Le courrier, adressé par Y. Biron à son notaire d'Anderlecht en août 2021, est bien arrivé en Belgique quelques jours après avoir été posté en Israël et aurait été traité dans un centre de tri bruxellois. Il a cependant été renvoyé en Israël près de trois mois et demi après son arrivée en Belgique, muni de la mention "adresse insuffisante/incorrecte", celle-ci ayant été volontairement altérée, notamment par un dessin de croix gammée et l'inscription "J Fuck", que l'on pourrait traduire par "Merde aux Juifs".

L'expéditeur, choqué par cet acte antisémite, a déclaré à la Dernière Heure avoir pris contact avec la poste israélienne pour l'inciter à porter plainte contre bpost, ainsi qu'avec l'ambassade d'Israël en Belgique et diverses associations juives.

"C'est un fait grave. Je déplore cette énième expression de haine antisémite", a pour sa part déclaré à Belga l'ambassadeur d'Israël en Belgique, Emmanuel Nahshon. "Je fais pleinement confiance aux autorités belges pour faire face de manière déterminée à ce phénomène."

De son côté, bpost a confirmé à Belga qu'une enquête interne était envisagée. "Ce genre de comportement n'est pas aligné avec nos valeurs et nous le jugeons sévèrement", a réagi la porte-parole de l'entreprise, Laura Cerrada Crespo.

Le courrier, adressé par Y. Biron à son notaire d'Anderlecht en août 2021, est bien arrivé en Belgique quelques jours après avoir été posté en Israël et aurait été traité dans un centre de tri bruxellois. Il a cependant été renvoyé en Israël près de trois mois et demi après son arrivée en Belgique, muni de la mention "adresse insuffisante/incorrecte", celle-ci ayant été volontairement altérée, notamment par un dessin de croix gammée et l'inscription "J Fuck", que l'on pourrait traduire par "Merde aux Juifs". L'expéditeur, choqué par cet acte antisémite, a déclaré à la Dernière Heure avoir pris contact avec la poste israélienne pour l'inciter à porter plainte contre bpost, ainsi qu'avec l'ambassade d'Israël en Belgique et diverses associations juives. "C'est un fait grave. Je déplore cette énième expression de haine antisémite", a pour sa part déclaré à Belga l'ambassadeur d'Israël en Belgique, Emmanuel Nahshon. "Je fais pleinement confiance aux autorités belges pour faire face de manière déterminée à ce phénomène." De son côté, bpost a confirmé à Belga qu'une enquête interne était envisagée. "Ce genre de comportement n'est pas aligné avec nos valeurs et nous le jugeons sévèrement", a réagi la porte-parole de l'entreprise, Laura Cerrada Crespo.