Le 24 février 2016, à l'annonce de la fermeture de la "jungle" de Calais, les éditions du groupe SudPresse avaient titré en Une : "Invasion de migrants. La côte belge menacée ! ". Fait inédit : le CDJ avait reçu plus de 1000 plaintes, la plupart identiques, contre ce titre. Il y a constaté plusieurs fautes déontologiques dont, principalement, la présentation comme fait avéré de ce qui n'est qu'une opinion et le manque de responsabilité sociale du média "dans un contexte politique et social délicat". Autre rareté : le CDJ souligne la "récidive" commise par le média en la matière.

A.L.

Le 24 février 2016, à l'annonce de la fermeture de la "jungle" de Calais, les éditions du groupe SudPresse avaient titré en Une : "Invasion de migrants. La côte belge menacée ! ". Fait inédit : le CDJ avait reçu plus de 1000 plaintes, la plupart identiques, contre ce titre. Il y a constaté plusieurs fautes déontologiques dont, principalement, la présentation comme fait avéré de ce qui n'est qu'une opinion et le manque de responsabilité sociale du média "dans un contexte politique et social délicat". Autre rareté : le CDJ souligne la "récidive" commise par le média en la matière.A.L.