En 1942, la collection d'art que possédait la famille Dorville a été vendue de force. Il apparaît que la Bibliothèque royale (KBR) possède actuellement l'une des oeuvres, une aquarelle de Félicien Rops nommée "La buveuse d'absinthe" et datant de 1876. La bibliothèque a acquis cette pièce en 1968 d'un marchand français.

Bien que la provenance de la peinture soit mentionnée dans le catalogue de la KBR, la bibliothèque n'était pas au courant que celle-ci avait été volée.

"Nous avons acheté l'aquarelle en 1968 en toute bonne foi", déclare la directrice par intérim, Sara Lammens. "Après la guerre, la Bibliothèque a acheté des milliers d'oeuvres, qui n'ont pas toujours fait l'objet de recherches approfondies sur leur provenance. Souvent, cela n'était pas possible parce que des pièces dont l'historique était incomplet étaient proposées sur le marché."

La KBR compte approfondir la question. "S'il s'avère que l'oeuvre en question a été effectivement pillée et que les proches n'ont jamais été indemnisés après la guerre, alors nous examinerons toutes les possibilités. Y compris celles de la restitution ou de l'indemnisation", déclare Sara Lammens.

M. Clarinval prêt à entamer la procédure de restitution

Le vice-Premier ministre et ministre de la Politique scientifique, David Clarinval, qui exerce la tutelle sur Bibliothèque royale, s'est déclaré mardi prêt à entamer la procédure de restitution à des ayants droit - ou le cas échéant l'indemnisation.

M. Clarinval (MR) dans une déclaration faite mardi à l'agence Belga évoque un "achat légal" à l'époque, tout en exprimant sa volonté de respecter les termes de la déclaration de Washington de 1998 sur la restitution des biens juifs spoliés par le régime nazi.

La BRB a été chargée d'étudier l'existence d'ayants droit et leur légitimité à réclamer des biens spoliés en général et cette aquarelle en particulier, a expliqué le ministre de tutelle.

M. Clarinval a assuré "avoir toute confiance" dans la KBR, qui est la bibliothèque scientifique nationale de l'État fédéral.

En 1942, la collection d'art que possédait la famille Dorville a été vendue de force. Il apparaît que la Bibliothèque royale (KBR) possède actuellement l'une des oeuvres, une aquarelle de Félicien Rops nommée "La buveuse d'absinthe" et datant de 1876. La bibliothèque a acquis cette pièce en 1968 d'un marchand français. Bien que la provenance de la peinture soit mentionnée dans le catalogue de la KBR, la bibliothèque n'était pas au courant que celle-ci avait été volée. "Nous avons acheté l'aquarelle en 1968 en toute bonne foi", déclare la directrice par intérim, Sara Lammens. "Après la guerre, la Bibliothèque a acheté des milliers d'oeuvres, qui n'ont pas toujours fait l'objet de recherches approfondies sur leur provenance. Souvent, cela n'était pas possible parce que des pièces dont l'historique était incomplet étaient proposées sur le marché." La KBR compte approfondir la question. "S'il s'avère que l'oeuvre en question a été effectivement pillée et que les proches n'ont jamais été indemnisés après la guerre, alors nous examinerons toutes les possibilités. Y compris celles de la restitution ou de l'indemnisation", déclare Sara Lammens.Le vice-Premier ministre et ministre de la Politique scientifique, David Clarinval, qui exerce la tutelle sur Bibliothèque royale, s'est déclaré mardi prêt à entamer la procédure de restitution à des ayants droit - ou le cas échéant l'indemnisation. M. Clarinval (MR) dans une déclaration faite mardi à l'agence Belga évoque un "achat légal" à l'époque, tout en exprimant sa volonté de respecter les termes de la déclaration de Washington de 1998 sur la restitution des biens juifs spoliés par le régime nazi. La BRB a été chargée d'étudier l'existence d'ayants droit et leur légitimité à réclamer des biens spoliés en général et cette aquarelle en particulier, a expliqué le ministre de tutelle. M. Clarinval a assuré "avoir toute confiance" dans la KBR, qui est la bibliothèque scientifique nationale de l'État fédéral.