Ces chiffres sont issus d'un sondage téléphonique effectué par le Pew Research Center, un centre de recherche américain qui fournit des statistiques et des informations sociales. Au total, près de 25.000 personnes issues de 15 pays d'Europe de l'ouest, dont 1.500 Belges, ont été interrogées. L'organisation a évalué leur opinion sur, entre autres, les questions de la religion et la migration. L'enquête a été menée d'avril à août l'année dernière. Quatre Belges sur dix croient aussi que les personnes de confession musulmane veulent imposer leur loi religieuse sur le reste. Plus d'un sur cinq pense que beaucoup de musulmans soutiennent les groupes extrémistes violents. Les chiffres les plus élevés parmi tous les pays d'Europe de l'ouest dans lesquels le sondage a été effectué. Parmi tous les Européens interrogés, les Belges sont les plus opposés à la migration. Près de la moitié des répondants croient que le nombre d'immigrants devrait être réduit. Cependant, tous les chiffres ne vont pas dans le même sens. Par exemple, les Belges, parmi les autres Européens sondés, n'ont aucun problème à voir une personne de confession musulmane s'installer dans leur quartier (91 pc) ou rejoindre leur famille (77 pc).

Ces chiffres sont issus d'un sondage téléphonique effectué par le Pew Research Center, un centre de recherche américain qui fournit des statistiques et des informations sociales. Au total, près de 25.000 personnes issues de 15 pays d'Europe de l'ouest, dont 1.500 Belges, ont été interrogées. L'organisation a évalué leur opinion sur, entre autres, les questions de la religion et la migration. L'enquête a été menée d'avril à août l'année dernière. Quatre Belges sur dix croient aussi que les personnes de confession musulmane veulent imposer leur loi religieuse sur le reste. Plus d'un sur cinq pense que beaucoup de musulmans soutiennent les groupes extrémistes violents. Les chiffres les plus élevés parmi tous les pays d'Europe de l'ouest dans lesquels le sondage a été effectué. Parmi tous les Européens interrogés, les Belges sont les plus opposés à la migration. Près de la moitié des répondants croient que le nombre d'immigrants devrait être réduit. Cependant, tous les chiffres ne vont pas dans le même sens. Par exemple, les Belges, parmi les autres Européens sondés, n'ont aucun problème à voir une personne de confession musulmane s'installer dans leur quartier (91 pc) ou rejoindre leur famille (77 pc).