Que ce soit en transports en commun, dans sa voiture ou sur son vélo, choisir le meilleur itinéraire pour traverser un centre-ville relève parfois du sacerdoce. Et Namur n'échappe pas à la règle. " Par sa configuration géographique, la commune rencontre une série de difficultés en matière de trafic ", précise Stéphanie Scailquin, l'échevine CDH en charge de la mobilité. D'ailleurs, Namur a été classée comme la première ville wallonne la plus embouteillée - la troisième du pays, après Bruxelles et Anvers. Entre les travaux, les livraisons, les embouteillages ou les voitures garées en double file, les obstacles y sont nombreux. Le système de transport intelligent (STI) qui sera lancé le 23 septembre par la Ville devrait apporter des réponses concrètes pour faire face à ces difficultés et améliorer la mobilité sur le territoire communal. Depuis 2015, tous les acteurs concernés (police, TEC, SPW, Perex, Sofico...) ont participé à cette réflexion et à la mise en place de cet outil unique en Wallonie, qui s'inscrit dans la volonté de la ville de faire de Namur une smartcity.
...