Le projet "Les Cantiniers", lancé mardi matin à Mons, veut faire entrer l'alimentation durable dans le réseau des cantines wallonnes via des ambassadeurs "Cantiniers", qu'ils soient professeurs, directeurs, éducateurs ou encore cuisiniers.

Ces "ambassadeurs" peuvent bénéficier d'un coaching par des spécialistes en alimentation durable. "Ce coaching se fait via une page et une plate-forme Facebook", a indiqué Noémie Dekoninck de "Biowallonie". "Nous proposons un espace d'information et de discussion, une plate-forme d'échange sur l'alimentation durable. Chaque mois, un défi est lancé: celui du mois de septembre, par exemple, est basé sur les produits de saison, comme composer chaque semaine un potage avec 100% de légumes de saison de qualité." Le projet entend aussi proposer des alternatives aux sodas, privilégier le "fait-maison" et les producteurs locaux.

Le lancement du projet à l'Athénée Jean d'Avesnes a permis de mettre en avant le travail des élèves de la section horticole de l'école montoise dont le potager, en passe de devenir 100% bio, fournit les fruits et légumes à leur cantine.

Le projet "Les Cantiniers", lancé mardi matin à Mons, veut faire entrer l'alimentation durable dans le réseau des cantines wallonnes via des ambassadeurs "Cantiniers", qu'ils soient professeurs, directeurs, éducateurs ou encore cuisiniers. Ces "ambassadeurs" peuvent bénéficier d'un coaching par des spécialistes en alimentation durable. "Ce coaching se fait via une page et une plate-forme Facebook", a indiqué Noémie Dekoninck de "Biowallonie". "Nous proposons un espace d'information et de discussion, une plate-forme d'échange sur l'alimentation durable. Chaque mois, un défi est lancé: celui du mois de septembre, par exemple, est basé sur les produits de saison, comme composer chaque semaine un potage avec 100% de légumes de saison de qualité." Le projet entend aussi proposer des alternatives aux sodas, privilégier le "fait-maison" et les producteurs locaux.Le lancement du projet à l'Athénée Jean d'Avesnes a permis de mettre en avant le travail des élèves de la section horticole de l'école montoise dont le potager, en passe de devenir 100% bio, fournit les fruits et légumes à leur cantine.