Guy Verhofstadt, chef de file des libéraux européens, a vendu prématurément la mèche. Objectif ? Faire front face à la résurgence des nationalismes et des populistes. Concrètement, une rencontre a bel et bien eu lieu la première semaine de septembre, au siège du MR, entre le président Olivier Chastel et son homologue de LRM, Christophe Castener. Ils ont évoqué des collaborations sur des projets communs et ont prévu de se revoir. Sans plus pour l'instant. Le tout s'inscrirait dans la perspective, connue, d'une révolution du paysage politique européen voulue par le président français. Qui n'est pas exclue. Mais pour laquelle Guy Verhofstadt se serait avancé sans concertation.