Les pompiers de Bruxelles sont intervenus à 23 reprises dans la nuit de mercredi à jeudi en raison des vents forts et des pluies engendrés par la tempête Aurore, indiquent les pompiers jeudi matin. Il s'agissait de 14 arbres déracinés, deux rues inondées et de la présence de sept objets pouvant représenter un danger.

Du côté de Verviers, les pompiers de la zone de secours Vesdre Hoëgne et Plateau sont intervenus à une vingtaine de reprises pour des interventions liées aux fortes rafales de vent. Les interventions concernent ici aussi principalement des arbres sur les voiries ou des objets menaçant de s'envoler.

Le service de secours rappelle que le 1722 est activé afin de laisser libre le 112 pour les urgences vitales.

Selon la zone de secours du Brabant wallon, les pompiers se sont fortement mobilisés dans les régions de La Hulpe et Wavre. Une trentaine d'appels à l'aide ont été enregistrés depuis jeudi matin à 4h00. Une dizaine d'interventions se trouvaient toujours en attente vers 7h30. Le travail des services de secours consiste essentiellement en des abattages d'arbres menaçants et en du dégagement de voiries encombrées par des branchages ou câbles électriques. Il n'y a pas de blessé.

Une trentaine d'interventions ont déjà été réalisées, depuis très tôt ce jeudi matin, par les pompiers en zone Dinaphi (Dinant/Philippeville) à la suite des rafales de vent, indique le porte-parole Patrice Liétart.

Il s'agit essentiellement d'arbres sur la chaussée. "Nous avons encore une dizaine d'interventions en attente. Géographiquement, une grande partie de la zone est impactée", précisait-il peu avant 8h00.

Des vents tempétueux ont aussi frappé le Hainaut occidental cette nuit. Les pompiers y sont sortis à une vingtaine de reprises. On ne déplore aucun blessé. Les interventions étaient toujours en cours vers 07h00.

Des vents violents ont frappé la Wallonie picarde cette nuit, essentiellement dans les régions d'Ath, Lessines, Frasnes, Bernissart et Péruwelz. Le Tournaisis a été concerné dans une moindre mesure tandis que la région de Mouscron a été épargnée. Avec des pointes à 87km/h, c'est la région d'Ath qui a le plus souffert.

Les interventions des pompiers de Wapi ont débuté vers 01h30 du matin et se poursuivaient en début de matinée. Ici aussi, les pompiers sont principalement intervenus pour des opérations de tronçonnage d'arbres et de feuillus qui entravaient la voie publique ainsi que pour des câbles et fils électriques tombés au sol. Une voiture a également été détruite à la suite de la chute d'un arbre. Il n'y a toutefois pas eu de blessé.

Le trafic ferroviaire est interrompu sur deux lignes

Les intempéries ont causé l'interruption du trafic ferroviaire sur la ligne à grande vitesse Bruxelles-Amsterdam, ainsi que sur la ligne reliant Aubange (Luxembourg) à la frontière française, signale le gestionnaire d'infrastructure Infrabel.

La deuxième ligne ne concerne que le trafic de marchandises, les navetteurs ne subissent donc pas de désagréments.

Infrabel ignore quand la circulation pourra reprendre.

Par ailleurs, la nuit dernière, plusieurs arbres sont tombés sur les voies, à la suite des violentes rafales qui ont balayé le territoire, en province de Luxembourg notamment du côté de Virton et Couvin.

Le trafic avait là aussi été temporairement suspendu, mais il a repris entretemps, précise encore Infrabel.

Les pompiers de Bruxelles sont intervenus à 23 reprises dans la nuit de mercredi à jeudi en raison des vents forts et des pluies engendrés par la tempête Aurore, indiquent les pompiers jeudi matin. Il s'agissait de 14 arbres déracinés, deux rues inondées et de la présence de sept objets pouvant représenter un danger. Du côté de Verviers, les pompiers de la zone de secours Vesdre Hoëgne et Plateau sont intervenus à une vingtaine de reprises pour des interventions liées aux fortes rafales de vent. Les interventions concernent ici aussi principalement des arbres sur les voiries ou des objets menaçant de s'envoler. Le service de secours rappelle que le 1722 est activé afin de laisser libre le 112 pour les urgences vitales.Selon la zone de secours du Brabant wallon, les pompiers se sont fortement mobilisés dans les régions de La Hulpe et Wavre. Une trentaine d'appels à l'aide ont été enregistrés depuis jeudi matin à 4h00. Une dizaine d'interventions se trouvaient toujours en attente vers 7h30. Le travail des services de secours consiste essentiellement en des abattages d'arbres menaçants et en du dégagement de voiries encombrées par des branchages ou câbles électriques. Il n'y a pas de blessé. Une trentaine d'interventions ont déjà été réalisées, depuis très tôt ce jeudi matin, par les pompiers en zone Dinaphi (Dinant/Philippeville) à la suite des rafales de vent, indique le porte-parole Patrice Liétart.Il s'agit essentiellement d'arbres sur la chaussée. "Nous avons encore une dizaine d'interventions en attente. Géographiquement, une grande partie de la zone est impactée", précisait-il peu avant 8h00.Des vents tempétueux ont aussi frappé le Hainaut occidental cette nuit. Les pompiers y sont sortis à une vingtaine de reprises. On ne déplore aucun blessé. Les interventions étaient toujours en cours vers 07h00.Des vents violents ont frappé la Wallonie picarde cette nuit, essentiellement dans les régions d'Ath, Lessines, Frasnes, Bernissart et Péruwelz. Le Tournaisis a été concerné dans une moindre mesure tandis que la région de Mouscron a été épargnée. Avec des pointes à 87km/h, c'est la région d'Ath qui a le plus souffert. Les interventions des pompiers de Wapi ont débuté vers 01h30 du matin et se poursuivaient en début de matinée. Ici aussi, les pompiers sont principalement intervenus pour des opérations de tronçonnage d'arbres et de feuillus qui entravaient la voie publique ainsi que pour des câbles et fils électriques tombés au sol. Une voiture a également été détruite à la suite de la chute d'un arbre. Il n'y a toutefois pas eu de blessé. Le trafic ferroviaire est interrompu sur deux lignesLes intempéries ont causé l'interruption du trafic ferroviaire sur la ligne à grande vitesse Bruxelles-Amsterdam, ainsi que sur la ligne reliant Aubange (Luxembourg) à la frontière française, signale le gestionnaire d'infrastructure Infrabel.La deuxième ligne ne concerne que le trafic de marchandises, les navetteurs ne subissent donc pas de désagréments. Infrabel ignore quand la circulation pourra reprendre. Par ailleurs, la nuit dernière, plusieurs arbres sont tombés sur les voies, à la suite des violentes rafales qui ont balayé le territoire, en province de Luxembourg notamment du côté de Virton et Couvin. Le trafic avait là aussi été temporairement suspendu, mais il a repris entretemps, précise encore Infrabel.