La société lance une opération de crowdfunding afin de récolter 50.000 euros pour un projet pilote dans la commune flamande de Nazareth (Gand), avec le soutien de celle-ci et de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

Plus de 50 accidents d'angle mort entre des camions et des vélos se produisent chaque année en Belgique, causant cinq à dix décès. C'est pourquoi l'entreprise Skymotion Solutions et Denys ont développé le système de détection de vélos "iCycleSafe". "Le concept est aussi simple qu'efficace", souligne Mohammed Taslidere, de Skymotion Solutions. "Il s'agit d'un capteur qui détecte les cyclistes roulant sur une piste cyclable. Un panneau s'allume ensuite, ce qui prévient les camions qui voudraient tourner qu'un vélo arrive."

Sahin Monserez, de Denys, ajoute que les capteurs ne sont pas gênants pour les cyclistes, qu'ils sont extrêmement précis et ont une longue durée de vie. "Si nous parvenons à sauver ne fût-ce qu'une seule vie, ce projet sera un succès."

Si les 50.000 euros sont rassemblés, "iCycleSafe" sera installé à hauteur d'un rond-point à Nazareth. L'IBSR développera un test pour évaluer le système. "iCycleSafe est une initiative très intéressante, surtout parce que cela représente un ajustement technique directement sur la route, et non sur le véhicule", commente Lieven Beyl, de l'Institut.

La société lance une opération de crowdfunding afin de récolter 50.000 euros pour un projet pilote dans la commune flamande de Nazareth (Gand), avec le soutien de celle-ci et de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).Plus de 50 accidents d'angle mort entre des camions et des vélos se produisent chaque année en Belgique, causant cinq à dix décès. C'est pourquoi l'entreprise Skymotion Solutions et Denys ont développé le système de détection de vélos "iCycleSafe". "Le concept est aussi simple qu'efficace", souligne Mohammed Taslidere, de Skymotion Solutions. "Il s'agit d'un capteur qui détecte les cyclistes roulant sur une piste cyclable. Un panneau s'allume ensuite, ce qui prévient les camions qui voudraient tourner qu'un vélo arrive."Sahin Monserez, de Denys, ajoute que les capteurs ne sont pas gênants pour les cyclistes, qu'ils sont extrêmement précis et ont une longue durée de vie. "Si nous parvenons à sauver ne fût-ce qu'une seule vie, ce projet sera un succès."Si les 50.000 euros sont rassemblés, "iCycleSafe" sera installé à hauteur d'un rond-point à Nazareth. L'IBSR développera un test pour évaluer le système. "iCycleSafe est une initiative très intéressante, surtout parce que cela représente un ajustement technique directement sur la route, et non sur le véhicule", commente Lieven Beyl, de l'Institut.