M. Tobback a en outre exprimé une exigence à l'adresse de "ses" ministres: ils ne pourront plus approuver un contrat par lequel le salaire de l'un de ces dirigeants d'entreprise publique dépasserait ce plafond.

Le président ne veut plus entendre les discours de ceux qui considèrent que les travailleurs de Belgique vivraient au-dessus de leurs moyens. Et de rappeler la façon dont la dette belge est repartie à la hausse, à la suite de la crise bancaire, et avoisine aujourd'hui les 100% du PIB. "Est-ce à cause de pensionnés qui vivraient au-dessus de leurs moyens? Est-ce à cause des travailleurs de Quick qui vivraient au-dessus de leurs moyens? Je ne le pense pas", a-t-il lancé.

Le président des socialistes flamands a également appelé les militants à ne pas se tromper d'ennemis en ciblant tout le patronat. Il a évoqué le cas des entrepreneurs actifs dans le secteur du transport, de la construction ou du nettoyage qui doivent faire face au dumping social pratiqué par leurs concurrents. Selon lui, il est nécessaire de conclure un pacte avec ces employeurs "pour montrer que dans cette discussion, nous sommes à leurs côtés".

Levif.be, avec Belga

M. Tobback a en outre exprimé une exigence à l'adresse de "ses" ministres: ils ne pourront plus approuver un contrat par lequel le salaire de l'un de ces dirigeants d'entreprise publique dépasserait ce plafond. Le président ne veut plus entendre les discours de ceux qui considèrent que les travailleurs de Belgique vivraient au-dessus de leurs moyens. Et de rappeler la façon dont la dette belge est repartie à la hausse, à la suite de la crise bancaire, et avoisine aujourd'hui les 100% du PIB. "Est-ce à cause de pensionnés qui vivraient au-dessus de leurs moyens? Est-ce à cause des travailleurs de Quick qui vivraient au-dessus de leurs moyens? Je ne le pense pas", a-t-il lancé. Le président des socialistes flamands a également appelé les militants à ne pas se tromper d'ennemis en ciblant tout le patronat. Il a évoqué le cas des entrepreneurs actifs dans le secteur du transport, de la construction ou du nettoyage qui doivent faire face au dumping social pratiqué par leurs concurrents. Selon lui, il est nécessaire de conclure un pacte avec ces employeurs "pour montrer que dans cette discussion, nous sommes à leurs côtés". Levif.be, avec Belga