Le véhicule devrait obtenir une nouvelle homologation, incluant un test d'émissions. Or, de tels tests n'existent pas en Belgique. La ministre bruxelloise de l'E...

Le véhicule devrait obtenir une nouvelle homologation, incluant un test d'émissions. Or, de tels tests n'existent pas en Belgique. La ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault (CDH), indique qu'ils peuvent être effectués en France ou en Allemagne, sous le regard de Vinçotte (organisation belge agréée d'inspection et de certification). Dont coût : 2 500 euros. La DIV belge enregistrerait alors les nouvelles caractéristiques du véhicule et les communiquerait à l'administration bruxelloise. " Cela n'a aucun sens de contrôler les émissions d'un moteur électrique ! , s'insurge la députée, car il ne produit pas d'émission... ". Mais la ministre campe sur ses positions : notre législation en matière d'homologation des véhicules (obsolète ?) impose, toujours, un test d'émission. M. La.