Le médecin-chef de la clinique Saint-Jean, à Bruxelles, Kenneth Coenye, fait état de progrès dans la prise en charge des patients infectés à la Covid-19. "On comprend un peu mieux comment fonctionne ce virus et, surtout, comment soigner les patients. Comme pour la majorité des infections virales, le traitement vise principalement à diminuer les symptômes, le temps que le corps humain se défende de lui-même contre le virus.

En mars dernier, nous voyions beaucoup de complications thrombo-emboliques - de petits caillots de sang qui provoquaient des infarctus des intestins, dans le cerveau ou encore dans les poumons. Aujourd'hui, nous donnons d'emblée des médicaments qui liquéfient le sang pour empêcher la formation de ces caillots. Le fait de donner des doses importantes de corticostéroïdes - la fameuse dexaméthasone - a fait ses preuves. Elles nous permettent d'empêcher qu'une réaction immunitaire excessive devienne plus dangereuse que l'infection elle-même. Depuis, la durée d'hospitalisation a été raccourcie de un à deux jours."

Le médecin-chef de la clinique Saint-Jean, à Bruxelles, Kenneth Coenye, fait état de progrès dans la prise en charge des patients infectés à la Covid-19. "On comprend un peu mieux comment fonctionne ce virus et, surtout, comment soigner les patients. Comme pour la majorité des infections virales, le traitement vise principalement à diminuer les symptômes, le temps que le corps humain se défende de lui-même contre le virus. En mars dernier, nous voyions beaucoup de complications thrombo-emboliques - de petits caillots de sang qui provoquaient des infarctus des intestins, dans le cerveau ou encore dans les poumons. Aujourd'hui, nous donnons d'emblée des médicaments qui liquéfient le sang pour empêcher la formation de ces caillots. Le fait de donner des doses importantes de corticostéroïdes - la fameuse dexaméthasone - a fait ses preuves. Elles nous permettent d'empêcher qu'une réaction immunitaire excessive devienne plus dangereuse que l'infection elle-même. Depuis, la durée d'hospitalisation a été raccourcie de un à deux jours."