra entrer".

Des contrôles de police sont également effectués aux entrées des stations métro et pré-métro, à la suite des attentats sanglants perpétrés mardi à Bruxelles et Zaventem, et qui ont touché la station de métro Maelbeek. "Mais je n'ai pas eu connaissance de longs temps d'attente", indique Cindy Arents.

"L'arrogance déplacée des services de sécurité américains"

"La situation actuelle est due au grande partie à la politique calamiteuse des services américains", estime Walter De Smedt, un juge pénal retraité.

Lire l'opinion

Le directeur d'Europol met en garde contre un réseau terroriste de "5000 individus radicalisés" en Europe

La BBC a interrogé le directeur d'Europol.

Lire l'article

Koen Geens évoque des lenteurs de communication, en Turquie comme en Belgique

Le ministre de la Justice Koen Geens a évoqué jeudi, dans l'émission Villa Politica de la VRT, la possibilité que les informations relatives à Ibrahim El Bakraoui aient été transmises trop lentement de Turquie vers la Belgique, ainsi qu'en Belgique même.

"Il n'y a peut-être pas eu de transmission d'information en temps opportun de Turquie vers la Belgique, et en Belgique même", a déclaré le ministre CD&V, dont l'offre de démission a été refusée par le chef du gouvernement Charles Michel, tout comme pour son collègue de l'Intérieur Jan Jambon.

Nouvelle vidéo tournée immédiatement après l'attentat à l'aéroport

CNN diffuse une vidéo particulièrement impressionnante réalisée juste après l'attentat à Zaventem.

Voir la vidéo

CNN.com
© CNN.com

"L'EI a formé 400 combattants pour commettre des attentats en Europe"

"L'EI a formé 400 combattants pour commettre des attentats en Europe"

Lire l'article

Le point si vous n'avez rien suivi depuis hier...

Si vous avez décroché, voici un résumé des évènements depuis hier.

La police traquait jeudi deux suspects dans les attentats de Bruxelles, dont trois des auteurs sont liés aux attaques de Paris, jetant une lumière crue sur les défaillances de la sécurité en Belgique et plus globalement de la lutte antiterroriste en Europe. Pour le lire le résumé cliquez ici.

Reuters
© Reuters

Charles Michel promet de faire toute la lumière sur les attaques de mardi

Le gouvernement mettra tout en oeuvre pour faire la lumière sur les attentats du 22 mars, a affirmé jeudi le Premier ministre Charles Michel lors de la cérémonie nationale d'hommage aux victimes des attaques contre l'aéroport de Bruxelles-National et de la station Maelbeek du métro bruxellois organisée dans l'enceinte du parlement.

"Nous ne céderons pas à la barbarie", a lancé le chef du gouvernement en présence du couple royal, des membres de son gouvernement - dont les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, tentés par une démission -, des ministres-présidents des entités fédérées - à l'exception du nationaliste flamand Geert Bourgeois - et de nombreux sénateurs et députés, ainsi que du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et de son premier vice-président, Frans Timmermans. "Il ne pourra pas y avoir d'impunité (...) il ne pourra pas y avoir de zone d'ombre", a affirmé M. Michel au dernier jour de deuil national décrété après les attentats "les plus graves à avoir frappé la Belgique". Les deux attaques perpétrées à Bruxelles ont fait 31 morts et 300 blessés, selon un bilan toujours provisoire. "Nous ne cèderons pas à la haine, nous restons ensemble, unis et solidaires", a-t-il poursuivi. Le discours du Premier ministre a été suivi par ceux des présidents de la Chambre et du Sénat, Siegfried Bracke et Christine Defraigne. Une minute de silence et l'hymne européen ont clos la cérémonie.

Belga
© Belga

Un mandat d'arrêt international avait été décerné contre Khalid El Bakraoui en décembre 2015

Un mandat d'arrêt international et un mandat d'arrêt européen avaient été décernés à l'encontre de Khalid El Bakkraoui en date du 11 décembre 2015 par le magistrat d'instruction spécialisé en matière de terrorisme en charge de l'enquête relative aux attentats de Paris, annonce jeudi le parquet fédéral.

Le nom de Khalid El Bakkraoui est cité sur le site Internet d'Interpol, dans les personnes à rechercher dans le cadre d'un dossier lié au terrorisme. Il ne figurait en revanche pas dans la section avis de recherche de la police fédérale.

Belga
© Belga

Les perquisitions aux domiciles des frères El Bakraoui négatives

Les perquisitions effectuées aux domiciles des frères Ibrahim et Khalid El Bakraoui, mercredi matin à Bruxelles, se sont révélées négatives, annonce jeudi le parquet fédéral dans un communiqué.

Une personne qui avait été interpellée mardi à Schaerbeek lors d'une autre perquisition a été remise en liberté après audition.

Michel promet de faire toute la lumière sur les attaques de mardi

"Nous ne céderons pas à la barbarie", a lancé le chef du gouvernement en présence du couple royal, des membres de son gouvernement - dont les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, tentés par une démission -, les ministres-présidents des entités fédérées et de nombreux sénateurs et députés, ainsi que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et son premier vice-président, Frans Timmermans. Il n'est "pas question d'impunité" pour les auteurs, a ajouté M. Michel.

Dick Annegarn: "Bruxelles, une ville pop"

Trois questions à Dick Annegarn, le chanteur hollandais dont le morceau "Bruxelles" est largement diffusé sur les réseaux sociaux depuis les attentats. A lire ici.

Qui sont les kamikazes de Bruxelles ?

Il semble bien que cinq terroristes aient semé la terreur dans la capitale mardi. Des sources policières viennent de confirmer que la police était à la recherche d'un second suspect, probablement en fuite, pour l'attentat au métro Maelbeek. Pour mieux comprendre qui est qui et qui a fait quoi lire ici : Qui sont les kamikazes de Bruxelles.

Belga
© Belga

Reconstitution des attentats de Zaventem (vidéo)

La chaîne BFMTV a réalisé une vidéo en 3D des attentats de Zaventem. Elle est à voir ici.

Capture d'écran YouTube
© Capture d'écran YouTube

Jambon: 'En situation de guerre, on ne quitte pas le navire”

Sur VTM Nieuws, le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a donné quelques explications sur sa proposition de démission. " J'ai examiné tous les faits et on peut effectivement se poser d'importantes questions sur la justice et la police ".

"Vu les faits, il est légitime de se demander comment c'est possible qu'il (Ibrahim El Bakraoui NDLR) ait pu bénéficier d'une libération anticipée et qu'on ait raté l'opportunité de l'attraper. J'ai décidé de prendre mes responsabilités politiques. Le Premier et le Kern ont fortement insisté ce matin pour que je reste, vu la situation et le contexte. "En situation de guerre, on ne quitte pas le navire".

Jambon ne quitte donc pas ses fonctions pour le moment. " La transparence est plus importante que jamais ", avance-t-il sur la chaîne de télévision flamande.

Koen Geens et Jan Jambon ont proposé de démissionner, mais Charles Michel a refusé

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon et le ministre de la Justice Koen Geens ont proposé de démissionner mercredi soir, ont confirmé les cabinets des deux ministres, à la suite d'une information délivrée par VTM dans son journal de la mi-journée.

Le vice-Premier ministre N-VA et le ministre CD&V ont avancé cette proposition en raison d'éventuelles fautes dans l'enquête terroriste sur les attentats de Bruxelles. Mais le Premier ministre Charles Michel a refusé: il serait important de "serrer les rangs" en cette période, d'après la chaîne de télévision.

Ibrahim El Bakraoui: Les partis de la majorité se dirigent vers une commission d'enquête (officieux)

"Le gouvernement est prêt à faire toute la lumière, éviter les zones d'ombre et travailler avec le parlement" (Michel)

Deux élèves de Laeken sanctionnés pour apologie du terrorisme

Deux élèves de l'athénée royal Rive Gauche, à Laeken, ont été sanctionnés pour apologie du terrorisme suite aux attentats de Bruxelles.

Selon le cabinet de la ministre de l'Education Joëlle Milquet, les faits ont été portés à la connaissance de l'administration mercredi, et communiqués aux services de police. La ministre confirme qu'une procédure disciplinaire a été entamée envers les deux jeunes, mais sans plus de précision.

Opérations de police à proximité de la chaussée d'Ixelles

Des opérations de police sont en cours, jeudi midi, à proximité de la chaussée d'Ixelles qui a été évacuée par les forces de l'ordre, a constaté l'agence Belga sur place. Un périmètre de sécurité a été dressé à hauteur de la rue de l'Athénée jusqu'à la place Fernand Cocq.

Selon un témoin, un homme aurait été interpellé vers 10h00 du matin. Son véhicule, une BMW série 5, a été fouillé par la police. Un important dispositif policier a été déployé sur les lieux. Parallèlement, une autre opération est en cours au niveau de la chaussée d'Ixelles, mais les deux enquêtes ne seraient pas liées.

Un comité ministériel restreint est en cours sur le dossier El Bakraoui

Un comité ministériel restreint était réuni jeudi en fin de matinée pour examiner le dossier d'Ibrahim El Bakraoui, l'un des auteurs supposés des attentats de mardi, a-t-on appris de source gouvernementale.

Il est apparu mercredi soir que cet homme avait été arrêté en 2015 à la frontière entre la Turquie et la Syrie.

Le niveau 4 en Wallonie, dans la pratique

En Wallonie, c'est la première fois que le niveau d'alerte maximale est en vigueur depuis le 22 mars. Concrètement, qu'est-ce que cela va changer pour la population à la veille du week-end de Pâques?Plus de détails ICI

REUTERS
© REUTERS

Le dernier centre d'accueil des voyageurs de Zaventem a pu fermer

Jeudi, une solution a pu être trouvée pour les derniers passagers évacués mardi de l'aéroport de Zaventem à la suite des attentats. Le dernier "centre d'accueil" improvisé encore ouvert, au Brabanthal à Louvain, a fermé ses portes jeudi matin, indique Brussels Airport.

Belga
© Belga

Salah Abdeslam "souhaite partir en France le plus vite possible"

Salah Abdeslam, suspect numéro un des attentats de Paris, "a fait part de son souhait de partir en France le plus vite possible", a déclaré jeudi son avocat Sven Mary à la sortie d'une audience devant la chambre du conseil de Bruxelles.

"Salah Abdeslam m'a fait part de son souhait de partir en France le plus vite possible. Je vais voir la juge d'instruction pour qu'elle ne s'oppose plus à ce départ", a déclaré Me Mary.

La sécurité des cinémas renforcée

Des mesures de sécurité supplémentaires ont été mises en place dans les cinémas, en collaboration avec les chefs de corps, a indiqué jeudi le porte-parole du centre de crise du SPF Intérieur à l'agence Belga.

Des patrouilles de police supplémentaires ont été mobilisées et des contrôles renforcés ont été mis en place. Dans certains cinémas, les sacs sont interdits.

La Stib et Brussels Airport préparent un registre de condoléances commun

La Stib et Brussels Airport vont remettre un registre de condoléances commun aux familles des victimes des attentats de Zaventem et Bruxelles, a indiqué jeudi le coordinateur des réseaux sociaux de la Stib, Guy Sablon. Le registre sera composé de commentaires postés sur les pages Facebook des deux entreprises et de messages publiés sur Twitter avec le mot-dièse "BrusselsTribute".

Brussels Airport: le point sur le trafic aérien ce jeudi

Les vols cargo ainsi que les vols privés de l'Aviation Générale ont pu reprendre à Brussels Airport mercredi soir. Les vols passagers seront en revanche toujours suspendus dans les jours prochains, vendredi inclus. Plus de détails ICI

REUTERS
© REUTERS

Le couple royal au chevet des victimes à Louvain

Le roi Philippe et la reine Mathilde se rendront jeudi, à 10h00, à l'hôpital universitaire du Gasthuisberg de Louvain, où sont hospitalisées plusieurs victimes des attentats, a annoncé le Palais.

A Zaventem et à la Bourse, les émouvants hommages aux victimes (en images)

Des hommages aux victimes des attentats se sont spontanément organisés mercredi en soirée à la place de la Bourse et à Zaventem, près de l'aéroport. Voir les photos ICI

AFP
© AFP

Un deuxième homme à Maelbeek ?

Il y aurait eu un deuxième homme lors de l'attaque kamikaze du métro de Maelbeek. Khalid El Bakraoui a déjà été formellement identifié comme étant un kamikaze qui s'est fait exploser dans le métro. Un autre homme serait aussi suspecté. Il aurait été filmé par les caméras de la STIB avec un gros sac. On ne sait pas s'il s'est lui aussi fait exploser ou s'il est en fuite. On ne sait pas non plus s'il s'agit du même homme que sur les images de Zaventem. On pourrait donc être face à un cinquième kamikaze.

Reuters
© Reuters

"L'agent de quartier était au courant de personnes suspectes dans l'appartement"

Selon le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, un agent de quartier était au courant qu'il y avait des personnes suspectes dans l'appartement du numéro 4 de la rue Max Roos perquisitionné ce mardi 22 mars. Bernard Clerfayt a fait cette déclaration sur Radio 1. Lire la suite ICI

AFP
© AFP

Le réseau de la Stib partiellement exploité, plusieurs tunnels rouverts

Les véhicules de la Stib roulent depuis ce jeudi matin selon un scénario quasiment identique à mercredi. En surface, tous les trams et presque tous les bus circulent. Plusieurs tunnels fermés après les attentats de mardi sont par ailleurs à nouveau accessibles aux automobilistes depuis mercredi soir.

"Les attentats étaient prévus pour le lundi de Pâques"

Les attentats perpétrés ce mardi 22 mars auraient dû arriver le lundi de Pâques, c'est ce que déclare le journaliste Faroek Ozgunes à VTM NIEUWS.

"En réalité, l'objectif était de frapper le lundi de Pâques, nous a confirmé une source proche de l'enquête", déclare le journaliste Ozgunes. "C'est une journée symbolique pour les Chrétiens. Les plans ont été avancés à cause de l'arrestation de Salah Abdeslam et suite à la peur qu'il parle des projets d'attentats."

Il n'a pas été confirmé que Abdeslam aurait dû participer à ces attaques.

Aucune victime identifiée avec certitude

Aucune victime décédée lors des attentats perpétrés mardi à Bruxelles n'a été identifiée avec certitude, a annoncé mercredi soir Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles sur VTM. "La priorité va maintenant vers les survivants et les soins aux blessés. Une enquête est encore en cours sur les lieux des explosions", a-t-elle dit. Lire la suite ici.

"Les Belges peuvent être fiers aujourd'hui", estime Jean-Claude Juncker

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker estime que la Belgique n'a de leçons à recevoir de personne en matière de lutte contre le djihadisme. "Qui est sans faute dans le domaine du terrorisme ? Il y a eu du terrorisme dur et lourd au Royaume-Uni, il y en a eu dans les années 80-90 en Allemagne, en Espagne, en Italie, etc.".

BELGA
© BELGA

Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, a été agressé mardi

L'avocat de Salah Abdeslam, Sven Mary, a été agressé mardi par un individu lui reprochant de défendre le terroriste présumé arrêté vendredi à Forest, rapporte mercredi Le Soir sur son site en ligne.

BELGA
© BELGA

Un homme activement recherché

Selon Le Monde, un homme portant un gros sac serait activement recherché par les enquêteurs. Cet homme aurait été filmé par les caméras de surveillance de la STIB.

Le ministre Vanhengel déplore qu'El Bakraoui ait été traité comme un fait divers

Le dossier d'Ibrahim El Bakraoui, identifié comme l'un des terroristes kamikazes de l'aéroport de Bruxelles-National, a été traité comme un fait divers, a jugé mercredi le ministre bruxellois Guy Vanhengel (Open Vld), interrogé dans l'émission Terzake (Canvas, VRT).

La rue de la Loi et les tunnels rouverts mercredi soir, indique Bruxelles Mobilité

La rue de la Loi et les tunnels rouverts mercredi soir, indique Bruxelles Mobilité

6.000 véhicules encore bloqués dans les parkings de l'aéroport

Quelque 6.000 voitures étaient encore bloquées dans les parkings du Brussels Airport, a fait savoir mercredi soir le gestionnaire de ces parkings, Interparking. Ceux-ci avaient été fermés dans la foulée de l'attentat survenu mardi matin dans le hall des départs. Les passagers qui s'étaient rendus à l'aéroport en voiture ne peuvent donc toujours pas la récupérer.

Interparking attend le feu vert de la police avant de rouvrir les parkings.

Les parkings discount 1 et 2, situés un peu plus loin à Brucargo (Melsbroek), sont à nouveau accessibles. "Des clients viennent en continu depuis 14H00 reprendre leur véhicule", explique-t-on chez Interparking.

Nouveau bilan provisoire de 300 blessés, dont 61 en soins intensifs et 4 non-identifiés

Alors qu'un précédent bilan provisoire communiqué par les autorités en milieu de journée faisait état de 31 morts et 270 blessés, un bilan communiqué en fin de journée par la ministre des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block indique que le nombre de blessés a grimpé à 300, les décès restant à 31. Il s'agit toujours de chiffres provisoires liés aux attentats ayant touché deux endroits de Bruxelles mardi. Quatre personnes hospitalisées n'ont pas encore été identifiés, étant dans le coma.

Cent cinquante personnes sont actuellement encore hospitalisées, dont 61 se trouvent aux soins intensifs, précise la ministre sur la base d'informations du SPF Santé publique. Elle applaudit au passage les "interventions rapides et efficaces des services de secours en plus de la bonne organisation instaurée par les hôpitaux", qui a permis d'éviter de nombreux décès, estime-t-elle.

"Concernant les blessures graves, il s'agit le plus souvent de brûlures, parfois accompagnées de blessures de guerre comme des lésions liées à une puissante explosion et à la pénétration par fragments métalliques. Les hôpitaux ont aujourd'hui encore reçu un certain nombre de victimes qui étaient d'abord rentrées à la maison mais qui se plaignent maintenant de problèmes d'audition causés par les puissantes explosions."

Le 2e kamikaze à Brussels Airport serait Najim Laachraoui

Le deuxième terroriste qui s'est fait exploser à Brussels Airport serait Najim Laachraoui, c'est ce qu'affirme mercredi le quotidien De Standaard. L'information n'est pas confirmée par le parquet fédéral.

"El Bakraoui n'a pas été renvoyé en Belgique mais aux Pays-Bas"

Le kamikaze Ibrahim El Bakraoui n'a pas été renvoyé vers la Belgique mais vers les Pays-Bas, a affirmé mercredi le ministre belge de la Justice Koen Geens.

"Il s'agit plus que probablement d'un renvoi par la Turquie à la frontière syrienne. A ce moment, la personne concernée n'était pas connue chez nous pour terrorisme, c'était un criminel de droit commun en liberté conditionnelle", a détaillé M. Geens interrogé par la VRT.

"Lorsqu'il a été renvoyé, ça aurait été, selon l'information que le parquet fédérale m'a communiquée, vers les Pays-Bas et non vers la Belgique", a ajouté le ministre belge.

La Stib prévoit le même scénario que mercredi sur son réseau jeudi

Le réseau Stib sera de nouveau partiellement exploité jeudi, avec le même scénario que mercredi, prévient la société de transport en commun. La plupart des lignes de métro et tram seront donc en service. Pour le métro, seules les lignes 1 et 5 rouleront avec un nombre limité de stations desservies. L'accès aux stations du réseau sous-terrain sera autorisé uniquement entre 07h00 et 19h00.

Concrètement, la ligne de métro 1 s'arrêtera dans les stations Stockel, Roodebeek, Montgomery et Schuman d'une part et Gare centrale, De Brouckère, Gare de l'Ouest, Saint Guidon et Erasme d'autre part. Comme mercredi, des navettes de bus seront mises en place entre Schuman et Gare centrale.

Pour la ligne 5, les rames feront arrêt à Delta, Pétillon, et Schuman d'un côté et à Gare centrale, De Brouckère, Gare de l'Ouest, Saint Guidon et Erasme de l'autre.

Les lignes 2 et 6 resteront inexploitées. Des navettes effectueront donc la liaison entre Simonis et Gare de l'Ouest.

Pour les trams, les lignes 3 et 4 circuleront normalement, mais ne marqueront pas d'arrêt à Horta, Parvis de Saint-Gilles, Porte de Hal, Lemonnier, Anneessens, Bourse et Rogier. Les stations de pré-métro Albert, Gare du Midi, De Brouckère et Gare du Nord seront, elles, desservies.

Les trams 7 et 25 rouleront comme d'habitude, à l'exception des stations Boileau, Georges Henri et Diamant.

L'accès aux stations souterraines sera contrôlé, ajoute la Stib. Elle mettra à jour la situation via les réseaux sociaux.

En surface, la plupart des bus et des trams circuleront.

Pas de vols passagers à Brussels Airport jusque vendredi inclus

Les vols cargo ainsi que les vols privés de l'Aviation Générale peuvent reprendre à Brussels Airport mercredi soir, a communiqué l'aéroport vers 18h30. Les vols passagers seront en revanche toujours suspendus dans les jours prochains, vendredi inclus.

Il n'y aura aucun vol passager demain/jeudi ni vendredi à Brussels Airport, annonce l'aéroport. Les personnes qui devaient prendre un avion sont invitées à prendre contact avec leur compagnie aérienne. La plupart des vols ont été déviés vers les aéroports régionaux mercredi et le seront encore dans les prochains jours.

Le trafic des bus a repris, les stations de métro ferment

Les bus 38 et 41 roulent à nouveau, avertit la Stib mercredi soir. Celle-ci rappelle par ailleurs que les stations de métro ferment progressivement, puisque l'arrêt du métro est prévu à 19h00.

La Stib avait averti plus tôt qu'une vingtaine de bus avaient repris du service et que les lignes 28, 34, 45, 49, 53, 54, 59, 60, 78 et 89 roulaient à nouveau. Elles avaient dû s'arrêter par manque de personnel.

"Il y a eu un changement des chauffeurs et donc nous ne pouvions pas assurer autant de lignes que nous le souhaitions mais maintenant, les nouveaux conducteurs sont arrivés", explique Cindy Arents, porte-parole de la société de transports publics.

Du côté du tram et du métro, la situation reste inchangée par rapport à mardi matin. Pratiquement tous les trams sont en service et pour le métro, seules les lignes 1 et 5 desservent 11 stations.

Plusieurs lieux culturels de nouveau accessibles au public

Plusieurs lieux culturels ont rouvert leurs portes mercredi, marquant un retour progressif à la normale après les attentats perpétrés mardi matin à l'aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek à Bruxelles.

Message commun des cultes reconnus, de la laïcité et du ministre de la Justice

Le ministre de la Justice Koen Geens et les représentants des cultes reconnus en Belgique ainsi que de la laïcité ont publié mercredi un communiqué commun pour condamner les attentats de mardi à Bruxelles et exprimer leur compassion envers les victimes.

BELGA
© BELGA

Station de métro Maelbeek

Pourquoi?

AFP
© AFP

Moment de recueillement pour le Roi et la Reine à la station de métro Maelbeek

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus mercredi après-midi à la station de métro Maelbeek, à Bruxelles. L'attaque kamikaze de mardi matin dans une rame de métro qui s'y trouvait a fait 20 morts et plus de 100 blessés.

Après être passé par l'aéroport de Bruxelles et l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek, le couple royal est arrivé vers 18h00 rue de la Loi. Le Roi et la Reine ont été accueillis par le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, et le patron de la Stib, Brieuc de Meeûs. Le président du CD&V, Wouter Beke, dont le siège du parti se trouve à côté de la station de métro, était également présent.

Une gerbe de fleurs au nom des souverains a été déposée près de l'entrée de métro située à hauteur du 85 rue de la Loi, aux côtés de celles de Charles Michel et du Premier ministre français, Manuel Valls.

Minute de silence nationale jeudi à 14h30

"Le gouvernement fédéral a décidé en concertation avec le parlement fédéral d'organiser une minute de silence nationale, en mémoire des victimes de ce tragique attentat. Celle-ci aura lieu ce jeudi 24 mars à 14h30", a annoncé mercredi le gouvernement à l'issue d'une nouvelle réunion du conseil national de sécurité, au lendemain des attentats qui ont frappé le métro bruxellois et l'aéroport de Zaventem.

Le Premier ministre Charles Michel a une nouvelle fois réuni mercredi à 16h le Conseil national de sécurité. Il a pris connaissance de la nouvelle évaluation de l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM). Le niveau de menace est maintenu à 4 pour l'ensemble du pays et ce, tant que cela sera nécessaire. Ce niveau signifie que la menace est toujours "réelle".

Le conseil national de sécurité a pris acte des arrestations et informations communiquées par le Parquet fédéral mercredi midi. Des investigations de police sont en cours et se poursuivront encore ces prochains jours.

Le couple royal et Manuel Valls en visite à l'Hôpital militaire

Le Roi et la Reine sont arrivés vers 15h45 à l'Hôpital militaire reine Astrid de Neder-Over-Hembeek, où se trouvent de nombreuses victimes des attentats qui ont frappé la capitale mardi. Le Premier ministre français, Manuel Valls, était également présent avec une délégation française.

Le couple royal et M. Valls ont d'abord pris le temps de s'entretenir avec le personnel médical qui s'est rendu immédiatement à Brussels Airport après les explosions. "C'est quand même une reconnaissance", a déclaré le coordinateur des services d'intervention d'urgence, Luc Orlans. Celui-ci était, avec des collègues, sur les lieux de l'attentat à 08h30. "Nous apprécions beaucoup leur soutien, car nous travaillons principalement en arrière-plan."

Avec le deuil national, c'est "la communion qui fait la force"

A la suite des attentats sanglants perpétrés à Bruxelles et à Zaventem mardi, trois jours de deuil national ont été décrétés. "Par-delà les convictions philosophiques, politiques et linguistiques, c'est tout le pays qui peut dire sa souffrance et communier. La devise belge 'L'union fait la force' devient ici 'La communion fait la force'".

L'Oracle voit ce que vous ne voulez pas voir

Un des auteurs a été extradé vers la Belgique qui l'a relâché

Un des auteurs présumés des attentats qui ont frappé la Belgique a été arrêté en juin 2015 à Gaziantep, dans l'est de la Turquie, a affirmé le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un discours prononcé à Ankara. L'homme a été livré à la Belgique mais les autorités belges l'auraient relâché, "malgré les avertissements turcs".

Réunion extraordinaire des ministres Intérieur et Justice de l'UE jeudi à Bruxelles

Une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur et de la Justice des pays de l'UE est convoquée jeudi à Bruxelles, pour apporter une réponse européenne après les attentats qui ont frappé Bruxelles mardi.

"Les événements de Bruxelles montrent une fois de plus que nous devons absolument coopérer davantage et échanger informations et renseignements", a déclaré mercredi le commissaire européen à la Migration et aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos. Ce dernier a souligné que les auteurs des attentats de Bruxelles - qui sont également selon toute vraisemblance impliqués dans ceux de Paris, le 13 novembre dernier - étaient connus des services de police.

Le commissaire a notamment suggéré que les Etats-membres de l'Union européenne recourent davantage aux services du Centre européen de contre-terrorisme (CECT) au sein d'Europol, inauguré le 25 janvier dernier à La Haye, en renforçant également ses moyens en personnel et en lui fournissant plus d'informations.

"Abdeslam devait se faire sauter à Bruxelles"

Salah Abdeslam, suspecté d'être impliqué dans les attentats de Paris, devait faire partie des kamikazes qui ont frappé à Bruxelles et à Zaventem. CNN a appris cette information auprès d'enquêteurs belges. Les terroristes auraient accéléré leurs projets après la découverte du refuge d'Abdeslam à Forest.

BELGA
© BELGA

"Nous faisons tout pour identifier les corps le plus rapidement possible"

"Nous faisons tout pour que les victimes des attentats de Bruxelles et de Zaventem soient identifiées le plus rapidement possible", a déclaré la commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle.

"Les constatations sur les lieux des faits ont lieu dans des circonstances extrêmement difficiles", a déclaré De Bolle. "Les restes humains des victimes de l'aéroport de Zaventem ont été transférés à l'Université de Louvain, ceux de la station de métro de Maelbeek à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek. Les membres de l'équipe DVI (Disaster Victim Identification) y font leur travail."

Le couple royal s'est rendu à Brussels Airport

Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus mercredi après-midi à l'aéroport national, où plus de dix personnes ont perdu la vie mardi dans les attentats.

Les souverains étaient accompagnés du Premier ministre Charles Michel, de Jacqueline Galant, du gouverneur du Brabant flamand Lodewijk De Witte et du CEO de Brussels Airport, Arnaud Feist. Ils ont rencontré, au centre de crise, les services de secours et les personnes qui ont apporté les premiers secours après les explosions et ont aidé aux évacuations. Les personnes présentes sur les lieux sont revenues sur le déroulement des événements et leur suite.

Belga

BELGA
© BELGA

Longues files d'attente aux gares de Bruxelles

De longues files d'attente se forment aux gares de Bruxelles pour passer les contrôles de sécurité instaurés après les attentats. La police de la zone Bruxelles-Capitale conseille aux usagers du rail de remettre leur départ à plus tard.

Jambon: "Le niveau 4 sera maintenu aussi longtemps que nécessaire"

Pour le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA), il faudrait pouvoir maintenir le niveau de menace 4 plus longtemps. En cas de nécessité, les services de police et de sécurité doivent être organisés de façon à pouvoir effectuer les mesures qui l'accompagnent. C'est ce que le ministre jambon a déclaré avant le début du Conseil de Sécurité nationale au cabinet du premier ministre.

Les noms des premières victimes tombent

Si l'identification des corps est toujours en cours, plusieurs noms de victimes sont à présent connus.

Lire l'article ici

Yvan Mayeur et Anne Hidalgo à la Bourse

La maire de Paris Anne Hidalgo et le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur se sont rendus mercredi après-midi vers 14h15 sur la place de la Bourse de Bruxelles, afin de rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. D'autres politiciens belges s'y sont également rendus durant le courant de l'après-midi.

AFP
© AFP

"Un terroriste ne doit réussir qu'une seule fois, les services de renseignement à chaque fois"

"Un terroriste ne doit réussir qu'une seule fois, les services de renseignement à chaque fois"

Lisez l'article ici.

Réouverture des centres commerciaux bruxellois

Plusieurs centres commerciaux bruxellois ont été rouverts à 10h ce matin. La décision de réouverture des centres commerciaux bruxellois City2, The W Shopping Center, Westland Shopping Center, Galerie Toison d'Or, Anspach et Stockel Square a été prise en concertation avec les autorités régionales et communales. Les mesures de sécurité ont été renforcées dans tous les centres commerciaux gérés par Devimo Consult, y inclus ceux situés en dehors de la Région de Bruxelles-Capitale.

Belga
© Belga

Nouveau Conseil national de Sécurité à 16h

Le Conseil national de Sécurité se réunit à nouveau mercredi à 16 heures, à l'invitation du Premier ministre Charles Michel.

Belga
© Belga

Autorités bruxelloises et personnel de la Stib se sont rassemblés

A l'initiative du gouvernement bruxellois et en solidarité avec personnel de la Stib, plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées, mardi midi, à la station Delta, pour une minute de silence en hommage aux victimes des attentats terroristes de mardi à Bruxelles.

BELGA
© BELGA

Un tiers des élèves n'ont pas été à l'école ce mercredi à Bruxelles

Un tiers des élèves n'ont pas pris le chemin de l'école mercredi matin en Région bruxelloise au lendemain des attentats qui ont frappé la capitale, a indiqué mercredi la ministre de l'Education, Joëlle Milquet, devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le Roi et la Reine à Brussels Airport

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont arrivés mercredi vers 14h30 à l'aéroport de Zaventem. Ils y ont rencontré, dans le centre de crise, les services de secours et les personnes qui ont apporté les premiers secours après les explosions et ont aidé aux évacuations.

BELGA
© BELGA

Le collectif de hackers Down-Sec affirme avoir mis hors-service un forum djihadiste

Le collectif de pirates informatiques Down-Sec Belgium affirme mercredi avoir mis hors-service un site internet hébergeant un forum djihadiste, peut-on lire sur les comptes Twitter et Facebook du collectif de hackers.

Le corps d'une victime supplémentaire retrouvé à l'aéroport de Zaventem

Le corps d'une victime supplémentaire a été retrouvé mercredi après-midi à l'aéroport de Zaventem. Lors de l'enquête judiciaire en cours, un mur s'est effondré, a appris l'agence Belga de source fiable.

Les spécialistes américains critiquent les services de sécurité belges qui sont des enfants

Les spécialistes américains ne sont pas impressionnés par les services de sécurité belges. L'un d'entre eux n'hésite pas à traiter les enquêteurs belges "d'enfants" incapables de gérer efficacement la menace terroriste actuelle.

Lire l'article ici

Les stations de métro de la Stib fermeront à 19h

Témoignage : "Tout le monde était suspect à mes yeux"

Nioucha M., 25 ans, fait partie des rescapés de l'attentat de Zaventem. Présent dans le hall des départs au moment du drame, il nous décrit son état psychologique quelques minutes après la double explosion survenue à quelques mètres de lui.

Lire le témoignage ici

Les nouveaux éléments de l'enquête

Les frères belges Ibrahim et Khalid El Bakraoui ont été identifiés comme deux des kamikazes des attentats coordonnés de Bruxelles qui ont fait 31 morts et 270 blessés mardi, a indiqué mercredi le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw.

Lire l'article ici

Belga
© Belga

Un "testament" et 15 kilos d'explosifs retrouvés

Le kamikaze qui s'est fait exploser mardi à l'aéroport, Ibrahim El Bakraoui, a abandonné "dans une poubelle" un ordinateur contenant son testament, où il affirme "ne plus savoir quoi faire" car il est "recherché de partout", a affirmé le procureur fédéral.

Ce "testament" a été retrouvé sur un ordinateur, abandonné dans une poubelle de la rue de la commune bruxelloise de Schaerbeek où la police a mené une série de perquisitions mardi, découvrant "15 kilos d'explosif de type TATP, 150 litres d'acétone, 30 litres d'eau oxygénée, des détonateurs, une valise remplie de clous et de vis ainsi que du matériel destiné à confectionner des engins explosifs", a précisé le procureur.

Des centaines de personnes observent une minute de silence place de la Bourse

Des centaines de personnes se sont réunies mercredi midi pour respecter une minute de silence sur la place de la Bourse au coeur du piétonnier transformé depuis mardi en lieu de rassemblement spontané de la population en deuil à la suite des attentats qui ont frappé la capitale belge.

A 12h00 précises, la foule présente sur la place a respecté une minute de silence ci et là interrompue par les crépitements des appareils photo des journalistes, et les propos incohérents qu'un homme s'est soudainement mis à crier. La minute de silence s'est achevée par un "vive la Belgique" anonyme, aussitôt repris par le public qui a longuement applaudi.

Belga
© Belga

Le troisième suspect toujours en fuite

Un troisième suspect de l'attentat de mardi à l'aéroport de Zaventem est toujours en fuite, a déclaré le procureur fédéral Frederic van Leeuw. Aux côtés du Belge Ibrahim El-Bakraoui (au milieu), et d'un deuxième kamikaze "pas encore identifié" (à gauche) se trouvait un troisième homme, "vêtu d'une veste claire et d'un chapeau", qui est toujours "en fuite" (à droite), selon le procureur. "Son sac contenait la charge explosive la plus importante", a-t-il précisé.

Belga
© Belga

Le roi et la reine durant la minute de silence

Belga
© Belga

Les frères El Bakraoui identifiés comme auteurs des attentats de Bruxelles

Les frères belges Ibrahim et Khalid El Bakraoui ont été identifiés comme auteurs des attentats coordonnés de Bruxelles qui ont fait 31 morts et 270 blessés, a indiqué mercredi le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw.

Ibrahim a été identifié grâce à ses empreintes comme étant l'un des auteurs des attentats de l'aéroport. Son frère Khalid a lui été identifié lui aussi par ses empreintes comme auteur de l'attentat à la station de métro de Maelbeek.

Appels à des marches et des veillées silencieuses sur les réseaux sociaux

De nombreux appels à la mobilisation sont lancés via les réseaux sociaux en vue de l'organisation, dans les prochains jours, de marches et veillées silencieuses en hommage aux victimes. Une marche contre le terrorisme sera notamment organisée le lundi de Pâques par l'"Army of Colors". Un appel est lancé sur Facebook pour un rassemblement autour de l'Atomium à 13h00. De son côté, "Prayforbelgium" invite également les citoyens, via sa page Facebook, à une marche autour de l'Atomium, mais samedi après-midi cette fois. Outre Bruxelles, des rassemblements sont appelés à travers le pays, notamment à Malines et Audenarde.

Le niveau 4 de la menace terroriste maintenu à l'issue d'une réunion mercredi matin

Le niveau 4 de la menace terroriste maintenu à l'issue d'une réunion mercredi matin

Minute de silence à la Commission européenne en hommage aux victimes des attentats

Le dernier bilan officiel est de 270 blessés et 31 morts

Le kamikaze du métro Maelbeek a été identifié comme Khalid El Bakraoui. L'autre frère, Ibrahim, aurait commis l'attentat à l'aéroport. Le parquet confirme donc la mort des deux frères El Bakraoui.

Minute de silence et recueillement observés par les autorités à Schuman et Maelbeek

Une minute de silence a été observée mercredi à midi au Berlaymont et sur la place située devant l'institution à la suite des attentats perpétrés mardi matin à l'aéroport de Zaventem et la station de métro Maelbeek à Bruxelles. Seule la délégation officielle, composée notamment des Premiers ministres belge Charles Michel et français Manuel Valls ainsi que du roi Philippe et du ministre de l'Intérieur Jan Jambon, a pu entrer dans le bâtiment de la Commission européenne pour se recueillir.

Elizabeth II "profondément choquée et peinée" par les attentats de Bruxelles.

La reine Elizabeth II, "profondément choquée et peinée" par les attentats de Bruxelles qui ont fait une trentaine morts, a adressé ses "plus sincères condoléances" aux victimes et à leurs familles, a indiqué mercredi Buckingham Palace.

Match des Diables Rouges face au Portugal annulé

Le match de préparation que les Diables Rouges devaient disputer mardi prochain face au Portugal, au stade Roi Baudouin, à Bruxelles, a été annulé à la demande de la Ville de Bruxelles.

Plus d'informations ici

Une personne arrêtée à Anderlecht

Une personne aurait bien été interpellée à Anderlecht en lien avec les attentats de Bruxelles. Il ne s'agirait cependant pas de Najim Laachraoui selon des sources policières. La RTBF précise cependant que plusieurs opérations seraient en cours dans la capitale.

Les Affaires étrangères ouvrent un registre de condoléances en ligne

Le service public fédéral Affaires étrangères annonce, via son compte Twitter, qu'il a ouvert un registre de condoléances en ligne à la suite des attentats sanglants perpétrés mardi à Bruxelles. Toute personne peut poster un message de condoléances sur le site web des Affaires étrangères.

Brussels Airport restera fermé jeudi aussi.

Il n'y aura pas de vols de passagers jeudi à Brussels Airport.

Minute de silence

Plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées Place de la Bourse en centre-ville et ont rompu le silence aux cris de "Vive la Belgique", suivis par des applaudissements, selon une journaliste de l'AFP. Le couple royal belge, le Premier ministre Charles Michel accompagné de son homologue français Manuel Valls et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ont observé ce recueillement, le visage grave, au siège de la Commission au coeur du quartier européen.

"Ce sont des blessures de guerre qu'on n'a pas l'habitude de voir"

Sur la trentaine de morts et 260 blessés, au dernier bilan non définitif, les services de secours ont constaté des brûlures et des mutilations importantes. Quelques blessures par balle, liées à des tirs à l'aéroport ont été référencées, de source médicale.

Les blessures liées aux explosions sont de nombreuses brûlures et mutilations. "Ce sont des blessures de guerre qu'on n'a pas l'habitude de voir", a estimé mercredi la porte-parole de la Croix-Rouge de Belgique, Nancy Ferroni. "Ce sont des membres arrachés, des brûlures très graves, des personnes carbonisées, des éclats de métal dans le corps...". Les bombes utilisées l'attaque terroriste de mardi matin à l'aéroport de Zaventem contenaient des clous, a indiqué à VTM l'administrateur délégué de l'hôpital universitaire Gasthuisberg de Louvain, Marc Decramer. La plupart des victimes accueillies dans cet hôpital présentaient des fractures, brûlures et d'importantes coupures causées par des objets métalliques. L'identification des personnes décédées est par ailleurs rendue difficile par l'état des corps.

Les entreprises peuvent invoquer le chômage temporaire pour force majeure

Les entreprises dont le personnel ne peut pas travailler suite aux attentats de mardi, peuvent invoquer le chômage temporaire. C'est ce que déclare le ministre de l'Emploi Kris Peeters.

BELGA
© BELGA

De Croo souhaite une évaluation des problèmes de réseau

Le vice-premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) a demandé aux différents opérateurs de télécom d'analyser les problèmes de réseau de ce mardi. Après les attentats d'hier, le réseau de téléphone a été saturé pendant des heures.

Le ministre étudiera avec le Centre de crise s'il est possible d'intensifier l'utilisation de réseaux sociaux en temps de crise. Outre les opérateurs, il invitera notamment Microsoft (Skype), Facebook (Whatsapp), Twitter et Google à participer activement à cette concertation.

BELGA
© BELGA

Unis contre la haine

Najim Laachraoui n'aurait pas été arrêté

Contrairement à ce que communiquent certains médias, Najim Laachraoui n'aurait pas été arrêté. C'est ce que révèle le quotidien Standaard.

Les hôtels continuent à proposer des chambres gratuites

Interrogé par le quotidien De Morgen, Rodolphe Van Weyenbergh, le porte-parole de Brussels Hotels Association (BHA), annonce que les hôtels bruxellois continuent à proposer des chambres gratuites aux personnes touchées par les attentats. Le secteur offre des centaines de chambres.

Minute de silence à midi

Les hommages aux victimes et le soutien à leurs proches se multiplient dans la capitale, après les attentats sanglants de mardi. Une minute de silence aura lieu mercredi midi en divers endroits à Bruxelles. Le gouvernement bruxellois avait invité mardi soir la population à observer une minute de silence.

L'exécutif bruxellois se réunira, ensemble avec le personnel de la Stib, au dépôt Delta des réseaux de bus et de métro. Les souverains, ainsi que le Premier ministre, participeront à une minute de silence aux alentours du rond-point Schuman à Bruxelles.

La plupart des magasins sont ouverts

La fédération de la distribution Comeos s'attend à ce que la plupart des magasins soient ouverts. Le gouvernement n'a pas ordonné de fermer les magasins après les attentats de mardi. "D'après nous, la plupart des magasins seront ouverts. On essaie de reprendre la vie quotidienne. Mais évidemment, la décision appartient au commerçant d'ouvrir ou pas", explique Marieke Huion de Comeos.

La journée noire du 22 mars en images

Ce mardi 22 mars 2016, des attentats terroristes ont frappé Bruxelles, le coeur de l'Europe. L'un perpetré à l'aéroport de Bruxelles fait plus de 15 morts et des dizaines de blessés, l'autre à la station de métro Maelbeek une vingtaine de morts et des dizaines de blessés. Retour en images sur ce jour noir dans l'histoire de la Belgique. Voir les images en cliquant ici

BELGA
© BELGA

Attentats de Bruxelles : la piste des terroristes de Paris

L'implication annoncée des frères el Bakraoui, kamikazes présumés de Zaventem, accrédite l'hypothèse d'une opération menée par les derniers membres du groupe Abaaoud-Abdeslam. De quoi ruiner l'image de possible " repenti " du prisonnier de Bruges. Lire la suite ici.

Reuters
© Reuters

Qui sont les deux kamikazes de Zaventem ?

Il s'agirait des frères El Bakraoui. Ils sont connus des services de police mais pour grand banditisme et pas pour terrorisme. Najim Laachraoui, à droite sur l'image, aurait lui été arrêté à Anderlecht ce matin. Lire la suite ici

Najim Laachraoui aurait été arrêté à Anderlecht

Najim Laachraoui a été arrêté à Anderlecht, selon les médias du groupe IPM.

Cet homme est soupçonné d'avoir participé aux attentats perpétrés mardi à Bruxelles. Le parquet fédéral n'a pas confirmé cette information pour l'instant. L'ADN de Najim Laachraoui avait également été retrouvé sur "du matériel explosif utilisé lors des attaques" qui ont fait 130 morts le 13 novembre à Paris.

L'homme, parti en Syrie en février 2013, était recherché depuis le 4 décembre. Il avait été contrôlé sous la fausse identité de Soufiane Kayal début septembre à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam et de Mohamed Belkaïd, un Algérien de 35 ans abattu par la police à Forest.

Quelques unes de la presse ce matin

Belga
© Belga

Une Marocaine parmi les victimes

Une Marocaine a été tuée mardi dans les attentats de Bruxelles et quatre autres ont été blessés dont deux grièvement, a rapporté l'agence marocaine MAP. La femme est décédée dans l'explosion du métro de Bruxelles, tandis que les quatre autres Marocains ont été blessés dans les attentats ayant frappé l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, a indiqué l'agence citant des sources diplomatiques marocaines à Bruxelles qui évoquent un bilan provisoire.

Plus de 10.000 appels au numéro mis à disposition par le centre de crise

Plus de 10.000 appels ont été reçus mardi au numéro d'urgence mis en place par centre de crise du SPF Intérieur. Jusqu'à 110 opérateurs, dont certains membres de la Croix-Rouge, ont été mobilisés pour répondre à ces appels.

"Les attentats ont coûté 4 milliards"

Les dégâts économiques consécutifs aux attentats perpétrés à Bruxelles sont évalués à 4 milliards d'euros, d'après une première estimation. "Si la menace terroriste persiste ou que d'autres attentats sont commis, ces coûts pourraient encore augmenter", affirme l'économiste en chef d'ING Peter Vanden Houte, mercredi dans les colonnes de Het Nieuwsblad.

Au moins 15 morts à l'aéroport qui reste fermé

L'aéroport de Zaventem est totalement fermé mercredi et le restera jusque dans la soirée, au lendemain du double attentat perpétré dans le hall des départs et qui a fait au moins 15 morts, indique la porte-parole de l'aéroport, Florence Muls, mercredi matin. Aucun vol passager ou fret n'est prévu.

BELGA
© BELGA

"Plus d'une trentaine de personnes" identifiées comme liées aux attentats de Paris

Le Premier ministre français Manuel Valls a indiqué mercredi que "plus d'une trentaine de personnes" ont été à ce jour identifiées comme liées aux attentats djihadistes de Paris le 13 novembre.

"A ce jour, plus d'une trentaine de personnes ont été identifiées comme liées aux attentats de Paris. Onze sont décédées, douze sont sous les verrous, d'autres sont recherchées", a dit M. Valls sur la radio Europe 1, au lendemain des attentats meurtriers de Bruxelles.

AFP
© AFP

Les fratries jihadistes

Qu'il s'agisse de partir en Syrie ou de passer à l'action violente au nom de l'islam, les cellules jihadistes comportent de nombreuses fratries, pour des motifs logiques et tactiques, soulignent psychiatres et psychologues spécialisés. A lire ici

Belga
© Belga

Un frère à Maelbeek, un autre à Zaventem ?

La VRT affirme quant à elle que les deux frères sont bien impliqués dans les attentats de Bruxelles, qui ont fait une trentaine de morts et 250 blessés, mais qu'ils ont agi dans deux endroits différents: l'un d'eux aurait commis l'attentat à l'aéroport, tandis que l'autre s'est fait exploser dans le métro à la station Maelbeek, qui a fait au moins 15 morts.

Maggie De Block évoque un bilan "d'environ 31" morts et 260 blessés

La ministre de la Santé publique, Maggie De Block, a évoqué mercredi un bilan "d'environ 31" morts et de 260 blessés, à la suite des attentats perpétrés mardi à Bruxelles, sur les ondes de Radio 1 de la VRT.

Les modalités du deuil national

Quelles seront les modalités du deuil national de trois jours ? Un comité restreint se réunit en ce moment. Retour sur les autres journées de deuil national. A lire ici

Reuters
© Reuters

Le personnel de l'aéroport réduit au strict minimum

La direction de Brussels Airport a demandé aux entreprises actives sur le site de l'aéroport de Zaventem de réduire leur personnel au strict nécessaire. Pour l'heure, on ignore encore combien de temps l'aéroport restera fermé. "L'enquête judiciaire est en cours, nous ne pouvons pas encore accéder au hall des départs pour évaluer les dégâts", a indiqué mercredi matin la porte-parole de Brussels Airport, Anke Fransen.

Quelque 20.000 personnes travaillent à l'aéroport. "Elles sont employées par diverses entreprises, qui doivent décider quels sont les employés nécessaires à ce stade sur le site et transmettre leurs noms à la police afin de passer les contrôles", a précisé Mme Fransen.

L'homme au chapeau serait aussi identifié

Selon la RTBF, la personne recherchée depuis mardi après l'attentat de l'aéroport de Zaventem et dont une image a été diffusée mardi soir le montrant portant un chapeau et une veste claire pourrait être (BIEN: pourrait être) Najim Laachraoui, un djihadiste présumé de 24 ans qui aurait été l'artificier des équipes qui ont semé la terreur dans la capitale française le 13 novembre 2015, faisant 130 morts.

El Bakraoui

Qui sont les frères El Bakraoui ?

Ils sont connus des services de police mais pour grand banditisme et pas pour terrorisme.

Les frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui auraient été impliqués dans les fusillades qui se sont déroulées mardi dernier à Forest. Au cours de ces dernières, quatre policiers ont été légèrement blessés et un suspect, Mohamed Belkaid, a été abattu par un tireur d'élite des unités spéciales de la police fédérale alors qu'il s'apprêtait à faire feu sur la police.

Selon les informations de la Dernière Heure, les deux frères âgés de 27 et 30 ans, étaient déjà recherchés par la police. En 2010, Ibrahim avait été condamné à 9 ans de prison par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov lors d'un braquage. Début 2011, Khalid El Bakraoui, arrêté en possession de kalachnikovs, avait lui été condamné à 5 ans de prison pour des "car-jackings".

Selon la RTBF deux kamikazes de Zaventem ont été identifiés

Il s'agirait des frères El Bakraoui. Ils sont connus des services de police mais pour grand banditisme et pas pour terrorisme. Ce serait l'un des deux qui aurait loué sous une fausse identité l'habitation du 60 rue du Dries à Forest, lieu de la fusillade de la semaine dernière.

Bruxelles groggy, mais toujours debout

Si la barbarie a fait vaciller le pays, la presse veut voir mercredi une Belgique qui "reste debout", dont "l'union fait la force" et qui ne capitule pas face à "la terreur islamiste". Lire ici la suite.

Belga
© Belga

Un certain nombre de tunnels et une partie de la rue de la Loi restent fermés

Un certain nombre de tunnels et une partie de la rue de la Loi restaient fermés mercredi matin à Bruxelles au lendemain des attentats qui ont fait au moins 34 morts, indique Mobiris sur son site internet. Les tunnels Tervuren, Cinquantenaire, Loi et Reyers vers le centre sont ainsi interdits au trafic. Hier/mardi, tous les tunnels bruxellois de plus de 300 mètres avaient été fermés à la circulation.

Le FBI va se rendre en Belgique

Une délégation du FBI et de la police de New York va se rendre à Bruxelles, a annoncé mardi soir le responsable de la lutte antiterroriste de la police de New York John Miller, expliquant que des Américains figuraient parmi les victimes des attentats.

Trains, trams, bus: ce qui roule ce mercredi matin

Le point sur la situation sur le réseau de la STIB et à la SNCB ce mercredi matin. A lire ICI

Les trois suspects sont arrivés en taxi à l'aéroport

Les trois suspects des attentats perpétrés mardi à Brussels Airport sont arrivés en taxi à l'aéroport, a indiqué le bourgmestre de la commune de Zaventem, Francis Vermeiren. A lire ici

Belga
© Belga

La plupart des gares bruxelloises ouvertes mercredi (SNCB)

Les gares de Bruxelles-Midi, Bruxelles-Central, Bruxelles-Nord et Bruxelles-Luxembourg sont ouvertes mercredi matin, avec une seule porte d'accès, indique la SNCB. Les gares de Schuman, Bruxelles-Congrès, Bruxelles-Chapelle, Mérode et de l'aéroport de Zaventem resteront fermées. Les gares d'Etterbeek, Schaerbeek, Delta, Meiser, Simonis et Bruxelles-Ouest ont quant à elles rouvertes leurs portes.

Une deuxième colonne de véhicules militaires est arrivée à Brussels Airport

Une deuxième colonne de véhicules militaires est arrivée mardi vers 22h00 à Brussels Airport, a constaté l'agence Belga sur place. Plus tôt dans la soirée, vers 20h, une première colonne d'une demi-dizaine de camions transportant des militaires lourdement armés étaient venus sur place.Deux heures plus tard, ce sont pas moins d'une dizaine de camions avec de nouveaux soldats, accompagnés d'une jeep blindée et d'un véhicule de communication radio.

Le réseau de métro de la STIB partiellement accessible dès mercredi matin

Le réseau de métro et de prémétro de la STIB sera partiellement remis en service mercredi matin. Outre celles du tronc commun de l'axe est-ouest comprises entre "Parc" et "Maelbeek", de nombreuses stations du réseau souterrain de la société bruxelloise de transports en commun resteront toutefois fermées.

Concrètement

pour la ligne de métro 1, les rames de métros s'arrêteront dans les stations Stockel, Roodebeek, Montgomery et Schuman d'une part et les stations Gare Centrale, De Brouckère et Gare de l'Ouest d'autre part. Des navettes de bus seront mises en place entre Schuman et la Gare centrale. Pour la ligne 5, les métros s'arrêteront dans les stations Delta, Pétillon et Schuman d'une part et les stations Gare centrale, De Brouckère, Gare de l'Ouest, Saint-Guidon et Erasme d'autre part. Des navettes de bus seront mises en place entre Schuman et la Gare centrale.

Les lignes 2 et 6 qui parcourent le sous-sol de la Petite Ceinture ne seront pas exploitées.

Les lignes de prémétro 3 et 4 seront exploitées normalement à l'exception des stations Horta, Parvis de Saint-Gilles, Porte de Hal, Lemonnier, Anneessens, Bourse et Rogier. Seront exploitées les stations de prémétro Albert, Gare du Midi, De Brouckère et Gare du Nord.

Les lignes de tram 7 et 25 empruntant le tunnel de prémétro de la Grande Ceinture seront exploitées normalement à l'exception des stations Boileau, Georges-Henri, et Diamant. Seule la station de prémétro Montgomery sera exploitée.

La décision de rouvrir ou non des stations de métro et de prémétro allait dépendre des effectifs que le gouvernement fédéral serait en mesure de dégager en effectifs militaires et/ou policiers pour renforcer la sécurité des usagers dans chacune de celles que l'on s'engagerait à rouvrir, avait-on indiqué mardi, en début de soirée dans l'entourage du gouvernement bruxellois.

La police allemande arrête trois Kosovars de Bruxelles soupçonnés de liens terroristes

La police allemande arrête trois Kosovars de Bruxelles soupçonnés de liens terroristes

La police allemande a arrêté mardi sur l'autoroute Münich-Salzbourg trois Kosovars qui pourraient être liés à un réseau terroriste. Le trio se déplaçait à bord d'une voiture portant des plaques d'immatriculation belges. Des liens entre ces personnes et les attentats commis mardi à Bruxelles n'ont pas été établis à ce stade des investigations mais une enquête a été ouverte pour "suspicion de préparation d'un grave acte criminel contre un Etat".

Selon la radio bavaroise BR, l'intervention policière a été décidée à la suite d'une information parvenue de manière anonyme sur un formulaire de contact online de la police bavaroise. Il y était fait mention d'un projet d'attentat et de deux Kosovars circulant à bord d'une Mercedes de teinte grise. Des agents de la police de Rosenheim ont tracé le véhicule et l'ont forcé à s'immobiliser. Les occupants, deux frères et un troisième passager, âgé de 36 à 46 ans, ont déclaré travailler pour une firme de construction belge. Les plans découverts dans leur véhicule semblent provenir d'un chantier sur lequel ils ont été actifs. Un des frères fait l'objet d'un mandat d'arrêt délivré contre lui au Kosovo.

Attentat à Zaventem: les assaillants transportaient les bombes dans des valises

"Ils sont venus en taxi avec des valises, leurs bombes étaient dans les valises. Ils ont mis leurs valises dans des chariots. Les deux premières bombes ont explosé", a affirmé le bourgmestre de Zaventem, Francis Vermeiren à l'AFP. "Le troisième a aussi mis sa valise sur un chariot mais il a dû paniquer, elle n'a pas explosé", a-t-il ajouté.

La fontaine de Trevi aux couleurs de la Belgique

AFP
© AFP

La porte de Brandebourg et la Fontaine de Trevi également aux couleurs de la Belgique

La porte de Brandebourg à Berlin et la Fontaine de Trevi à Rome se sont également parées des couleurs de la Belgique pour rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles.

Les témoignages de solidarité et de sympathie affluent du monde en entier. La Tour Eiffel à Paris, la tour Burj Khalifa à Dubaï ou encore l'antenne de la tour emblématique du One World Trade Center à New York étaient également éclairées en noir, jaune et rouge mardi soir

"Il ne faut pas céder à la peur"

"C'est important de ne pas céder à la peur", a déclaré Mgr. Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, dans une interview au journal français La Croix. "Nous sommes tous sous le choc. À l'heure actuelle, il est difficile de dire s'il s'agit d'une réponse à l'arrestation de Salah Abdeslam, ou si ces attentats étaient déjà prévus bien en amont par les terroristes. Mais, quoi qu'il en soit, nous ne pouvions pas imaginer quelque chose de pareil. Bien sûr, on savait que cela pouvait arriver, mais jamais on n'imagine un tel drame. Ce qui s'est passé peut arriver à n'importe qui."

"La semaine passée, moi-même j'étais à Zaventem en revenant de Rome et je connais bien la station de métro Maelbeek. N'importe quel Bruxellois aurait pu être victime. Les messages de soutien que nous recevons de partout, du pape comme des évêques français et du monde entier, sont très importants. Ces signes de fraternité nous font sentir combien nous sommes unis dans la foi comme dans l'humanité", a déclaré l'archevêque, qui souligne le travail des services d'aumônerie à l'aéroport national pour les victimes et leurs familles.

"Une telle violence ne mène nulle part. Nous devons rester fidèles à notre message et appel à la paix. Nous devons garder notre appel à la fraternité, au vivre ensemble".

"Ce genre d'attentats souligne que n'importe qui peut être touché. Il existe un grand danger que la peur s'installe partout. La tentation pour résoudre ces attaques terroristes est de se retourner contre les immigrés, les réfugiés, qui redeviendront une nouvelle fois victimes."

La police fédérale appelle les citoyens à lui envoyer d'éventuelles images des suspects

La police fédérale a communiqué peu près 20h00, notamment sur son compte Twitter, un appel aux citoyens belges à lui faire parvenir des images des auteurs présumés des attentats de mardi matin s'ils en ont.

"Toutes personnes qui ont fait des images amateurs sur lesquelles les auteurs peuvent être vus et qui pourraient aider à faire avancer l'enquête, peuvent envoyer ces images à l'adresse mail suivante: avisderecherche@police.belgium.eu", communique la police. "Nous demandons explicitement de ne pas inutilement surcharger cette adresse mail."

Quelques dizaines de personnes passeront la nuit au hall sportif de Zaventem

Quelques dizaines de personnes -"cent, au maximum"- passeront la nuit dans le hall sportif de Zaventem, le premier endroit réquisitionné pour accueillir les voyageurs après les attentats qui ont frappé Brussels Airport mardi matin, a indiqué le bourgmestre Francis Vermeiren.

Le bourgmestre a une nouvelle fois souligné les nombreux efforts fournis par les compagnies aériennes pour loger leurs clients à l'hôtel. De ce fait, de nombreuses personnes ont pu quitter le centre d'accueil mardi après-midi par bus. "Il n'y aura finalement pas tellement de gens qui passeront la nuit ici", conclut M. Vermeiren.

Les drapeaux en berne au siège de l'Otan

L'Otan a mis mardi en berne les drapeaux de ses 28 Etats membres ainsi que le sien après les attentats qui ont frappé l'aéroport de Bruxelles-National et la station de métro Maelbeek, a constaté l'agence Belga.

Ces drapeaux encadrent la pelouse d'honneur, située face à l'entrée principale du siège bruxellois de l'Alliance atlantique. Ils flottaient en début de soirée à mi-mât dans le vent.

"C'est la première fois que je vois cela depuis (les attentats commis le 11) septembre 2011" qui avaient touché New York et Washington, a confié un des membres du service de gardiennage.

"Nous sommes tous ensemble avec notre allié belge en ce jour sombre", avait affirmé plus tôt dans la journée le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.

Il a ensuite qualifié les attentats commis à Bruxelles de "nouvelle attaque contre les sociétés occidentales ouvertes", dans une interview accordée à l'agence Belga.

La Stib veut assurer un service sûr mercredi

La Stib fait en ce moment "tout ce qu'il est possible pour garantir une sécurité maximale sur le réseau de transport public mercredi matin", annonce-t-elle dans un communiqué mardi. Les utilisateurs peuvent, dès 6h00, appeler le centre de contact (070/23.20.00) ou consulter le site web (stib.be) pour obtenir plus d'informations sur l'état de fonctionnement du réseau.

La police allemande a arrêté trois suspects

La police allemande a arrêté trois suspects sur l'autoroute en provenance de Bruxelles. Il est possible que ceux-ci aient des liens avec un réseau terroriste, selon les médias allemands.

Le gouvernement bruxellois invite à observer une minute de silence mercredi

Le gouvernement bruxellois a invité mardi soir la population à observer, comme lui-même le fera, une minute de silence, mercredi à 12h00, a annoncé le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, à l'issue d'une réunion des ministres régionaux tenue en son cabinet en début de soirée.

La réunion a permis à l'ensemble du gouvernement régional de disposer d'un point de la situation actualisée, après les réunions successives des Conseils national et régional de sécurité.

Le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet qui a suivi tout au long de la journée l'évolution de la situation au sein de la STIB a notamment dressé un état des lieux des perspectives de réouverture progressive du réseau bruxellois de transport en commun.

Il a ainsi confirmé que les lignes de trams et de bus circulant en surface devraient reprendre leur fonctionnement normal dès mercredi matin. Le degré et le moment de la remise en service du métro dépendra des moyens qui auront été activés pour sa sécurisation, a-t-on appris à l'issue de la réunion.

Les victimes ont été réparties dans différents hôpitaux en province et à Bruxelles

Les victimes des attentats à Zaventem ont été réparties à travers quinze hôpitaux dans les provinces du Limbourg, d'Anvers, du Brabant flamand, de la Flandre orientale et pour les plus graves de Bruxelles, a indiqué mardi vers 19h15 Els Cleemput, porte-parole du cabinet de la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block. Les personnes blessées lors de l'attentat à la station Maelbeek ont été soignées dans douze hôpitaux bruxellois.

En cas d'attentat, face à la possibilité d'acte(s) successif(s), les hôpitaux les plus proches sont réservés aux personnes grièvement blessées qui doivent être prises en charge urgemment afin d'éviter de saturer le réseau de soin. De même, des services de secours des provinces avoisinantes ont ainsi été mobilisés sur les lieux des attaques. A la suite des attentats de novembre à Paris, les autorités ont demandé aux hôpitaux d'évaluer leur capacité de réserve, mobilisable à côté de leur service quotidien.

Els Cleemput estime le bilan provisoire des blessés à 250. Elle remarque que celui-ci est variable, étant donné que des personnes ayant quitté les lieux des attentats par leurs propres moyens se sont rendues par la suite dans les hôpitaux.

Des centaines de personnes réunies à la Bourse

Des centaines de personnes se sont réunies spontanément devant la Bourse de Bruxelles, mardi soir, dans un mouvement de solidarité en réaction aux attentats qui ont frappé Brussels Airport et la station de métro bruxelloise de Maelbeek. D'innombrables messages de compassion et d'espoir ont été inscrits à la craie sur le sol.

Belga
© Belga

Les travaux de déblayage à Brussels airport dureront toute la nuit et encore mercredi

Les travaux de déblayage de l'aéroport de Zaventem devraient durer toute la nuit de mardi à mercredi et se poursuivre encore mercredi, indique-t-on mardi soir de source policière.

"En raison de l'étendue des dégâts, les travaux de déblayage devraient durer toute la nuit", affirme cette source, qui ajoute que le site de l'aéroport restera inaccessible pendant toute cette période. Outre les pompiers, la police scientifique et le parquet sont présents pour effectuer divers devoirs d'enquête.

#Brussels, l'Hotel de Ville de Paris est en train de t'écrire

La Tour Eiffel aux couleurs belges ce soir

Un engin explosif, des produits chimiques et un drapeau de l'EI découverts à Schaerbeek

Les perquisitions menées mardi à Schaerbeek ont permis de découvrir un engin explosif contenant entre autre des clous, des produits chimiques et un drapeau de l'Etat islamique, indique le parquet fédéral dans un communiqué.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que l'enquête ouverte par la section anti-terroriste du parquet fédéral à la suite des attentats qui ont frappé Bruxelles dans la matinée a été confiée à trois juges d'instruction spécialisés en matière de terrorisme. "Une photo de trois hommes suspects a été prise à Zaventem. Deux d'entre eux ont vraisemblablement accompli un attentat suicide. Le troisième, vêtu d'une veste claire et portant un chapeau est activement recherché", poursuit le parquet selon lequel "diverses perquisitions sont en cours à plusieurs endroit dans le pays". Plusieurs témoins sont également entendus.

"Le parquet fédéral comprend le besoin d'information, mais nous communiquons uniquement les informations vérifiées et les informations qui ne peuvent pas nuire à l'enquête", conclut le parquet.

Une marche "Contre la peur" dimanche à Bruxelles

Une marche "Contre la peur" sera organisée à Bruxelles dimanche, en réponse aux attentats perpétrés mardi dans la capitale belge. Le rendez-vous du rassemblement est prévu devant la Bourse à 14h00, a indiqué Emmanuel Foulon, un porte-parole au Parlement européen, à l'origine de cette initiative.

"Chaque citoyen européen a été attaqué dans ses droits et ses libertés. Il est important de montrer que la Belgique refuse de se soumettre au terrorisme. Ce rassemblement sera le symbole du vivre ensemble et d'une solidarité indispensable en ces moments difficiles pour chacun d'entre nous", a commenté M. Foulon.

Un engin explosif et un drapeau de l'EI découverts lors de perquisitions

Attentats de Bruxelles: un engin explosif et un drapeau de l'EI découverts lors de perquisitions mardi à Schaerbeek (parquet fédéral).

Horrifiée par les attentats de Bruxelles, Merkel déterminée "à vaincre le terrorisme"

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dit horrifiée par les attentats de mardi à Bruxelles et déterminée "à vaincre le terrorisme".

"L'effroi est aussi illimité que la détermination à vaincre le terrorisme" après ces attentats, a-t-elle dit à Berlin devant la presse. "Les assassins de Bruxelles sont des terroristes qui n'ont aucune considération pour les commandements de l'humanité", a-t-elle encore déclaré, qualifiant les auteurs de ces attaques "d'ennemis de toutes les valeurs de l'Europe".

Le roi Philippe invite la population à garder confiance: "nous continuerons à répondre ensemble avec fermeté, avec calme et dignité"

"Face à la menace, nous continuerons à répondre ensemble avec fermeté, avec calme et dignité. Gardons confiance en nous-même. Cette confiance est notre force", a indiqué mardi soir le roi Philippe lors d'une brève allocution télévisée, exceptionnelle eu égard à la gravité des attentats qui ont frappé Bruxelles.

"Aujourd'hui, notre pays est en deuil. Pour chacun de nous, ce 22 mars ne sera plus jamais une journée comme les autres", a dit le chef de l'Etat, la mine grave. "Les vies brisées, les blessures profondes, ces souffrances sont celles de tout notre pays. Mathilde et moi partageons votre peine, vous qui avez perdu un proche ou qui avez été blessés par les attentats lâches et odieux d'aujourd'hui", a-t-il poursuivi.

Le roi Philippe invite la population à garder confiance

Le roi Philippe invite la population à garder confiance: "nous continuerons à répondre ensemble avec fermeté, avec calme et dignité"

Un engin explosif, des produits chimiques et un drapeau de l'EI découverts à Schaerbeek

Les perquisitions menées mardi à Schaerbeek ont permis de découvrir un engin explosif contenant entre autre des clous, des produits chimiques et un drapeau de l'Etat islamique, indique le parquet fédéral dans un communiqué.

De nouveaux explosifs retrouvés à l'aéroport de Zaventem

Des explosifs ont à nouveau été découverts mardi soir à Brussels Airport, selon une source policière. Les lieux sont à nouveau bouclés. Le service de déminage s'est rendu sur place.

Vincent genot
par Vincent genot

"Résister à la barbarie la plus extrême"

Le Premier ministre Charles Michel a appelé mardi la population à "tout mettre en oeuvre pour sauvegarder nos libertés fondamentales" et revenir rapidement à "une vie normale". M. Michel a confirmé à l'issue d'un conseil national de sécurité la réouverture progressive des transports en commun, moyennant des mesures renforcées sur le plan de la sécurité.

Des vies innocentes ont été brisées en plein vol à Zaventem et au coeur de Bruxelles, "fauchées par la barbarie la plus extrême", a-t-il dit. "Il y a un avant et un après" 22 mars 2016.

Jetairfly effectuera tous ses vols, jusqu'à dimanche, via les aéroports régionaux

La compagnie aérienne Jetairfly effectuera jusqu'à dimanche tous ses vols, aller et retour, via les aéroports régionaux de Charleroi et d'Ostende, a-t-elle annoncé mardi. Le tour-opérateur Jetair prendra contact avec tous les passagers concernés pour leur donner les nouvelles informations de vol, précise l'entreprise dans un communiqué. La compagnie aérienne demande par ailleurs aux voyageurs de se présenter 3 heures avant le départ à l'aéroport régional. A l'approche des vacances de Pâques, 69 vols étaient prévus à Brussels Airport dans les cinq prochains jours, pour 25.860 passagers

La police fédérale diffuse un avis de recherche

La police fédérale a diffusé ce mardi un avis de recherche. Elle cherche à identifier un homme "suspecté d'avoir commis l'attentat à l'aéroport de Zaventem le mardi 22 mars 2016".

L'avis de recherche complet (avec photo) est disponible via ce lien

Londres "déconseille" à ses ressortissants de se rendre à Bruxelles

Londres "déconseille" à ses ressortissants de se rendre à Bruxelles "sauf raison impérative", après les attentats qui ont frappé la capitale belge, a annoncé Downing Street. Cet avis, très inhabituel concernant un autre pays européen, actualise la précédente recommandation, diffusée peu après les attentats, qui appelait seulement à la "vigilance, à "se tenir à l'écart de la foule" et à "éviter les transports publics".

Opération en cours Avenue Colonel Picquart à Schaerbeek.

.

La file pour prendre un train à Gare du Nord (photo)

Des dizaines de personnes tentent, à l'heure de pointe, de rejoindre les quais de la Gare du Nord (Bruxelles).

Une troisième "bombe" n'a pas explosé à l'aéroport de Zaventem

"Trois bombes avaient été introduites" dans l'aéroport de Bruxelles par les auteurs des attentats, mais l'une d'elles "n'a pas explosé", a annoncé le gouverneur de la province du Brabant Flamand, Lodewijk De Witte. Une équipe de déminage avait procédé en début d'après-midi à l'explosion d'un objet suspect dans le hall de départs, où au moins 14 personnes sont mortes dans deux explosions mardi matin. "C'est parce que trois bombes avaient été introduites dans le bâtiment dont une n'a pas explosé, la troisième", a expliqué Lodewijk De Witte lors d'un point de presse à l'aéroport, retransmis à la télévision.

Brussels Airport: six blessés, dont un grave, parmi les policiers

L'attentat perpétré mardi matin, sous la forme d'une double explosion, dans le hall des départs de l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport) a fait six blessés, dont un grave, parmi les effectifs de la police fédérale présents sur place, a-t-on appris de source policière.

Ban Ki-moon (ONU) dénonce des "attaques méprisables"

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a dénoncé mardi "des attaques méprisables (qui) frappent le coeur de la Belgique et le centre de l'Union européenne", en réaction aux attentats de Bruxelles. M. Ban, cité par son porte-parole Stéphane Dujarric, a "exprimé sa solidarité avec le peuple et le gouvernement belges". "Je suis certain, a-t-il ajouté, que la Belgique et l'Union européenne continueront de répondre à la haine et à la violence dont elles sont victimes aujourd'hui par un engagement sincère et durable en faveur des droits de l'homme, de la démocratie et de la coexistence pacifique".

Reuters
© Reuters

Brussels Airport reste fermé mercredi

L'aéroport de Zaventem restera fermé mercredi, a annoncé mardi après-midi le CEO de Brussels Airport Company, Arnaud Feist. "On étudie la réouverture de l'aéroport pour jeudi", précise-t-il.

"Des clous dans les bombes à Brussels Airport"

Les bombes utilisées pour commettre une attaque terroriste mardi matin à l'aéroport de Zaventem contenaient des clous, a indiqué à VTM l'administrateur délégué de l'hôpital universitaire Gasthuisberg de Louvain, Marc Decramer. La plupart des victimes accueillies dans cet hôpital présentaient des fractures, brûlures et d'importantes coupures causées par des objets métalliques.

Solidarité attentats - Transports dans et hors de Bxl

Des initiatives citoyennes naissent un peu partout en réaction aux attentats. Après l'appel au don du sang et le rassemblement citoyen sur le piétonnier, un groupe intitulé " Solidarité attentats - Transports dans et hors de Bxl " vient d'être créé sur Facebook. En quelques heures seulement, ce sont déjà plus de 3000 particuliers qui proposent leurs services aux membres du groupe.

"Une nouvelle attaque contre nos sociétés ouvertes" (Stoltenberg - Otan)

Les attentats commis mardi matin à Bruxelles sont une nouvelle attaque contre les sociétés occidentales ouvertes et frappent des innocents, a affirmé le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, à l'agence Belga.

"C'est une attaque terrible et lâche", a-t-il déclaré. "Des personnes innocentes et nos sociétés ouvertes sont à nouveau attaquées", a affirmé M. Stoltenberg lors d'une interview accordée à l'agence Belga.

Reuters
© Reuters

Le personnel de la SNCB a peur pour sa sécurité

A la suite des attentats, le trafic ferroviaire en direction et au départ de Bruxelles avait été totalement interrompu. Une reprise partielle est en cours depuis 16h00 dans les principales gares bruxelloises. Philippe Dubois, secrétaire permanent du syndicat CGSP Cheminots, affirme qu'une trentaine d'accompagnateurs de train ont "peur de reprendre leur service et d'être incapables d'assurer leurs fonctions de sécurité parce qu'ils sont fortement stressés".

"C'est l'ensemble du personnel qui a peur pour sa sécurité", ajoute Marianne Lerouge, responsable générale du syndicat chrétien CSC Transcom. "La priorité aujourd'hui est de ramener en sécurité tous les navetteurs chez eux. Mais nous ne sommes pas sûrs de reprendre le travail demain".

Ecoles, centres commerciaux, administrations ouverts mercredi

Les écoles, centres commerciaux, administrations régionales et communales de la capitale seront ouverts mercredi; pour le métro une réouverture partielle se fera "dès que possible" sur les lignes 2 et 6, a annoncé mardi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, à l'issue d'une réunion du conseil régional de sécurité réunissant sous sa présidence les bourgmestres des 19 communes bruxelloises et des chefs des zones de police locale.

Belga
© Belga

Le centre de Bruxelles

Le centre de Bruxelles

Belga
© Belga

Un commando à l'aéroport et un Kamikaze dans le métro ?

L'agence de presse de l'Etat islamique évoque un commando à l'aéroport et un kamikaze dans le métro.

Le Roi s'adressera à la population à 19h

L'État islamique revendique les attentats de Bruxelles

Le groupe terroriste EI a revendiqué les attentats de Bruxelles. C'est ce que communique Amaq Agency, le bureau de presse de l'organisation terroriste.

Plusieurs lieux culturels fermés mardi et mercredi à Bruxelles

Le Kinepolis, les cinémas UGC De Brouckère et Toison d'Or et le cinéma Galeries resteront fermés ce mardi, en raison du relèvement du niveau de la menace terroriste. Les concerts prévus mardi à l'Ancienne Belgique, ainsi que mercredi au Botanique et au Cirque royal sont d'ores et déjà annulés. Le cinéma Galeries, qui accueille notamment le festival du film documentaire Millenium cette semaine, sera également fermé mardi.

L'exploitation du réseau Stib reprend partiellement en surface

11 lignes de bus et 1 ligne de tram sont remises en service : il s'agit des lignes Noctis : http://www.stib-mivb.be/noctis.html?l=fr

Le tram 93 circule.

⚠⚠⚠ 11 lignes de bus et 1 ligne de tram sont remises en service : il s'agit des lignes Noctis (voir plan) :...

Posté par STIB - Officiel sur mardi 22 mars 2016

Plus d'attaques...

Plus d'attaques ...

Reuters
© Reuters

Les magasins fermés à Bruxelles

Les magasins fermés à Bruxelles

Belga
© Belga

Brussels Airlines a annulé 180 vols

Ce mardi, la compagnie aérienne Brussels Airlines a été obligée d'annuler environ 180 vols. Selon Geert Sciot, le porte-parole de la compagnie, plus de 20 000 passagers avaient l'intention de prendre un vol Brussels Airlines.

Les magasins fermés

Les magasins fermés à Bruxelles

Belga
© Belga

Charles Michel, Jan Jambon et Koen Geens se rendent à l'aéroport de Zaventem

Le Premier ministre Charles Michel est parti avec ses ministres de l'Intérieur Jan Jambon et de la Justice Koen Geens à l'aéroport de Zaventem pour une visite sur les lieux de la double explosion. Ils se trouvaient auparavant au Centre de crise avec les différents services.

Une réunion du Conseil national de sécurité est prévue plus tard dans la journée.

Belga

Bourgmestre de Bruxelles: 'Le gouvernement fédéral doit nous donner des moyens supplémentaires'

"Le gouvernement fédéral doit maintenant d'urgence nous donner des moyens supplémentaires. Le ministre de l'Intérieur a lancé un Plan Canal, mais nous n'avons toujours pas les moyens pour cela." C'est ce qu'a déclaré le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) mardi au cours d'une conférence de presse avec le ministre-président Rudi Vervoort (PS).

"Je ne veux pas entamer de polémique, mais nous devons maintenant recevoir les moyens pour combattre cela", disait Mayeur. "Nous manquons d'inspecteurs, d'agents, de moyens dans la prévention, l'enseignement, la cybercriminalité, la communication sur les réseaux sociaux..."

"Dans l'ensemble de la Région bruxelloise, il y a 795 agents de trop peu, a complété Rudi Vervoort (PS).

Des files se forment à la frontière belgo-néerlandaise à cause des contrôles

Les contrôles à la frontière entre la Belgique et les Pays-Bays ont provoqué mardi après-midi de grandes files, a rapporté le service d'information routière néerlandais (VID). Après les attentats à Bruxelles, des contrôles ont été mis en place sur l'autoroute entre Anvers et la ville néerlandaise Bergen-op-Zoom (A4), entre Anvers et Breda (A16) et entre Bruxelles et Geleen (A76).

C'est surtout sur les autoroutes A4 et A76 que les retards sont importants. Sur les deux autoroutes, le trafic est restreint à une voie. Sur l'A76 de Bruxelles vers Geleen, une file de 12 kilomètres s'est formée avant la frontière néerlandaise. Sur l'A4 entre Anvers et Bergen-op-Zoom, le trafic est à l'arrêt sur deux kilomètres. Sur l'A16 à Hazeldonk, la plupart des voies peuvent être utilisées car la perturbation est limitée.

Trois jours de deuil national

Trois jours de deuil national vont être décrétés à la suite des attentats de Bruxelles, annonce le ministre de l'Intérieur Jan Jambon.
BELGA
© BELGA

Attentats de Bruxelles: le déroulement des événements

Le déroulement de cette journée du 22 mars 2016, marquée par des attentats terroristes qui ont secoué Bruxelles, avec de violentes explosions à l'aéroport international et dans le métro qui ont fait au moins une trentaine de morts et des dizaines de blessés.

Lire l'article ici

La réaction de Juncker

"L'Europe a été touchée au coeur"

Les attentats perpétrés à l'aéroport de Bruxelles-National et dans la station de métro Maelbeek, dans le quartier européen à Bruxelles, ont suscité de nombreuses réactions d'indignation de dirigeants européens et étrangers qui ont appelé à lutter collectivement contre le terrorisme et expriment en nombre leur soutien envers le gouvernement et la population belges.

Lire l'article ici

BELGA/NICOLAS MAETERLINCK
© BELGA/NICOLAS MAETERLINCK

La rue de la Loi

Belga
© Belga

Au moins une vingtaine de morts dans le métro, 106 blessés dont 17 graves

L'attentat commis mardi matin dans le métro bruxellois, à hauteur de la station Maelbeek a fait "probablement au moins une vingtaine de morts", a annoncé mardi le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur au cours d'une conférence de presse conjointe avec le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort. Selon M. Mayeur, évoquant des "chiffres provisoires", il y aurait 106 blessés, dont "17 graves, 23 fortement atteints et 66 plus légèrement mais en état de choc important". "Probablement, car la situation dans le métro est chaotique et la police scientifique doit faire un travail important pour identifier les victimes. Ce sera un travail long et difficile", a insisté M. Mayeur.

Belga
© Belga

La place de la Bourse à Bruxelles parsemée de messages de paix

Sur la place de la Bourse à Bruxelles, une action spontanée de solidarité est née après les attentats. Des citoyens dessinent à la craie des messages d'espoir sur le sol et se recueillent en hommage aux victimes.

Selon Brusselnieuws.be, l'action spontanée a démarré avec cinq femmes, qui ont dessiné des messages anti-haine sur le sol et ont invité avec succès des passants à participer. Maintenant, la place de la Bourse est parsemée de messages pacifiques.

Voici les suspects de l'attentat de Zaventem, selon Het Laatste Nieuws

Voici selon het Laatste Nieuws la photo des suspects de l'attentat de Zaventem. Selon le quotidien, l'homme au pull blanc est activement recherché pour son implication dans les attentats à l'aéroport de Zaventem. On ignore l'identité des deux autres.

DR
© DR

Attentats à Bruxelles: des dessins pour dire merde à l'horreur

Voir tous les dessins qui disent merde à l'horreur ici >>>

Attentats à Bruxelles: des dessins pour dire merde à l'horreur

Plantu
© Plantu

Une petite couche de gris...

Message devant la bourse de Bruxelles

Les tours-opérateurs cherchent des alternatives pour l'exode de Pâques

Jetairfly et Thomas Cook sont ce mardi après-midi à la recherche de solutions pour l'exode de Pâques qui doit normalement avoir lieu ce vendredi à partir de Brussels Airport. "C'est notre devoir, en tant qu'organisateurs de voyages de veiller à ce que nos clients puissent partir en voyage, et nous allons tout mettre en oeuvre pour que cela soit possible", explique-t-on. Beaucoup de vols partiront probablement d'aéroports régionaux plutôt que de Brussels Airport à Zaventem.

Maelbeek : témoignage exclusif d'un secouriste volontaire

Avant même l'arrivée des ambulances, un secouriste volontaire était sur place, juste après l'explosion dans la station de métro de Maelbeek, dans le quartier européen de Bruxelles. Entre la crainte d'une nouvelle explosion et blessés réclamant de l'aide. A lire ici

Belga
© Belga

Obama s'exprime sur les attentats de Bruxelles

En ce moment, le président Barack Obama réagit aux attentats de Bruxelles depuis La Havane. "Nous sommes solidaires avec Bruxelles. Nous allons tout faire pour soutenir notre ami et allié la Belgique"

REUTERS
© REUTERS

Annulations et remboursements du côté des compagnies aériennes

Si une grande partie des vols qui devaient atterrir à Brussels Airport mardi ont finalement été déviés vers des aéroports régionaux ou vers l'étranger, plusieurs compagnies ont annoncé en cours de journée des annulations, ainsi que, des possibilités de remboursement ou de report de voyage pour ceux ayant prévu de voyager dans un futur proche, et pas seulement à partir de Brussels Airport.

Internet
© Internet

Schuman : retour au calme dans le quartier européen

Sur le coup de 15h00, la situation du côté de Schuman est revenue tout doucement au calme, selon nos envoyés sur le terrain. Les forces de police et militaires sont à l'heure actuelle toujours en stationnement devant le bâtiment du Berlaymont, siège de la Commission européenne. La station Schuman reste fermée au public, comme l'ensemble du réseau de métro à Bruxelles.

Belga
© Belga
Belga
© Belga

Nouvelles perquisitions

Entre-temps, la police à Bruxelles a démarré plusieurs perquisitions dans le cadre des attentats. C'est ce que révèle la RTBF. Plusieurs sources ont confirmé à la chaîne de télévision qu'il y a des perquisitions en cours dans la commune bruxelloise de Schaerbeek. Par ailleurs, la police patrouille à la recherche de suspects.

Bruxelles si vide

Belga
© Belga

"Les secours médicaux se sont bien déroulés après les attentats"

"L'aide médicale après les attentats a été très rapide. Toutes les victimes ont pu être emmenées rapidement dans des hôpitaux qui leur ont fourni les meilleurs soins", a indiqué dans un communiqué la ministre de la Santé publique Maggie de Block. Cette dernière a également présenté ses condoléances à toutes les familles des victimes et "remercié les prestataires de soins qui s'investissent à 100%".

"horrifié par ces attaques lâches"

Le président du Parlement européen Martin Schulz s'est dit "horrifié par les attaques lâches et méprisables" qui ont touché l'aéroport de Zaventem et la station de métro de Maelbeek mardi matin.

"Ces actes me rendent tristes et me mettent en colère en même temps. Ils sont nés de la barbarie et de la haine qui ne rendent justice à rien ni personne", a déclaré Martin Schulz mardi après-midi, précisant que ses pensées allaient d'abord aux victimes et aux blessés, ainsi qu'à leurs familles et amis. "Bruxelles, comme d'autres villes touchées par de telles attaques terroristes, restera forte, et les institutions européennes hébergées si généreusement par les institutions bruxelloises et leur population feront de même", a assuré le président du Parlement, qui a exprimé, au nom de son institution, sa sympathie et sa solidarité envers le peuple belge au Premier ministre.

Reuters
© Reuters

'Au nom de tous les musulmans: formons un front contre le terrorisme'

L'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) 'condamne fermement et sans réserve les attentats perpétrés ce mardi 22 mars à Bruxelles: des actes d'une cruauté extrême commis à l'encontre de citoyens innocents.'

Une école de Kontich a échappé au drame à l'aéroport

Une centaine d'élèves du collège Sint-Rita de Kontich ont été des témoins directs des explosions à l'aéroport de Zaventem et ont échappé au drame. Les élèves se trouvaient sur le point d'enregistrer leurs bagages pour un voyage scolaire en Italie. "Certains accompagnateurs et élèves ont été victimes de légères blessures et ont été conduits à l'hôpital pour y recevoir des soins. Mais tout le monde a eu de la chance", explique Gerd Cornelissen, directeur pédagogique.

Au total, 240 élèves de l'école en question devaient s'envoler mardi pour Rome. Le dernier groupe d'élèves n'a pas pu quitter Bruxelles en raison des attentats. "Nous avons ramené les enfants en bus vers Kontich. Les parents ont été prévenus. Une aide aux victimes est par ailleurs disponible", explique M. Cornelissen

Les tunnels bruxellois entre la Porte de Hal et Léopold II sont rouverts

Les tunnels de la petite ceinture bruxelloise entre la Porte de Hal et Léopold II sont rouverts à la circulation. C'est ce que fait savoir Mobiris sur Twitter. Le reste est encore fermé.

Les gares bruxelloises rouvrent à 16 heures

La ministre de la Mobilité fait savoir que les gares ferroviaires bruxelloises seront rouvertes à 16 heures.

22 mars, la journée sans blague belge

"La bombe à Zaventem contenait des clous"

Selon VTM, la bombe utilisée lors de l'attentat à Zaventem contenait des clous pour faire encore plus de mal aux victimes.

La Défense aide là où c'est nécessaire

Le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) fait savoir via Twitter que son département est mobilisé pour aider où c'est nécessaire. En dehors des militaires supplémentaires envoyés vers la capitale, l'armée met notamment plusieurs hélicoptères à disposition pour transporter les blessés.

Tous les grands rassemblements et sorties scolaires annulés en province de Namur

Tous les grands rassemblements, dont la Fête de l'Université qui avait attiré 2.000 étudiants l'année dernière, ainsi que les sorties scolaires et parascolaires sont annulés d'après les mesures d'une circulaire adaptée au niveau 4 d'alerte terroriste et transmise mardi matin aux 38 bourgmestres de la province de Namur par le gouverneur Denis Mathen, indique-t-il mardi dans un second communiqué suite à une réunion du Comité de coordination provincial après les attentats de Bruxelles.

Belga Image
© Belga Image

Le pays de la BD en deuil

Fermeture des certains centres commerciaux

Autant City 2, que le Woluwe Shopping Center, le Westland Shopping et les shopping Cora d'Anderlecht et de Woluwe sont fermés.

BELGA
© BELGA

Consigne des autorités

Les centres commerciaux de Bruxelles ont fermé leurs portes

woluwe shopping center
© woluwe shopping center

Les principaux centres commerciaux de Bruxelles ont fermé leurs portes mardi, à la suite des explosions survenues mardi matin à l'aéroport de Zaventem et dans le centre de Bruxelles, ont-ils annoncé sur leurs sites web.

Autant City 2, que le Woluwe Shopping Center, le Westland Shopping et les shopping Cora d'Anderlecht et de Woluwe sont fermés, au moins pour toute la journée de mardi. Le shopping Cora ajoute que "le but est pouvoir rouvrir les centres commerciaux à la clientèle dès que les conditions de sécurité et les instructions des autorités le permettront".

Différentes chaînes de supermarchés de Bruxelles et dans les environs sont également fermées. Chez Carrefour, onze magasins au total sont fermés, situés principalement dans les zones évacuées et dix Carrefour Express, situés dans les stations de train et de métro. Delhaize a fermé 9 filiales de Shop & Go dans les stations de train et de métro (également à Anvers-Central) et 3 supermarchés dont celui de Westland Shopping Center. Les magasins Delhaize de Molenbeek et d'Anderlecht restent ouverts, mais les travailleurs peuvent rentrer chez eux s'ils le souhaitent. Les magasins sont sous surveillance spéciale, tout comme de nombreux magasins à Bruxelles et dans les grandes villes. Lidl a fermé 15 filiales dans les communes bruxelloises et à Vilvorde, a indiqué l'entreprise. Chez Colruyt et Makro, tous les magasins restent ouverts, la situation est surveillée de près et sera ajustée si nécessaire.

Le niveau 4 de menace, cela consiste en quoi ?

L'Ocam, l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace, a relevé le niveau de la menace à 4 pour toute la Belgique, ce qui signifie que la menace est 'sérieuse et imminente'. Concrètement, cela consiste en ce qui suit:

- Eviter les endroits où beaucoup de personnes se réunissent. Ainsi, les événements comme les matchs de football ou les concerts sont annulés.

- Le plus haut niveau de menace a des conséquences pour les services de transport public dans notre pays.

- En conséquence de l'élévation du niveau de menace, 225 militaires supplémentaires sont envoyés à Bruxelles

- Le centre de crise fédéral demande explicitement de garder jusqu'à nouvel ordre tous les élèves de Flandre et de Bruxelles à l'intérieur de l'enceinte de l'école et de reporter ou annuler toutes les activités et tous les événements scolaires supplémentaires planifiés.

- Les contrôles sont renforcés aux frontières avec l'Allemagne, les Pays-Bas et la France

Un élan de solidarité s'organise autour du piétonnier de Bruxelles

Belga
© Belga

Plusieurs personnes se sont rassemblées autour du piétonnier de Bruxelles et, en particulier, devant la Bourse pour exprimer leur solidarité envers les victimes des explosions survenues à Bruxelles mardi matin. Trois amies se sont rendues sur place avec des craies et les ont distribuées pour que chacun puisse tracer un dessin ou un message sur le sol.

"Ensemble, vive la paix", "Bruxelles Forever", "#PrayForBelgium" font partie des messages tracés à la craie sur le sol devant la Bourse. Beaucoup de coeurs ont également été dessinés. Tous ces messages ne sont pas inscrits qu'en français ou en néerlandais. Les touristes se sont véritablement joints à l'hommage. Un message écrit en arabe peut également être lu: "l'Islam est innocent du terrorisme", dit-il. L'une des initiatrices de l'hommage explique que le but est que "celui qui en a envie puisse s'exprimer. On en avait besoin, on a trop d'émotions à l'intérieur".

Alerte à la bombe à l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles

Une alerte à la bombe a été déclarée à l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles, a indiqué mardi vers 14h10 le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Christian De Coninck. Une enquête est en cours. L'origine de l'alerte n'est pour l'instant pas précisée. Il n'y a pas d'évacuation à l'heure actuelle.

Belga
© Belga

Au moins une vingtaine de morts dans le métro, 106 blessés dont 17 graves (Mayeur)

L'attentat dans le métro bruxellois a fait au moins une vingtaine de morts, a annoncé mardi le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur au cours d'une conférence de presse.

La situation est encore "extrêmement chaotique", a-t-il précisé. Il y aurait 106 blessés, dont 17 graves, 23 fortements atteints et 66 plus légèrement.

BELGA
© BELGA

Appelez les numéros d'urgence avec un téléphone fixe

Le centre de crise conseille d'appeler les numéros d'urgence avec un téléphone fixe.

Des couleurs pour Bruxelles

Sur CNN

Le palais n'a pas été évacué

Le Vadot

Nicolas Vadot
© Nicolas Vadot

D'autres témoignages de personnes présentent à Zaventem

Vidéo non trouvée

Le personnel de la centrale nucléaire de Tihange a été évacué

Les employés et ouvriers de la centrale nucléaire de Tihange ont été évacués en fin de matinée, à la suite des attentats perpétrés mardi matin à Bruxelles, a-t-on appris auprès du chef de corps de la police locale de Huy, Didier Lambert. Un service minimum est assuré.

La centrale nucléaire a donc été évacuée alors que les contrôles d'accès y avaient été renforcés. "J'ai été informé du fait que les centrales nucléaires de Doel et Tihange devaient être évacuées dans le cadre d'une directive générale", a indiqué le commissaire divisionnaire Didier Lambert. Deux services de police ont été dépêchés sur les lieux "pour faciliter l'évacuation du personnel". Un service minimum de la centrale nucléaire de Tihange est assuré. "L'armée est toujours présente, avec une présence policière que j'ai voulu anticiper", a ajouté le commissaire.

A ce stade, tous les policiers de Huy qui ne sont pas en service sont en stand-by. "D'autre part, nous avons bloqué tout notre personnel. Plus aucun policier n'est autorisé à rentrer chez lui à ce stade de la journée. J'attends des directives de l'autorité fédérale", conclut Didier Lambert.

BELGA
© BELGA

Les gens quittent Bruxelles

Selon une porte-parole de Bruxelles Mobilité, la situation au centre de Bruxelles est étrange. À certains endroits, la circulation est très dense alors qu'à d'autres il fait très calme. Il semble que beaucoup de gens quittent la capitale. Tous les tunnels bruxellois de plus de 300 mètres sont fermés, tout comme le tunnel de l'OTAN. Les vélos de location Villo ! sont pris d'assaut, en ce moment, il n'y en a presque plus de disponibles. À Bruxelles, les transports en commun sont totalement paralysés et le trafic ferroviaire est fortement perturbé en Flandre et en Wallonie.

Les services de déminage ont fait exploser un colis à Zaventem

Les démineurs de l'armée font exploser un colis suspect à la VUB

Le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins explosifs de l'armée (SEDEE) a procédé à l'explosion contrôlée d'un colis suspect à la Vrije Universiteit Brussel (VUB), a indiqué l'université via Twitter.

Les vidéos des explosions à Bruxelles

Les différentes vidéos de l'aéroport et la station de métro Maelbeek sont à voir ici .

'L'atmosphère rue de la Loi est irréelle

Le journaliste de VTM Robin Ramaekers se trouve rue de la Loi. "L'atmosphère est incroyable, dans le quartier de la rue de la Loi normalement si animé", raconte-t-il. Ramaekers fait régulièrement des communiqués à partir de zones de guerre mais il se trouve maintenant dans son propre pays. "C'est très bizarre que cela se passe ici. J'ai moi-même 2 enfants qui sont à l'école dans le quartier, et ils s'y trouvent en sécurité. Mais j'ai un sentiment très étrange."

En images: Les voyageurs évacués à pied

Le gouvernement "craint toujours qu'il y ait des personnes dans la nature"

L'enquête sur les auteurs des attentats qui ont frappé mardi Bruxelles est "toujours en cours", les autorités craignant qu'il y "ait encore des personnes dans la nature", a indiqué mardi le ministre belge des Affaires étrangères. Lire ici

Attentats de Bruxelles: un calme glaçant après la tempête meurtrière

Peu après les explosions, l'ambiance était irréelle aux abords de l'aéroport de Bruxelles: la route d'accès vers le hall des départs bouclée par la police, un balai d'ambulances et des voyageurs par centaines, calmes et hagards, traînant leurs bagages vers Zaventem.

Lire notre reportage ici:

Attentats de Bruxelles: un calme glaçant après la tempête meurtrière

Belga
© Belga

'Evitez le streaming de vidéos et de musique'

Le centre de crise du SPF Intérieur appelle via Twitter à libérer internet pour les communications. "Evitez temporairement le streaming de vidéos et de musique", écrit-il. Plus tôt dans la journée, il avait déjà été demandé de ne pas téléphoner, parce que le réseau de téléphonie est surchargé. C'est mieux d'utiliser des sms ou les réseaux sociaux.

Déclaration de François Hollande suite aux attentats à Bruxelles

Vidéo non trouvée

Les secours en direction de la rue de la Loi

BELGA
© BELGA

'Nos hôpitaux sont capables de gérer cette situation' (De Block)

'Nos hôpitaux peuvent gérer cette situation. Après les attentats de Paris, des plans d'urgence ont été mis sur pied et on a fait beaucoup d'exercices." C'est ce que l'on peut entendre du côté du cabinet de la ministre de de la Santé publique Maggie De Block après les attentats à Bruxelles.

A Brussels Airport, tous les blessés sont maintenant évacués, vers des hôpitaux dans les provinces du Brabant Flamand, du Limbourg, d'Anvers et de Flandre Occidentale notamment. Le poste médical d'urgence à l'aéroport est fermé. Dans les hôpitaux concernés, beaucoup d'opérations planifiées ont été reportées pour faire place aux victimes des attentats. Pour l'instant, notre pays peut gérer la situation du point de vue médical, sans aide étrangère. "La France a offert10 SMUR (service mobile d'urgence et de réanimation) et deux hélicoptères, mais nous n'en avons pas encore eu besoin pour l'instant.", explique le cabinet de De Block.

BELGA
© BELGA

Témoignage de l'explosion à Maelbeek

Vidéo non trouvée

Consignes de sécurité aux écoles pour ce mardi

La ministre de l'Education Joëlle Milquet recommande de ne laisser aucun élève non accompagné de ses parents sortir sur l'heure du midi ce mardi. Les directions sont invitées à ne laisser qu'un seul point d'entrée par implantation et de faire surveiller celui-ci de manière "permanente". Pour la sortie des classes ce mardi après-midi, les directions sont invitées à assurer une surveillance des entrées et sorties "afin de réaliser une identification visuelle des élèves et parents".

"Idéalement", poursuit la lettre circulaire, "il faut s'assurer que chaque professeur, membre du personnel, concierge et également les personnes responsables du contrôle des accès disposent d'un moyen de communication (GSM) afin d'aviser sans délai, en cas d'urgence, les services via le 101 ou le 112". Les directeurs sont également priés de limiter les rassemblements de personnes devant l'école lors de la sortie et réguler les flux. Ils sont aussi invités à prendre contact avec les responsables de leur zone de police locale afin de déterminer d'éventuelles mesures complémentaires. La ministre invite enfin les directeurs à repérer dans leur établissement les "espaces les plus sécurisés, cachés et les moins visibles où tant les membres des équipes pédagogiques que les élèves pourraient se protéger en cas d'incident".

consignes de sécurité aux écoles pour ce mardi

"Pray for Belgium"

La Tour du Midi évacuée après la découverte de deux paquets suspects

La Tour du Midi à Bruxelles a été évacuée mardi après la découverte de deux paquets suspects dans un parking souterrain. Le service de déminage est sur place. La Tour abrite le siège central de l'Office national des Pensions.

Les centres commerciaux de Bruxelles ont fermé leurs portes

Les principaux centres commerciaux de Bruxelles ont fermé leurs portes, ont-ils annoncé sur leurs sites web. Autant City 2, que le Woluwe Shopping Center, le Westland Shopping et les shopping Cora d'Anderlecht et de Woluwe sont fermés, au moins pour toute la journée de mardi. Le shopping Cora ajoute que "le but est pouvoir rouvrir les centres commerciaux à la clientèle dès que les conditions de sécurité et les instructions des autorités le permettront".

L'Exécutif des Musulmans de Belgique condamne fermement les attentats

L'Exécutif des Musulmans de Belgique "condamne fermement et sans réserve les attentats du 22 mars" dans le centre de Bruxelles et à l'aéroport de Zaventem. Dans un communiqué, l'organisation parle d'actes d'une extrême violence contre des citoyens innocents et exprime sa sympathie aux proches des victimes et aux blessés.

Bouclage du quartier Maelbeek

"100% de sécurité, cela n'existe pas, il n'y a pas eu d'erreurs"

Selon les informations que nous avons maintenant, il semble qu'il n'est pas question d'une 'erreur de sécurité'. La bombe à Zaventem a explosé avant tous les contrôles de sécurité, dans l'espace accessible à tout le monde, explique Richard Westcott, expert en transports à la BBC. Il dit clairement que 100% de sécurité n'existe pas, et qu'il y a une limite à ce que les aéroports peuvent faire pour éviter un attentat comme celui-ci.

Zaventem, Vilvorde et Kortenberg mettent des places d'accueil à disposition

Zaventem, Kortenberg et Vilvorde ont provisoirement mis des places d'accueil à disposition des voyageurs qui étaient à Brussels Airport au moment de l'attaque. Il s'agit principalement de hall de sports dans ces trois communes, a indiqué mardi le bourgmestre de Zaventem Francis Vermeiren (Open Vld) qui parle d'"une tâche particulièrement difficile". Dans la plupart des cas, il s'agit d'étrangers qui transitaient par Brussels airport.

Le bourgmestre d'Etterbeek, Vincent De Wolf, a également confirmé l'ouverture d'un centre d'accueil (rue des Champs 71) pour les proches des victimes dans le cadre du déclenchement du Plan régional d'Urgence et d'Intervention. Du personnel d'accueil et d'encadrement est sur place tandis que le Bureau d'aide aux victimes est mobilisé.

L'ULB décide d'évacuer tous ses campus à Bruxelles et Charleroi

A la demande des autorités, l'Université libre de Bruxelles (ULB) a décidé mardi midi de procéder à l'évacuation de tous ses campus à la suite des attentats meurtriers dans la capitale, a indiqué son porte-parole, Nicolas Dassonville.

La mesure vise aussi bien les campus bruxellois de l'ULB (Plaine, Erasme et Solbosch) que son campus de Charleroi, a précisé ce porte-parole. L'université avait décidé dans un premier temps mardi matin de poursuivre ses activités académiques, de recherche et administratives, mais a changé à la mi-journée après une demande en ce sens des autorités publiques. Les activités sur les deux campus bruxellois de l'UCL avaient, elles, été suspendues dès le milieu de la matinée.

La police continue d'inspecter l'aéroport de Zaventem

La police continuait, mardi vers 13h00, d'inspecter l'aéroport de Zaventem où la menace est toujours présente, selon une source policière. L'évacuation des passagers est maintenant terminée.

Un millier de personnes se trouvaient mardi midi au centre d'accueil établi dans le hall des sports de Zaventem après les attentats qui ont touché Brussels Airport, apprend-on de sources policières. De nombreuses autres personnes se trouvaient dans les hôtels à proximité de l'aéroport.

La solidarité s'organise avec le hashtag #PorteOuverte

Les utilisateurs des réseaux sociaux s'organisent pour recueillir les personnes qui se trouvent dans la rue, à la recherche d'un endroit sûr. Avec le mot-dièse #PorteOuverte ou #OpenHouse, les internautes indiquent sur Twitter ou Facebook qu'ils ont des places libres et sûres chez eux. Des hôtels bruxellois se joignent à l'initiative, notamment le FunKey Hotel, situé rue Artan à Schaerbeek.

Témoignages de rescapés

La France a proposé des moyens médicaux à la Belgique

La France a offert une aide médicale à la Belgique à la suite des attentats perpétrés mardi à Bruxelles, a indiqué le cabinet de la ministre de la Santé, Maggie De Block. "La France a proposé 10 SMUR (service mobile d'urgence et de réanimation) et deux hélicoptères, mais nous n'en avons pas encore eu besoin pour l'instant."

"Nos hôpitaux sont capables de faire face. Après les attentats de Paris, des plans d'urgence ont été mis en place et des exercices ont eu lieu", a ajouté le cabinet. La plupart des blessés de l'aéroport de Zaventem ont été évacués dans des hôpitaux des différentes provinces flamandes.

Témoignage de voyageurs qui étaient à l'aéroport lors des explosions

Une petite place...

Les vitres soufflées lors de l'explosion

Reuters
© Reuters

Les secours s'organisent

Reuters
© Reuters

Evacuation à même le tarmac à Zaventem

Tristesse

Un habitant du quartier de Maelbeek: "C'était le chaos complet"

Notre confrère de Knack Jeroen Zuallaert est dans la rue Belliard, parallèle à la Rue de la Loi. Un habitant du quartier lui raconte avoir vu les gens se faire soigner sur le trottoir juste après l'attentat. "C'était le chaos complet."

Par ailleurs, il signale que les ambulances et le SMUR sont contrôlés, notamment l'identité de leurs chauffeurs et leur intérieur. "On dit aux gens qui quittent leur bâtiment qu'ils ne peuvent plus retourner."

Il ajoute qu'il y a au moins douze ambulances en stand-by dans la rue de Trèves, à hauteur de la station métro.

Maelbeek et quartier européen (vidéo)

Les explosions ne sont pas survenues près du comptoir American Airlines (groupe)

American Airlines a indiqué mardi que les explosions survenues à l'aéroport international de Bruxelles ne s'étaient pas produites près de son comptoir d'enregistrement, assurant qu'aucun de ses salariés n'avait été répertorié comme blessé.

"Les explosions ne sont pas produites au niveau du comptoir d'enregistrement 8" où opère American Airlines dans le hall des départs, a assuré la compagnie dans un communiqué. Des informations circulant sur les réseaux sociaux avaient auparavant laissé entendre qu'une explosion s'était produite près du comptoir d'enregistrement de la compagnie aérienne américaine. American Airlines a affirmé qu'aucun de ses salariés "n'avait été répertorié comme blessé" et assuré qu'elle "prenait soin de ses employés et clients à Bruxelles". Elle a ajouté que son vol numéro 751, qui aurait dû partir de Bruxelles pour Philadelphie mardi, avait été annulé. Les explosions survenues à l'aéroport et dans une station de métro de Bruxelles ont fait au moins 26 morts, selon un bilan provisoire.

Belga
© Belga

Les secours autour de la station de métro (vidéo)

Bénévoles: 'C'est le minimum que l'on puisse faire'

'Quand nous avons entendu qu'il y avait un accueil organisé au centre sportif, nous avons immédiatement pris la voiture et roulé vers ici', racontent deux volontaires à Zaventem. 'C'est le minimum que l'on puisse faire. C'est sans précédent.'

Colis suspect à Bruges: fausse alerte

Différentes sources annoncent que le colis suspect à la prison de Bruges est une fausse alerte.

Des armes découvertes à l'aéroport de Zaventem

Des armes ont été découvertes dans le bâtiment de l'aéroport de Zaventem, après l'attentat qui y a été perpétré mardi matin, a appris l'agence Belga de source bien informée. L'information n'a pas été confirmée de source officielle.

L'évacuation de l'aéroport se poursuit. Les personnes, en état de choc, sont dirigées vers le hall des sports de Zaventem, où un centre d'accueil a été mis en place

L'évacuation de l'aéroport de Zaventem se poursuit dans le calme

Les personnes présentes au sein de l'aéroport mardi vers 08h00, au moment des explosions survenues au niveau du hall des départs, sont évacuées progressivement, a constaté l'agence Belga sur place. Certaines personnes sont acheminées en bus depuis l'aéroport,directement vers le centre de crise installé dans le hall des sports de la commune de Zaventem. D'autres regagnent la ville à pied. L'itinéraire est sécurisé par des policiers armés. Au centre de crise, les personnes sont invitées à décliner leur identité et à s'enregistrer. Elles sont ensuite redirigées vers la gare où des trains spéciaux les attendent pour rejoindre Louvain. L'évacuation se déroule dans le calme.

Belga
© Belga

Kinepolis Bruxelles fermé

Kinepolis annonce sur son site web que le cinéma Kinepolis de Bruxelles, au Heysel, est fermé.

Une base d'urgence à l'hôtel Thon

Colis suspect à l'entrée de la prison de Bruges

Selon l'agence Belga, il y a un colis suspect trouvé à l'entrée de la prison de Bruges. Le service déminage est sur place. Quelques habitations ont été évacuées, dit la Police de Bruges sur Twitter.

Les pays voisins renforcent leurs mesures de sécurité

Des mesures de sécurité ont été prises par les pays voisins après les explosions survenues à Bruxelles et Zaventem mardi.

Aux Pays-Bas, des patrouilles supplémentaires ont été déployées aux aéroports de Schipol, Rotterdam et Eindhoven, indique le coordinateur national de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité, Dick Schoof. Il suit de près la situation en Belgique. Des contrôles sont aussi effectués aux frontières. Les mesures de sécurité sont également renforcées, en France, à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, a appris l'AFP de source aéroportuaire. "Le dispositif de prévention et de sécurisation est en cours de déploiement sur chacun des huit terminaux de l'aéroport et dans les deux gares, avec contrôles des trains en provenance de Bruxelles et mobilisation d'équipes cynophiles", a expliqué cette source.

Les services de police français ont intensifié aussi les contrôles à la frontière franco-belge, a confirmé en fin de matinée à l'agence de presse Belga le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. Selon celui-ci, le trafic est cependant toujours possible, les simples voitures pouvant passer. En Allemagne, des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place à l'aéroport de Francfort, l'un des plus grands d'Europe, en raison des explosions qui ont frappé Bruxelles mardi, a indiqué à l'AFP la police fédérale allemande. "Pour ce qui est des autres aéroports (en Allemagne), je ne peux faire aucune déclaration (...) nous sommes dans une phase d'évaluation", a indiqué une porte-parole de la police.

Le plan d'intervention médical est déployé, 15 hôpitaux sont concernés

La ministre de la Santé publique Maggie De Block annonce que le plan d'intervention médical est déployé. 15 hôpitaux sont concernés. Il y a suffisamment de capacité. Les stocks de dons de sang sont également complétés.

'Encore toujours des personnes bloquées dans la station de métro Maelbeek'

Selon Maggie De Block (Open Vld), il y a encore toujours des personnes bloquées dans la station de métro Maelbeek.

La Tour Eiffel prendra les couleurs du drapeau belge ce soir

En solidarité avec les Bruxellois, Paris illuminera ce soir la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau belge.

"C'est toute l'Europe qui est frappée" (Hollande)

Le président français François Hollande a estimé mardi dans un communiqué qu'"à travers les attentats de Bruxelles, c'est toute l'Europe qui est frappée".

L'Europe doit prendre "les dispositions indispensables face à la gravité de la menace", a ajouté le président français, soulignant que "la France qui a été elle-même attaquée en janvier et novembre dernier y prend toute sa part". Peu avant, son gouvernement avait appelé à un renforcement de la lutte antiterroriste en Europe.

BELGA
© BELGA

Les magasins et les banques ferment à Bruxelles

Les chaînes de supermarché Lidl et Carrefour ferment leurs magasins à Bruxelles. Belfius et BNP Paribas Fortis ferment uniquement les agences de Bruxelles. C'est ce que communique De Tijd. Les magasins Lidl et 11 magasins Carrefour sont fermés.

La Croix Rouge fait un appel aux dons de sang

A la suite des explosions qui ont eu lieu à l'aéroport de Zaventem et dans le centre de Bruxelles, la Croix Rouge de Belgique lance un appel aux dons de sang, annonce-t-elle dans un communiqué mardi. L'hôpital Saint-Pierre situé à Bruxelles demande aux donneurs de se rendre dans les centres de la Croix Rouge plutôt que dans les hôpitaux.

Olivier Bertrand, responsable presse de la Croix Rouge, insiste sur deux points: "Tout d'abord, nous demandons uniquement des donneurs O négatif et A négatif. Ensuite, il s'agit de dons pour aujourd'hui, ce soir et dans les jours qui viennent, à effectuer en Wallonie". Se déplacer vers Bruxelles est vivement déconseillé. Le service du sang de la Croix Rouge indique que l'état du stock de sang est bon actuellement et permet de faire face à l'urgence. Il appelle également à éviter toute précipitation. Toute personne qui entre 18 et 65 ans et en bonne santé peut donner son sang.

Les magasins et les banques ferment à Bruxelles

Les chaînes de supermarché Lidl et Carrefour ferment leurs magasins à Bruxelles. Belfius et BNP Paribas Fortis ferment uniquement les agences de Bruxelles. C'est ce que communique De Tijd. Les magasins Lidl et 11 magasins Carrefour sont fermés.

Un Espagnol à Bruxelles: "Je ne peux plus joindre ma famille"

Un Espagnol qui vit à Bruxelles attend sa famille dans le centre d'accueil de Zaventem qui s'est rendu à Bruxelles par Lisbonne. "Ils sont en sécurité, mais je ne peux plus les joindre suite aux problèmes de réseau. "En Chine, ils ont Firechat, une appli qui forme un réseau local via bluetooth pour communiquer pendant les catastrophes. Ce serait utile ici aussi", raconte l'Espagnol.

Entre-temps, l'échevin vérifie si les gens peuvent passer la nuit au centre d'accueil. Beaucoup de gens quittent volontairement le centre, même si ce n'est pas obligatoire.

11 morts et 81 blessés à Brussels Airport, annonce Maggie De Block.

Les explosions terroristes à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport) ont fait onze morts et 81 blessés, a annoncé la ministre fédérale de la Santé Maggie De Block.

Belga
© Belga

Les hôpitaux prêts à accueillir les victimes

Quinze morts et 55 blessés dans l'explosion à Maelbeek confirme la stib

L'explosion survenue mardi matin dans une rame située à la station de métro Maelbeek a fait 15 morts et 55 blessés, dont 10 sont dans un état grave, indique la Stib dans un bilan provisoire.

Une explosion s'est produite mardi vers 09h11 dans une rame de métro qui se trouvait à l'arrêt à la station Maelbeek, en direction d'Arts-Loi. "Selon un premier bilan, l'explosion a fait 15 morts et 55 blessés, dont 10 sont dans un état grave. L'évacuation de la station vient de se terminer", précise la société bruxelloise de transports publics.

La Stib est en contact permanent avec le Centre de crise. Toutes les lignes - métro, bus, tram - sont à l'arrêt. La Stib continuera à communiquer sur l'état de la situation dans le courant de la journée.

La société remercie ses voyageurs et son personnel, "dont le calme et le professionnalisme ont permis à l'évacuation de se dérouler dans les meilleurs conditions possibles".

En ces moments difficiles, la Société bruxelloise de transport public pense tout particulièrement aux victimes et familles des victimes, ainsi qu'aux membres de son personnel.

Belga
© Belga

Premier ministre Michel: "Nous suivons la situation de très près"

Le Premier ministre Charles Michel à la conférence de presse rue de la Loi: "L'OCAM a décidé d'élever le niveau de menace au niveau 4. Cela signifie des mesures de sécurité supplémentaires: des contrôles plus stricts aux frontières, des restrictions pour les transports publics, un renforcement de la présence de militaires. Au Centre de crise, nous regardons quelles mesures nous pouvons encore prendre."

Mesures de sécurité supplémentaires autour des centrales nucléaires

Les sites nucléaires de notre pays font l'objet d'une surveillance accrue à la demande des autorités. C'est ce que déclare Engie : "Outre les mesures de sécurité très sévères, on a fermé les barrières autour des sites et tous les véhicules sont contrôlés." La police est sur place, tout comme les militaires qui y étaient depuis le week-end dernier.

Reuters
© Reuters

Les trois explosions sont des attentats terroristes (Parquet fédéral)

Les trois explosions de ce mardi matin, deux à l'aéroport de Zaventem et une dans la station de métro Maelbeek, sont des attentats terroristes, a confirmé le parquet fédéral. La section anti-terroriste du parquet fédéral a saisi un juge d'instruction spécialisé en matière de terrorisme. Des informations complémentaires seront données dans le courant de la journée par communiqué écrit.

Belga
© Belga

A l'aéroport, des témoins parlent d'un bain de sang effroyable

Plusieurs personnes qui travaillaient mardi matin à Brussels Airport au moment des explosions parlent d'un bain de sang effroyable. Ils évoquent des morts et des blessés graves, des gens aux membres arrachés. Entre-temps, des bus font encore la navette pour évacuer les voyageurs des bâtiments de l'aéroport.

Alphonse Youla, un Bruxellois de 40 ans, a pris son service vers 4h00. "J'ai entendu une première explosion, puis une deuxième", explique-t-il. "J'ai aussi entendu quelqu'un crier en arabe mais je n'ai pas compris ce qu'il a dit. Il règnait un chaos indescriptible, les plafonds se sont effondrés et il y avait des victimes partout. J'ai aidé à transporter cinq personnes décédées dehors, il y avaient également beaucoup de blessés, des gens dont les jambes avaient été arrachées. J'ai aussi vu des policiers blessés".

Valérie travaille à l'Autogrill et a entendu deux explosions et des tirs. "Nous nous sommes immédiatement jetés au sol, à l'instar des clients. Les plafonds se sont effondrés, c'était terrible. J'ai aidé des personnes blessées comme j'ai pu, en compagnie d'un collègue. Nous avons transporté plusieurs personnes à l'extérieur, où des dizaines de blessés gisaient déjà".

Un couple de Français qui se trouvait à l'enregistrement, à quelques mètres des explosions, déclare: "Nous avons entendu une première détonation, nous nous sommes retournés et regardions ce qui se passait juste devant nous quand il y a eu une deuxième explosion à une quinzaine de mètres. Nous nous sommes alors mis à courir et nous nous sommes cachés au niveau des garages".

"Une conséquence directe des opérations de police de la semaine passée" (P. Van Ostaeyen)

Les attentats perpétrés mardi matin à l'aéroport de Zaventem et à Bruxelles sont probablement une réaction de l'Etat islamique consécutive aux opérations anti-terroristes menées par les forces de l'ordre la semaine passée, affirme le "traqueur de djihadistes" belge Pieter Van Ostaeyen.

Cet "expert" dit ne pas être surpris des attentats ciblant la Belgique, mais se dit tout de même étonné de leur ampleur. "Je m'attendais à ce que quelque chose se passe, mais pas à cette échelle", indique-t-il mardi à l'agence de presse Belga. "C'est vraiment 'hyper-coordonné'". Il pense que les attentats sont une conséquence des actions policières de la semaine dernière, qui ont mené notamment à l'arrestation de Salah Abdeslam. "Je pense que ce qui se passe aujourd'hui a été mis en place en très peu de temps", précise Van Ostaeyen, qui indique qu'il a déjà observé sur les réseaux sociaux les réactions de djihadistes enthousiastes.

Centre d'encadrement pour les proches des victimes accessible via 02 640 38 38

La Police de Bruxelles informe via Twitter que le Centre d'encadrement pour les proches des victimes est accessible via 02 640 38 38 - rue des Champs 71 Etterbeek

Notre pays et nos concitoyens ont été frappés par deux attentats aveugles

"Notre pays et nos concitoyens ont été frappés par deux attentats aveugles, violents et lâches", a indiqué mardi le Premier ministre Charles Michel, évoquant les "nombreux morts" et "nombreux blessés", victimes de ces actes perpétrés à l'aéroport national et dans le métro de la capitale.

M. Michel a fait connaître les premières mesures prises après ces attentats, plus particulièrement le renforcement du déploiement militaire, des contrôles aux frontières et dans les transports en commun. Le niveau de la menace est passé à 4 sur tout le pays, soit le niveau maximum, a confirmé le chef du gouvernement. M. Michel a rendu hommage aux victimes et à leurs familles ainsi qu'aux services de sécurité et de secours. Il a appelé "la population à faire preuve de calme et solidarité" dans ce qu'il a qualifié d'épreuve. "Nous sommes déterminés à faire face et gérer la situation", a-t-il conclu.

.

Belga
© Belga

Les dessinateurs expriment leur solidarité

Plusieurs artistes expriment leur solidarité sur Twitter.

Premier ministre Michel: "Nous craignions une attaque terroriste et c'est arrivé!"

C'est ainsi que le Premier ministre Michel a ouvert la conférence de presse à la rue de la Loi.

Charles Michel confirme qu'il s'agit d'attaques terroristes

Deux explosions ont eu lieu vers 08h00 à l'aéroport de Zaventem. Elles ont eu lieu dans le hall des départs. L'une par un kamikaze. Des explosions se sont également produites un peu plus tard dans la station de métro de Maelbeek. Il s'agit d'actes terroristes a confirmé le premier ministre. Les pompiers confirment eux 11 morts à Zaventem et des dizaines de blessés, dont certain grièvement. Il y en aurait également une dizaine de morts à Maelbeek selon les pompiers

Notre confrère à Maelbeek: "J'ai l'impression qu'il y a encore quelque chose -qui va se produire"

Notre confrère de Knack Jeroen Zuallaert est sur place à Maelbeek. "Il y a encore toujours des ambulances qui quittent les lieux. Les renforcements continuent à venir. Je viens de voir six vans de police, la police est armée. Il y a aussi un bus de la STIB, probablement pour évacuer les gens."

"Ces dernières minutes, j'ai vu trois ambulances quitter la gare sous accompagnement de la police. J'ai l'impression qu'il y a encore quelque chose qui va se produire. Je vois en permanence des ambulances circuler."

Des blessés et des morts à Maelbeek, mais le nombre est encore inconnu (police)

Le commissaire Christian De Coninck, porte-parole de la police de la zone de Bruxelles Capitale-Ixelles, a confirmé qu'une explosion a bien eu lieu mardi matin dans la station de métro Maelbeek. "Il y a des personnes blessées et décédées, mais le nombre est encore inconnu", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse qui s'est tenue mardi matin dans le commissariat de police le plus proche, rue Clovis à Bruxelles. Les pompiers de Bruxelles, eux, ont fait état de "probablement" une dizaine de morts et de dizaines de blessés.

Les services médicaux, la police et d'autres services d'intervention sont sur place où des victimes sont encore dégagées. "Nous demandons que toutes les personnes restent à l'intérieur afin de ne pas gêner les interventions des services de secours", a indiqué Christian De Coninck. Le service d'assistance aux victimes est également sur place. Il s'agit de la seule station de métro touchée.

Aucun transport public ne circule à Bruxelles. Le numéro d'urgence 1771 a été mis en place pour toutes les personnes inquiètes ou les familles des victimes. De nouvelles informations seront communiquées durant la journée.

Aéroport de Zaventem

Images de l'intérieur de l'aéroport de Zaventem après les explosions.

Vidéo non trouvée

Témoin à Zaventem: 'Nous avons vu des flammes et nous avons reçu une pluie de verre sur nous'

Un couple, dont le mari est un militaire de carrière à la retraite, témoigne à notre confrère Kevin Van Der Auwera: "Je m'y connais tout de même en explosions et celle-ci- était une violente. Nous nous trouvions tout près. Nous étions sur l'escalator lorsque la première (bombe) a explosé. Nous avons vu une flamme voler à côté de nous et nous avons reçu une pluie de verre sur nous.'

Evacuation de la station Maelbeek

Les cours et activités suspendus sur les deux campus bruxellois de l'UCL

L'Université catholique de Louvain (UCL) a décidé mardi de suspendre tous les cours et activités extra-universitaires sur ses deux sites bruxellois (Woluwe et Saint-Gilles) après les explosions meurtrières dans la capitale, a indiqué sa porte-parole.

Les activités sur les autres campus de l'université en Wallonie sont elles maintenues, a-t-elle précisé. L'autre grande université bruxelloise, l'ULB, tenait elle toujours mardi en fin de matinée une réunion de crise, a indiqué son porte-parole. La Haute école de communication sociale de Bruxelles, l'Ihecs, prie ses étudiants de rester chez eux. "Le (bâtiment) BV1 a été évacué. Le bâtiment principal, rue de l'Etuve, est fermé", indique l'institution sur Twitter. La Erasmushogeschool indique quant à elle avoir suspendu toute ses classes et activités. La VUB demande aux personnes qui sont encore chez elles de ne pas se rendre sur le campus et celles qui y sont de ne pas bouger. "Un encadrement psychosocial a été mis en place", précise l'Université sur le réseau social. Le gouvernement de la Fédération recommande aux établissements supérieurs bruxellois de conserver confinés les étudiants déjà présents dans leurs enceintes. Les étudiants qui ne sont pas aux cours sont, eux, invités à rester chez eux.

Metro Maelbeek

Les passagers du métro évacuant la station Maelbeek.

BELGAIMAGE
© BELGAIMAGE

Une vidéo de l'intérieur du hall à Zaventem

Pas de vols Brussels Airlines

Toutes les personnes qui ont réservé un voyage avec Brussels Airlines peuvent demander un remboursement ou une nouvelle réservation. C'est que ce déclare la compagnie aérienne sur Twitter.

BELGA
© BELGA

Témoignage à Maelbeek

Témoignage de Jennifer Dassy, étudiante, qui était présente dans la rame de métro qui venait d'Arts-Loi et suivait celle touchée par des explosions à la station de Maelbeek, vers 9h11 ce matin.

Métro De Brouckère

BELGA
© BELGA

225 militaires supplémentaires en route vers Bruxelles

225 militaires supplémentaires sont appelés vers Bruxelles suite au relèvement du niveau de menace vers le niveau 4. C'est que Belga a appris de source bien informée

225 militaires supplémentaires dépêchés à Bruxelles

A la suite du relèvement du niveau de la menace terroriste, 225 militaires supplémentaires ont été rappelés à Bruxelles, a-t-on appris à bonne source. Le total de militaires sur le terrain avoisine ainsi le millier.

La Gare centrale d'Anvers n'est plus évacuée

Selon la VRT, la Gare centrale d'Anvers n'est plus évacuée.

Il y aurait une autre explosion non loin de la rue de la Loi selon Belga

Il y aurait une autre explosion non loin de la rue de la Loi selon Belga. Il s'agirait d'une explosion contrôlée.

La Chambre des Représentants suspend ses activités

La Chambre a suspendu ses réunions. Normalement, une audition avait lieu avec la Commissaire européenne Marianne Thyssen concernant le semestre européen, mais tout comme les autres réunions, celle-ci a été annulée.

Facebook met en place le Safety Check

Facebook a activé le Safety Check, qui permet de se déclarer en sécurité sur le réseau social afin de rassurer ses proches.

"10 morts à la station de métro Maelbeek" (pompiers)

D'après la VRT, les pompiers confirment que l'explosion dans la station de Maelbeek a fait dix morts.

La station Maelbeek

La fédération belge des taxis appelle ses membres à se mettre au service de la population

La fédération belge des taxis (FeBeT) a appelé ses membres à se mettre au service de la population en aidant à évacuer les personnes situées dans les lieux sensibles. "Amis #taxis, mettez-vous au service de vos compatriotes aidez à évacuer les personnes des lieux sensibles. Merci à tous", a-t-elle indiqué sur le réseau social twitter.

Le Thalys est à l'arrêt

Les tribunaux fermés

Les différents tribunaux près de la place Poelaert à Bruxelles ont fermé leurs portes peu après 9 heures. Les portes resteront fermées au moins jusqu'à ce soir. Le Palais de Justice bruxellois et le bâtiment Portalis sont fermés, confirme Ine Van Wymeersch, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Les pompiers de Bruxelles dénombrent 11 morts à l'aéroport de Zaventem

Les pompiers de Bruxelles ont mobilisé l'ensemble des équipes à l'aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek, a indiqué mardi matin un porte-parole des pompiers de Bruxelles. Ce dernier dénombre 11 morts et des dizaines de blessés à l'aéroport de Zaventem. Il n'y a pas encore de bilan établi pour le métro. Le parquet fédéral n'a pour l'instant pas avancé de chiffres.

Les quelque 150 pompiers bruxellois de garde ont été mobilisés. Des pompiers sont appelés en renfort. Des témoins à l'aéroport ont fait état de 12 morts et de trois explosions. Une des explosions aurait eu lieu dans le couloir 6 des enregistrements (check-in). Une bombe qui n'a pas explosé aurait été retrouvée près de la gare de l'aéroport.

Les dégâts matériels sont très importants. Des pans de plafond sont tombés tant dans le hall des départs que celui des arrivées. Des dizaines de vitres ont volé en éclats. L'évacuation de l'aéroport se poursuivait en fin de matinée, principalement des personnes qui se trouvait dans le hall des départs ou sur le tarmac au moment des explosions.

La Croix-Rouge est également présente en appui. Une porte-parole de la Croix-Rouge Belgique précise qu'une dizaine d'ambulances et 7 véhicules d'intervention d'urgence ont été mobilisés. Un poste médical avancé a été mis en place. Un "point de première destination" Croix-Rouge a été établi à la caserne militaire de Peutie, près de Vilvorde, pour centraliser les secours qui arrivent de Wallonie. Des volontaires du service psycho-social sont dépêchés au call center général.

Un témoin à Maelbeek

La circulation des trains de et vers Bruxelles est paralysée

La circulation des trains de et vers Bruxelles est paralysée. Sur ordre de police, les gares de Bruxelles Centrale, Bruxelles Nord et Bruxelles Midi ont été évacuées, communique Infrabel.

BELGA
© BELGA

Autour de la rue de la loi

Réseaux mobiles saturés à Bruxelles

Les réseaux de téléphonie mobile sont en passe d'être saturés à Bruxelles, a indiqué le ministre fédéral des Télécommunications Alexander De Croo, qui en appelle à utiliser les connexions de données sur les réseaux sociaux. "Evitez les appels", a-t-il communiqué via Twitter.

Dans un tweet, le centre de crise du SPF Intérieur demande aux utilisateurs de ne pas encombrer le réseau téléphonique à Bruxelles et de privilégier "les SMS et réseaux sociaux" pour rassurer leurs proches.

Un porte-parole de Proximus recommande lui aussi de plutôt recourir à l'envoi de SMS. La communication peut également être difficile au niveau de l'internet mobile. "Lors d'autres évènements, comme des concerts, nous pouvons prendre des mesures à l'avance. Ici, il s'agit naturellement d'un évènement imprévu", explique le porte-parole de l'opérateur de télécoms.

Mobistar précise pour sa part tout mettre en oeuvre pour que les zones touchées restent accessibles autant que possible malgré le trafic particulièrement intense. L'opérateur conseille lui aussi d'utiliser des SMS courts ainsi que les médias sociaux. Mobistar demande également d'envoyer le moins possible de photos ou de vidéos.

Telenet a annoncé l'ouverture à tout le monde de son réseau "hotspot", afin de faciliter les communications, singulièrement dans la capitale et dans les environs.

Maelbeek: 'Il est question de dizaine de morts, c'est un miracle qu'il n'y en ait pas plus'

Le journaliste de Knack Jeroen Zuallaert, qui se trouve dans le quartier de la station de métro Maelbeek, nous informe qu'il y a des appels réguliers via un haut-parleur. 'Pour qui et pourquoi, ce n'est pas clair. Il est question d'une dizaine de morts, c'est un miracle qu'il n'y en ait pas plus.'

Le numéro d'urgence est saturé

La gare centrale d'Anvers évacuée

Selon la VRT, la Gare centrale d'Anvers a été évacuée.

Les hotspots Telenet utilisables sans mot de passe

Telenet vient de décider d'ouvrir tous les hotspots Telenet pour permettre à tout le monde de les utiliser sans mot de passe.

Bart De Wever: 'Le jour le plus noir dans l'histoire de notre pays depuis la Seconde Guerre Mondiale'

"Il semble que nous vivons le jour le plus noir dans l'histoire de notre pays depuis la Seconde Guerre Mondiale", a déclaré le bourgmestre d'Anvers et le président de la N-VA Bart De Wever mardi matin.

Les environs du 16 rue de la Loi et le parlement sont évacués

Un peu après 10 heures, les environs du 16 rue de la Loi ont été évacués. C'est là que se trouve le bureau du Premier ministre Charles Michel. Toutes les personnes qui se trouvaient dans les environs, au carrefour de la rue de la Loi et de la rue Ducale, ont dû se diriger vers la petite ceinture.

Le Premier ministre lui-même se trouve avec le ministre Geens et Jambon dans le Centre de crise. Cela se trouve 'près du 16' dans la rue Ducale.

Evacuation de certains métro

Le quartier général du CD&V évacué

Au quartier général du CD&V, qui est situé juste à la sortie de la station de métro Maelbeek, il n'y aurait pas de victimes ou de blessés, communique le porte-parole du parti. Les bureau des démocrates chrétiens Flamands sont évacués.

Le procureur confirme que c'est un attentat suicide à Zaventem

Le procureur du roi confirme que c'est un attentat suicide à Zaventem

Métro à Bruxelles

Les secours sont sur place.

REUTERS
© REUTERS

Les communications GSM à Bruxelles fortement perturbées, communiquez via les médias sociaux

Envoyer des sms et appeler avec un GSM est plutôt difficile à Bruxelles, parce qu'un certain nombre d'antennes GSM sont surchargées, ce que confirme Proximus. Toutes les personnes qui ne doivent pas passer des appels téléphoniques urgents sont pour l'instant priées de prévenir leur famille ou leurs amis via les médias sociaux.

Métro à Bruxelles

Les secours sont sur place.

REUTERS
© REUTERS

"Le Roi et la Reine sont choqués par les événements"

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont "choqués par les événements survenus ce matin à Bruxelles-National et dans le métro bruxellois", a indiqué le porte-parole du Palais royal mardi en réponse à une question posée par l'agence Belga. Le Roi est depuis ce matin en contact étroit avec le gouvernement et les services concernés.

Services de renseignements: "Vengeance possible de l'arrestation d'Abdeslam"

Selon une information du quotidien De Morgen, les services de renseignements belges établissent un rapport entre les attentats et l'arrestation récente de Salah Abdeslam et ses complices.

D'après les services de renseignements, l'EI était en train de planifier un attentat et l'arrestation d'Abdeslam a accéléré la préparation et l'exécution. Dans ce cas, il s'agirait d'une vengeance. On ignore encore si la cellule terroriste qui a commis les attentats d'aujourd'hui est directement liée à celle d'Abdeslam.

L'aéroport fermé

L'aéroport de Zaventem est fermé. Tous les vols ont été déviés vers d'autres aéroports, indique Belgocontrol. "Tous les vols ont été déviés vers les aéroports régionaux et, en cas de besoin, vers Lille", ajoute un porte-parole.

Chez Thomas Cook Airlines Belgium, la cellule de crise a été activée à la suite des événements à Brussels Airport. La cellule rassemble en ce moment toutes les informations qui concernent la situation sur place et en particulier sur ses clients, rapporte la société dans un communiqué. "Ensemble, avec l'équipe de Brussels Airport, et en étroite concertation avec les services publics compétents, Thomas Cook Airlines Belgium gère la situation sur place et nous allons déterminer les prochaines étapes dans l'intérêt de nos clients." Le vol de Thomas Cook Airlines Belgium au départ de Bruxelles vers Tenerife est parti à 7h00 sans souci de sécurité.

BELGA
© BELGA

"Restez là où vous êtes"

Zaventem (vidéo)

Les environs de l'aéroport.

Le numéro de crise

Le numéro si vous avez des questions

Le réseau téléphonique saturé

Les réseaux mobiles saturés à Bruxelles, le ministre De Croo appelle à utiliser les réseaux sociaux et éviter les appels

Communiquez via les réseaux sociaux

Alexander De Croo conseille de communiquer par les réseaux sociaux, et non par téléphone.

De nombreux passagers de l'aéroport se rendent à pied vers le village de Zaventem

De nombreuses personnes qui se trouvaient à Brussels Airport se rendaient à pied vers le village de Zaventem en milieu de matinée, a constaté Belga. Ces personnes se dirigent vers la gare de la localité ou vers des endroits où des membres de leur famille ou des amis peuvent les accueillir.

"Nous nous trouvions déjà aux portes d'embarquement lorsque les explosions sont survenues", a indiqué un homme évacué du terminal passager de l'aéroport vers les bâtiments de DHL en bus. La plupart des personnes présentes sur place ne souhaitaient pas s'exprimer. Une salle de sport a été mise à disposition à Zaventem pour accueillir les passagers qui ne peuvent pas bénéficier directement d'un autre abri

BELGAIMAGE
© BELGAIMAGE

La salle des sports de Zaventem convertie en centre d'accueil, les écoles pas évacuées

La majorité des centaines de personnes évacuées mardi de Brussels Airport sont envoyées à pied vers le centre de Zaventem. Des bus de la commune sont également utilisés afin d'emmener les passagers vers la salle des sports de Zaventem, convertie en centre d'accueil, a indiqué la police locale sur place. Les écoles à proximité de l'aéroport n'ont pas été évacuées.

Les personnes encore évacuées de l'aéroport en ce moment sont principalement des passagers qui se trouvaient dans le hall des départs au moment des explosions.

BELGA
© BELGA

'De Lijn doit quitter Bruxelles' (non confirmé)

Selon certaines sources, De Lijn doit quitter Bruxelles sur ordre de police. Ce message n'a toutefois pas été confirmé.

Le Conseil national de sécurité est convoqué

Le Conseil national de sécurité a été convoqué, a indiqué le cabinet du ministre de l'Intérieur Jan Jambon à la suite des explosions à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport). Le Premier ministre Charles Michel et le ministre de la Justice Koen Geens sont en réunion au centre de crise, où ils suivent la situation minute par minute avec les services de sécurité et de police.

Une conférence de presse suivra dans le courant de la journée. Présidé par le Premier ministre Charles Michel, le Conseil national de sécurité se compose des ministres de la Justice Koen Geens, de la Défense Steven Vandeput, de l'Intérieur Jan Jambon et des Affaires étrangères Didier Reynders. Les vice-Premiers ministres Kris Peeters et Alexander De Croo y sont aussi présents, ainsi que les directions des services de sécurité et de police.

Les tunnels du Cinquantenaire et Loi fermés en direction du centre

Le tunnel du Cinquantenaire et le tunnel Loi en direction du centre de Bruxelles ont été fermés au trafic sur ordre de la police, tweete mardi matin Mobiris. Le tunnel Loi passe à proximité des stations de métro Schuman et Maelbeek où la STIB a confirmé une explosion.

BELGA
© BELGA

Un site pour retrouver des proches à Bruxelles

La Rode Kruis, le pendant de la Croix Rouge, lance un site pour les personnes qui recherchent des proches à Bruxelles ikbenveilig.rodekruis.nl/Brussel en anglais et néerlandais Numéro d'urgence 02/506.47.11 ou 1771.

Tous les transports publics à Bruxelles interrompus

Tous les transports publics sont interrompus à Bruxelles et tout le monde est prié de rester où il ou elle se trouve, communique le Centre de crise.

Centre de crise : Restez où vous êtes

Le Centre de crise demande à toutes les personnes qui sont dans le centre de Bruxelles de rester où elles sont. C'est ce que révèle la RTBF.

Evacuation des environs du 16 rue de la Loi et du Parlement

Les environs du 16 rue de la Loi, la chancellerie du Premier ministre, ainsi que du Palais de la Nation tout proche ont été évacués, a constaté Belga sur place.

BELGA
© BELGA

Transport public interrompu à Bruxelles

Témoin: 'Je suis me cachée derrière mon comptoir'

A l'aéroport, deux femmes et un homme témoignent au journal de la VRT que l'évacuation s'est déroulée très rapidement. 'Je suis cachée derrière mon comptoir', raconte une dame. A la question de savoir si elle s'attendait à cela, elle a répondu: 'En fait oui. Ces militaires qui circulent ici de puis déjà 3 mois, c'est déjà un but en soi.'

Des centaines de personnes évacuées de l'aéroport

Des centaines de personnes - passagers et membres du personnel - étaient mardi matin en cours d'évacuation dans le calme à l'aéroport de Bruxelles-National, touché par une double explosion qui aurait fait plusieurs morts, a constaté sur place l'agence Belga.

Les voyageurs étaient dirigés par la police vers la gare de la commune de Zaventem via la Vilvoordelaan, qui est fermée à la circulation. Certains des passagers étaient en pleurs et ceux qui acceptaient de parler faisaient état de deux explosions. "J'étais en train d'accompagner des voyageurs en partance pour Bali (Indonésie), lorsque j'ai ressenti une forte explosion devant moi", a raconté Paul Joyce, employé à Brussels Airport et présent dans le hall des départs peu avant 08h00.

"Avec mes collègues et les voyageurs, nous nous sommes dirigés vers la sortie quand une deuxième explosion a retenti. Je suis resté pendant une heure à l'intérieur du hall en tentant de porter secours aux blessés", a-t-il ajouté.

Deux touristes danois qui venaient d'atterrir en provenance de Banjul (Gambie) n'ont pu prendre leur correspondance vers Copenhague en raison de la fermeture de l'aéroport au trafic aérien. Ils cherchaient désespérément un hôtel dans le centre de Zaventem, malgré les conseils de la police de prendre le train. La presse, belge et internationale, venue en masse était maintenue à distance par un impressionnant dispositif policier.

Les pays voisins renforcent leurs mesures de sécurité

Des mesures de sécurité ont été prises par les pays voisins après les explosions survenues à Bruxelles mardi. A la suite de ces mesures, des patrouilles supplémentaires ont été déployées aux aéroports de Schipol, Rotterdam et Eindhoven, indique le coordinateur national de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité, Dick Schoof. Il suit de près la situation en Belgique. Des contrôles sont aussi effectués aux frontières.

Les mesures de sécurité sont en cours de renforcement également à l'aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle, a appris l'AFP de source aéroportuaire. "Le dispositif de prévention et de sécurisation est en cours de déploiement sur chacun des huit terminaux de l'aéroport et dans les deux gares, avec contrôles des trains en provenance de Bruxelles et mobilisation d'équipes cynophiles", a expliqué cette source. En Allemagne, des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place à l'aéroport de Francfort, l'un des plus grands d'Europe, en raison des explosions qui ont frappé Bruxelles mardi, a indiqué à l'AFP la police fédérale allemande. "Pour ce qui est des autres aéroports (en Allemagne), je ne peux faire aucune déclaration (...) nous sommes dans une phase d'évaluation", a indiqué une porte-parole de la police.

Témoignage de notre confrère de Knack

Le journaliste de Knack Jeroen Zuallaert se trouve à la station de métro Maelbeek. 'La rue de la Loi est fermée à la circulation juste après le Berlaymont et les ambulances vont et viennent', raconte-t-il. 'Les passants sont sommés de partir.'

Les mesures de sécurité renforcées à Roissy

La sécurité est renforcée à l'aéroport parisien de Roissy.

Explosion dans le métro à Bruxelles (vidéo)

Réorientation du plan MASH dans les hôpitaux bruxellois

A la suite d'au moins une explosion dans la station de métro Maelbeek, les hôpitaux centraux de Bruxelles ont été plus largement mobilisés, a indiqué mardi à 09H50 Sophie Coppens, directrice de la communication à l'hôpital Erasme. Les premiers blessés sont arrivés à l'hôpital Erasme, qui passe de la seconde à la première ligne. Une cellule de crise se réunira à 10H30 à l'hôpital Erasme.

Il est question de valises suspectes à Arts-Loi

Des témoins locaux parlent d'une valise suspecte dans la station de métro Arts-Loi.

Ravage à l'aéroport de Zaventem (en images)

Metro Maalbeek

BELGA
© BELGA

13 morts et des dizaines de blessés selon la VRT

Selon la VRT, les attentats dans le hall de départ de Zaventem ont fait au moins 13 morts et 35 blessés.

Un plan de détournement vers l'aéroport de Liège est déjà en cours

A la suite de la suspension de l'activité aéroportuaire mardi jusqu'à nouvel ordre après deux explosions dans le hall des départs de Brussels Airport, les vols à destination de Zaventem sont déviés. Mardi matin, Liège Airport a déjà accueilli deux avions qui devaient se poser dans la capitale.

"Nous sommes évidemment disponibles et solidaires avec l'aéroport de Bruxelles dans ces circonstances exceptionnelles", explique Christian Delcourt, responsable communication de Liège Airport. "Afin de gérer l'évolution de la situation, un centre de crise interne a été mis en place au sein de notre aéroport et pour l'accueil des vols, nous suivons les consignes de Belgocontrol." A Brussels Airport, le trafic aérien a été interrompu après que plusieurs explosions ont retenti dans le hall des départs vers 08h00. "Aucun avion ne décolle ni n'atterrit à Bruxelles National. Tous les avions sont déviés vers d'autres aéroports", a indiqué Belgocontrol. Par ailleurs, à la suite de ces événement survenus mardi matin, le niveau de la menace a été relevé à 4 pour l'ensemble du pays, a annoncé mardi un porte-parole du ministre de l'Intérieur Jan Jambon.

Call center (1771) ouvert pour les questions des familles et des voyageurs

Suite aux explosions de Brussels Airport, un call center a été ouvert avec le numéro 1771 où les familles des potentielles victimes peuvent s'adresser pour poser des questions. C'est ce que communique le gouvernement fédéral.

Explosion dans les stations de métro Maelbeek et Schuman

La Stib ferme et évacue l'ensemble des stations de métro

La Stib a fermé lundi les quatre lignes du métro bruxellois "après une ou plusieurs explosions à Maelbeek", et a décidé d'évacuer l'ensemble des stations, indique-t-elle dans un communiqué. Des informations supplémentaires seront communiquées plus tard.

La police des routes demande d'éviter le ring de Bruxelles à proximité de Zaventem

La police des routes demande aux conducteurs d'éviter de circuler sur la partie est du ring de Bruxelles à proximité de l'aéroport de Zaventem, a fait savoir mardi le centre flamand du trafic (Vlaams Verkeerscentrum). La route d'accès à l'aéroport a été fermée.

Le centre de crise et le gouverneur du Brabant flamand demandent également à toute personne de ne pas se rendre à l'aéroport.

L'hypothèse d'un attentat à Brussels Airport est examinée

L'hypothèse d'un attentat à l'aéroport de Bruxelles (Brussels Airport) est examinée, ont indiqué le Premier ministre Charles Michel et le ministre de l'Intérieur Jan Jambon. "Nous suivons la situation minute par minute. La priorité absolue va aux victimes et aux personnes présentes dans l'aéroport", a ajouté le Premier ministre

Explosion dans le métro à Bruxelles (vidéo)

De nouvelles images du hall

De nouvelles images du hall

Gare centrale évacuée et métro fermé

La gare centrale est évacuée et le métro est fermé.

Cohorte des voyageurs quittant l'aéroport

Les personnes inquiètes peuvent s'adresser au centre de crise

Les gens qui s'inquiètent du sort de leurs proches peuvent contacter le centre de crise au numéro 02/506.47.11

Le plan MASH (plan de mise en alerte des services hospitaliers) a été déclenché en région bruxelloise (hôpitaux bruxellois)

Le plan MASH (plan de mise en alerte des services hospitaliers) a été déclenché en région bruxelloise (hôpitaux bruxellois).

CNN Live (vidéo)

Extérieur de l'aéroport de Zaventem.

Le niveau de la menace est relevé à 4 pour l'ensemble du pays

Le niveau de la menace a été relevé à 4 pour l'ensemble du pays, a annoncé mardi un porte-parole du ministre de l'Intérieur Jan Jambon. Deux explosions ont eu lieu vers 8 heures mardi à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport).

"Le sol tremblait sous mes pieds"

Selon Carmen Van der Auwera, qui travaille à Brussels Airlines, le personnel a immédiatement été évacué vers le tarmac après la première explosion. "Si j'avais été là deux minutes avant, je n'aurais peut-être plus été là", raconte-t-elle à nos confrères de Knack.

Selon la VRT il y aurait eu trois bombes

Deux bombes auraient explosé dans le hall de l'aéroport, une près des comptoirs de SN Brussels Airlines et une autre non loin des comptoirs de American Airlines. Selon la VRT il y aurait aussi une troisième bombe.

Des tirs dans le hall des départs, un cri en arabe puis deux explosions

Des tirs auraient d'abord été entendus dans la hall des départs de Brussels Airport, avant qu'une personne ne crie quelque chose en arabe et que deux explosions retentissent, indiquent plusieurs témoins sur place.

Une troisième bombe découverte

Une troisième bombe aurait été découverte dans le hall des départs.

Brussels airport (Vidéo)

D'abord des tirs, ensuite deux explosions

Dans le hall des départs, des tirs auraient été entendus, suivis de deux explosions consécutives; Selon plusieurs témoins, des cris auraient été entendus en arabe.

Niveau de sécurité relevé à 4 dans les aéroports régionaux en Flandre

Le niveau de sécurité dans les aéroports régionaux de Flandre a été relevé à 4 à la suite des explosions à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport), a annoncé le ministre flamand en charge des aéroports, Ben Weyts.

L'aéroport fermé - les vols déviés (Belgocontrol)

L'activité aéroportuaire a été suspendue mardi jusqu'à nouvel ordre après que deux explosions ont retenti dans le hall des départs de Brussels Airport. Toutes les voies d'accès à l'aéroport sont en train d'être fermées et les vols à destination de Zaventem sont déviés, a confirmé Belgocontrol. "Tous les vols sont déviés vers des aéroports régionaux, y compris vers Lille si besoin", a précisé le contrôleur aérien.

"L'attention première va à la sécurité et aux victimes" (Jambon)

L'attention première du ministre de l'Intérieur Jan Jambon se porte sur la sécurité et les victimes, a affirmé sa porte-parole à la suite des explosions à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport). L'hypothèse d'un attentat n'est ni confirmée ni infirmée. Les autorités demandent à la population de ne pas se rendre à l'aéroport.

Selon les pompiers, 11 morts et 25 blessés

Des sources au sein des pompiers parlent de 11 morts et de 25 blessés.

Des images de l'intérieur du hall de Zaventem

Brussels Airport conseille d'éviter la zone de l'aéroport. Vols annulés.

Vidéo des moments qui ont suivi l'explosion

Le centre de crise demande de ne pas se rendre à l'aéroport

Le centre de crise demande de ne pas se rendre à l'aéroport de Zaventem. Tous les vols sont détournés vers les autres aéroports.

Des vols sont déviés

Des vols sont déviés

Il y a au moins un mort et plusieurs blessés

Deux explosions ont eu lieu l'une après l'autre mardi vers 08h00 dans le hall des départs de l'aéroport de Zaventem, ont indiqué plusieurs témoins. Les services de secours sont sur place. Il y a au moins un mort et plusieurs blessés, selon la police fédérale. L'aéroport a été fermé et les passagers sont évacués. Tous les vols à destination de Zaventem ont été déviés.

"Il y a d'abord eu une détonation. Tout le monde a commencé à courir. Puis il y en a eu une deuxième", ont indiqué deux personnes qui se trouvaient dans le café Starbucks de l'aéroport. Selon elles, il y aurait plusieurs blessés. Entre-temps, la police a fermé tous les accès à l'aéroport. Seuls les services de secours sont autorisés à entrer. Les images diffusées par des témoins sur Twitter montraient la façade de l'aéroport dévastée et des pans de toit du hall des départs effondrés. Des images de blessés en sang apparaissent aussi, alors que des vidéos de passants montraient les mouvements de foule fuyant le hall principal.

L'évacuation est en cours (vidéo)

Explosion à l'aéroport bruxellois de Zaventem (Vidéo)

Vidéo non trouvée

Deux explosions à l'aéroport de Zaventem (Vidéo)

Vidéo de Sky News

Vincent genot
par Vincent genot

Des témoins parlent de personnes évanouies et blessées

Belgocontrol confirme la fermeture de l'aéroport. Des témoins parlent de personnes évanouies et blessées suite à une, voire deux fortes explosions. Le plan d'urgence a été déclenché.

Il y aurait eu peu avant 8 heures, plusieurs explosions, une sur le tarmac, une seconde au niveau du hall d'enregistrement, rien n'est confirmé à ce stade selon Rudi Vervoort, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, interviewé par la RTBF. La devanture de l'aéroport a été souffée.