"La Wallonie est confrontée à un phénomène de surpopulation des chats errants. Si cette situation est problématique en termes de propreté et de santé publiques, elle l'est également pour les refuges. Accueillant un trop grand nombre d'animaux, ils n'ont parfois d'autre issue que l'euthanasie, faute de place", souligne M. Di Antonio.

Une subvention unique sera octroyée aux différentes communes participantes. La Wallonie complétera à hauteur de 50% tout subside octroyé par une commune à une association afin qu'elle procède à la stérilisation des chats errants. L'intervention régionale sera plafonnée à 2.000 euros.

Cette campagne ne s'adresse pas aux particuliers qui souhaiteraient stériliser leur chat domestique.