Suscitant l'énervement du ministre wallon sortant des Finances. Interrogé par la députée Diana Nikolic (MR), Jean-Luc Crucke (MR) a dressé " l'inventaire des ...

Suscitant l'énervement du ministre wallon sortant des Finances. Interrogé par la députée Diana Nikolic (MR), Jean-Luc Crucke (MR) a dressé " l'inventaire des coûts " que représente, selon lui, la fiscalité automobile pour les Régions. " Nous payons 16 millions d'euros par an à Bruxelles, dans le cadre de la loi de financement, pour les navetteurs. " Autre argument : les véhicules en leasing. " La Wallonie perd, chaque année, 60 millions d'euros car les sociétés de leasing sont situées principalement à Bruxelles et en périphérie flamande. " Les voitures en leasing sont donc majoritairement immatriculées à Bruxelles et en Flandre, qui perçoivent les taxes de mise en circulation et de circulation. Même si ces voitures sont conduites par des Wallons sur des routes wallonnes... M. La.