Trente pour cent des infirmiers affirment ainsi vouloir rapidement changer de profession, 25% se sentent démotivés. Les résultats de cette étude, publiés dans le British Medical Journal, sont relayés samedi par Het Nieuwsblad.

L'étude a été réalisée dans douze pays européens, mais également aux Etats-Unis. Plus de 60.000 membres du personnel infirmier ont été interrogés quant à la satisfaction qu'ils ont de leur emploi et de l'hôpital où ils travaillent. En Belgique, 3.186 infirmiers de 67 hôpitaux ont été questionnés.

Les résultats indiquent que trop d'infirmiers travaillent à contre-coeur, et ce à l'heure où la pénurie de personnel infirmier reste importante. Près de 22% des infirmiers belges interrogés ne sont pas satisfaits de leur emploi. Un sur quatre se dit même démotivé. Près d'un infirmier sur trois déclare d'ailleurs avoir l'intention de changer prochainement de job.

LeVif.be, avec Belga.

Trente pour cent des infirmiers affirment ainsi vouloir rapidement changer de profession, 25% se sentent démotivés. Les résultats de cette étude, publiés dans le British Medical Journal, sont relayés samedi par Het Nieuwsblad. L'étude a été réalisée dans douze pays européens, mais également aux Etats-Unis. Plus de 60.000 membres du personnel infirmier ont été interrogés quant à la satisfaction qu'ils ont de leur emploi et de l'hôpital où ils travaillent. En Belgique, 3.186 infirmiers de 67 hôpitaux ont été questionnés. Les résultats indiquent que trop d'infirmiers travaillent à contre-coeur, et ce à l'heure où la pénurie de personnel infirmier reste importante. Près de 22% des infirmiers belges interrogés ne sont pas satisfaits de leur emploi. Un sur quatre se dit même démotivé. Près d'un infirmier sur trois déclare d'ailleurs avoir l'intention de changer prochainement de job.LeVif.be, avec Belga.