Les faits remontent au 28 juin dernier, mais la Direction générale belge de la navigation aérienne vient juste de clore son enquête.

Selon les forces aériennes françaises, l'avion de Brussels Airlines, un Airbus A319, assurait la liaison entre l'Espagne et Zaventem, avec des dizaines de touristes à bord. "L'avion a atterri sans encombre à Zaventem. Mais une enquête a été ouverte", explique la porte-parole de Brussels Airlines, Wencke Lemmes.

D'après une source proche du dossier, les premières constations mentionnaient que le copilote s'était également endormi. Mais la compagnie aérienne a démenti. "Le copilote n'a pas réagi aux appels des contrôleurs aériens, car il pensait que ces derniers essayaient de joindre un autre avion".

Les faits remontent au 28 juin dernier, mais la Direction générale belge de la navigation aérienne vient juste de clore son enquête. Selon les forces aériennes françaises, l'avion de Brussels Airlines, un Airbus A319, assurait la liaison entre l'Espagne et Zaventem, avec des dizaines de touristes à bord. "L'avion a atterri sans encombre à Zaventem. Mais une enquête a été ouverte", explique la porte-parole de Brussels Airlines, Wencke Lemmes. D'après une source proche du dossier, les premières constations mentionnaient que le copilote s'était également endormi. Mais la compagnie aérienne a démenti. "Le copilote n'a pas réagi aux appels des contrôleurs aériens, car il pensait que ces derniers essayaient de joindre un autre avion".