Développé en collaboration avec l'ASBL 'Plateforme pour le Service Citoyen', le projet s'adressera à tous les jeunes wallons de 18 à 25 ans, qui bénéficieront d'une indemnité de 300 euros par mois. Il pourra être effectué sur une période de 6 mois, à raison de 28 heures par semaine.

Le but de ce service citoyen - qui proposera des missions relatives à l'aide aux personnes, à l'environnement, à l'agriculture, à la protection animale, à la nature ou encore au patrimoine - "est de développer des projets concrets pour les jeunes et de leur offrir la possibilité de s'intégrer progressivement dans la société en réalisant des tâches d'utilité publique", a expliqué le ministre-président wallon, Willy Borsus.

La mise en place du projet s'étalera sur trois ans et se déroulera en trois phases de septembre 2018 à août 2021 avec pour objectif final d'intégrer 1.500 jeunes wallons au Service citoyen, a-t-il précisé.

Plusieurs phases d'évaluation sont prévues à mi-parcours et en fin de projet en collaboration avec l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS).

Développé en collaboration avec l'ASBL 'Plateforme pour le Service Citoyen', le projet s'adressera à tous les jeunes wallons de 18 à 25 ans, qui bénéficieront d'une indemnité de 300 euros par mois. Il pourra être effectué sur une période de 6 mois, à raison de 28 heures par semaine. Le but de ce service citoyen - qui proposera des missions relatives à l'aide aux personnes, à l'environnement, à l'agriculture, à la protection animale, à la nature ou encore au patrimoine - "est de développer des projets concrets pour les jeunes et de leur offrir la possibilité de s'intégrer progressivement dans la société en réalisant des tâches d'utilité publique", a expliqué le ministre-président wallon, Willy Borsus. La mise en place du projet s'étalera sur trois ans et se déroulera en trois phases de septembre 2018 à août 2021 avec pour objectif final d'intégrer 1.500 jeunes wallons au Service citoyen, a-t-il précisé. Plusieurs phases d'évaluation sont prévues à mi-parcours et en fin de projet en collaboration avec l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS).