Les prisons du sud du pays les plus affectées par le mouvement sont celles de Tournai (37,04%) et de Mons (43,75%), ainsi que le centre pénitentiaire école de Marneffe (44,44%). A l'inverse, les établissements de Namur (85,71%) et d'Arlon (87,5%) sont moins touchés, de même que la prison de Huy où tous les gardiens répondaient à l'appel.

En Flandre, le taux de participation aux actions est bien plus élevé puisqu'à peine 34% des gardiens ont assuré le service du matin.

Jeudi, les syndicats et le ministre de la Justice ne sont pas parvenus à dégager d'accord au terme de leur rencontre censée apaiser les tensions. Un nouvel entretien est prévu mardi prochain.