Les ministres et secrétaires d'Etat forment leurs cabinets en s'entourant de conseillers, collaborateurs et experts, toutes personnes de confiance et avec lesquelles la communication est aisée.
...

Les ministres et secrétaires d'Etat forment leurs cabinets en s'entourant de conseillers, collaborateurs et experts, toutes personnes de confiance et avec lesquelles la communication est aisée. En décembre 2020, le Premier ministre, Alexander De Croo (Open VLD), disposait de 50 conseillers de cabinet: 48 néerlandophones et 2 francophones. Un entourage très flamand qui se retrouve chez sa collègue de parti, la secrétaire d'Etat au Budget et à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker (1F pour 22 N). Petit coup de sonde dans le gouvernement, à la faveur de plusieurs questions parlementaires.Le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), compte, pour sa part, 54 conseillers néerlandophones et 5 francophones dans son cabinet.Sur le plan linguistique, les francophones tendent vers un meilleur équilibre. La ministre du Climat, Zakia Khattabi (Ecolo), par exemple, s'est entourée de 8 cabinettards néerlandophones sur 23. Mieux que Pierre-Yves Dermagne (PS), le ministre de l'Economie, avec 8 néerlandophones sur 46, et que la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès (MR), conseillée par 6 néerlandophones sur 46 membres de cabinet.En matière de genre, par contre, le Premier ministre frôle la parité, avec 23 femmes et 27 hommes dans son équipe rapprochée. Seule Zakia Khattabi compte plus de femmes (12) que d'hommes (11) dans son premier cercle, suivie par Sophie Wilmès (20 sur 46), Pierre-Yves Dermagne (19 sur 46), Vincent Van Peteghem (24 sur 59) et Eva De Bleeker (9 sur 23).Parmi toutes ces Excellences, seul M. Van Peteghem compte deux personnes handicapées parmi ses effectifs, dont la totalité est belge. Alexander De Croo, Pierre-Yves Dermagne et Zakia Khattabi disent n'avoir pas enregistré l'origine ethnique de leurs conseillers. Sophie Wilmès emploie 42 Belges sur 46. Et Eva De Bleeker n'a pas répondu à la question.